Question :

À Roch Hachana nous mangeons des pommes et du miel pour avoir une bonne et douce année. Ma question est : pourquoi précisément des pommes et du miel ? Il existe beaucoup d'autres aliments doux et sucrés. Y a-t-il une signification spéciale au choix de ces deux-là ?


Réponse :

Il y a une différence entre la douceur d'une pomme et celle du miel. La pomme est un fruit sucré qui pousse sur un arbre. Cela n'a rien de surprenant: de nombreux fruits sont sucrés. En revanche, le miel provient de l'abeille, un insecte qui non seulement n'est pas comestible, mais qui pique de surcroît. Malgré cela, le miel qu'elle produit est doux et sucré, bien plus que la pomme !

De la même façon, nous connaissons deux sortes de douceur dans notre vie : nous avons des moments de réjouissances familiales, de succès professionnel, de réussite personnelle et de relations harmonieuses. Ce sont là de doux moments, à la manière de la pomme. Mais il existe une autre forme de douceur, une douceur qui provient de moments éprouvants. Lorsque les choses ne vont pas comme nous l'aurions souhaité, lorsque la tragédie frappe, lorsque notre carrière est compromise, quand nous échouons à atteindre les objectifs que nous nous étions fixés, lorsque nos relations sont tendues et mises à l'épreuve, lorsque nous nous sentons seuls.

Quand nous affrontons ces défis de l'existence, ils semblent amers et insurmontables, comme la piqûre d'une abeille. Mais si nous sommes forts et supportons ces moments difficiles, si nous surmontons ces obstacles à notre bonheur, nous révélons des aspects de notre personnalité auxquels nous n'aurions jamais fait appel autrement. Quelque chose de profond émerge en nous lorsque nous sommes éprouvés. La tension dans une relation est douloureuse, mais rien n'est meilleur que la réconciliation qui s'ensuit. Perdre un emploi est dégradant, mais il arrive souvent que l'on trouve ensuite des opportunités de faire quelque chose de plus grand et de meilleur. La solitude peut nous ronger, mais elle peut aussi nous ouvrir la voie à une connaissance de soi plus profonde. Nous avons tous connu des événements qui furent pénibles en leur temps, mais au sujet desquels nous disons rétrospectivement, « Que D.ieu soit loué pour ces moments difficiles; imagine où je serais si je ne les avais pas subis ! »

Ainsi mangeons-nous des pommes et du miel le premier soir de la nouvelle année. Nous nous bénissons mutuellement que, dans cette année qui commence, les pommes nous apportent la douceur et que ce que les piqûres d'abeille finiront par apporter soit encore plus doux !