Bien que la manière la plus populaire de représenter les Lou’hot (Tables de la Loi) soit avec des sommets arrondis, il n’existe en réalité aucune source authentique à cela dans la tradition juive. La source principale de cette image erronée semble provenir de l’art chrétien de la Renaissance, certaines représentations remontant encore plus tôt.

Title page of Zohar Chadash, dated 1658, showing round-topped Luchot. (Courtesy of the Library of Agudas Chassidei Chabad—Ohel Yosef Yitzchak Lubavitch)
Title page of Zohar Chadash, dated 1658, showing round-topped Luchot. (Courtesy of the Library of Agudas Chassidei Chabad—Ohel Yosef Yitzchak Lubavitch)

Bien sûr, on peut également trouver de vieux livres et manuscrits juifs avec des pages de titre illustrées sur lesquelles les Lou’hot sont représenté avec des sommets arrondis. Cependant, gardez à l’esprit qu’il y a des centaines d’années, la plupart des livres juifs étaient imprimés par des non-juifs (sans oublier le fait qu’ils étaient pour la plupart censurés pour tout ce qui pouvait être interprété comme étant antichrétien ou anti-gouvernement). Il suffit de jeter un coup d’œil sur certaines des illustrations plus « colorées » pour comprendre qu’elles n’ont certainement pas été commandées par les auteurs.

This manuscript of the Kabbalistic work Pardes Rimonim depicts a hunting scene, a common illustration on illuminated manuscripts. (Credit: Columbia.edu)
This manuscript of the Kabbalistic work Pardes Rimonim depicts a hunting scene, a common illustration on illuminated manuscripts. (Credit: Columbia.edu)

Maintenant que nous savons que les Lou’hot n’étaient pas arrondies, il reste la question de savoir si elles étaient carrées ou rectangulaires.

Carré ou Rectangle ?

Le Talmud babylonien explique que les Lou’hot avec le rouleau de la Torah écrit par Moïse remplissaient parfaitement l’Arche d’Alliance. Selon la tradition, les Lou’hot étaient des blocs de pierre carrés de six palmes1 de côté, et trois palmes de profondeur. En mesures modernes, cela donne environ 48 cm × 48 cm × 25,15 cm.2

An early printing of Shnei Luchot Habrit (Amsterdam, 1698) shows square Luchot, as per the Babylonian Talmud. (Photo: Library of Agudas Chassidei Chabad—Ohel Yosef Yitzchak Lubavitch)
An early printing of Shnei Luchot Habrit (Amsterdam, 1698) shows square Luchot, as per the Babylonian Talmud. (Photo: Library of Agudas Chassidei Chabad—Ohel Yosef Yitzchak Lubavitch)

En d’autres termes, selon le Talmud babylonien, il semble clair que les faces des Lou’hot étaient carrées.

Une tradition divergente ?

Cependant, en plusieurs endroits, le Talmud de Jérusalem donne les dimensions des Lou’hot comme étant de six palmes de haut sur trois palmes de large, ce qui leur donne une forme rectangulaire.3

Rectangular Tablets above the entrance to the Great Synagogue in Jerusalem. (Photo: Wikimedia Commons)
Rectangular Tablets above the entrance to the Great Synagogue in Jerusalem. (Photo: Wikimedia Commons)

De nombreux commentaires prennent cela au pied de la lettre et admettent qu’il existe des traditions divergentes dans les deux Talmuds (auquel cas nous suivons généralement le Talmud de Babylone, voir Les Deux Talmuds). Certains, cependant, tentent de concilier les deux.

Une explication des Tossafot est que les Tables faisaient bien trois palmes de large. La tradition dans le Talmud babylonien qui stipule que chaque Table avait une largeur de six palmes signifie que si l’on plaçait les Tables brisées à côté des (secondes) Tables intactes, on obtenait six palmes de largeurs pour chaque série de Tables, et c’est l’espace qui était occupé à l’intérieur de l’Arche (qui contenait les deux jeux de Tables).4

En conclusion

Comme les sommets arrondis ne représentent pas la forme authentique des Lou’hot, le Rabbi de Loubavitch – Rabbi Mena’hem Mendel Schneerson, de mémoire bénie – a vivement insisté pour que l’on s’efforce de les représenter systématiquement sous forme carrée ou rectangulaire.5

For decades, the children’s periodical “Shmuessen Mit Kinder” had square Luchot on its cover.
For decades, the children’s periodical “Shmuessen Mit Kinder” had square Luchot on its cover.