Notre conseil d'ami:
Entrez votre adresse email et nous vous enverrons notre magazine hebdomadaire par mail avec un contenu frais, excitant et profond qui enrichira votre boîte de réception et votre vie, semaine après semaine. Et c'est gratuit.
Oh, et n'oubliez pas "d'aimer" notre page Facebook aussi!

Textes 'hassidiques

Trente-six aphorismes du Baal Chem Tov
Tout événement est l’œuvre de la Providence Divine. Lorsqu’une feuille d’arbre est retournée par le vent, c’est seulement parce que cela a été expressément ordonné par D.ieu pour répondre à un besoin spécifique dans le projet de la Création
28 enseignements de Rabbi Chnéour Zalman
(Traduction libre)
C’est le but ultime de l’homme et la raison de sa création et de celle de tous les mondes, supérieurs et inférieurs : de faire pour D.ieu une demeure dans le monde physique... Un peu de lumière dissipe beaucoup d’obscurité...
Tanya chapitre 32
La 32ème chapitre du Tanya est le "coeur" du Tanya, consacré au commandement d'aimer son prochain. Il explique comment chacun d'entre nous peut y parvenir, et ce, envers chacun.
Maamar
Rabbi Chnéour Zalman donne une profonde explication de la tâche impartie au Juif au mois d'Eloul, étayée par la célèbre parabole du "Roi dans le champ".
Maamar Bati LéGani 5711
Le programme du Rabbi pour notre génération - traduit en français
Là où réside l’Essence
«Je suis venu dans Mon jardin»
Lorsque toutes les dimensions des cieux furent déployées sur la Terre lors de la réception de la Torah, comme des draps fins tendus sur un matelas, c’est alors que D.ieu dit: «Je suis venu dans Mon jardin, l’endroit que J’ai le plus désiré depuis le début.» Les anges étaient stupéfaits.
Le Beinoni
La perfection est pour chacun
Chacun est-il tenu d’aspirer à une la perfection? Dans le Tanya, l’ouvrage de base du ‘Hassidisme, Rabbi Chnéour Zalman de Lyadi a développé une réponse extraordinaire à cette vieille question et a révolutionné le monde juif avec le concept de Beinoni.
Les Mémoires du Rabbi de Loubavitch
Chroniques de la naissance du 'Hassidisme, par Rabbi Yossef Its'hak Schneerson de mémoire bénie