Le service de D.ieu à Roch Hachana consiste en premier lieu à la soumission à la royauté divine. Ainsi, en ces jours, même les personnes éminentes et prestigieuses servent D.ieu d’une manière qui paraît “simple” : réciter constamment des Psaumes, dormir le minimum durant les deux nuits (dans la mesure du possible), et faire très attention à ne pas prononcer de bavardages inutiles...

– Rabbi Yossef Its’hak Schneerson de Loubavitch.

Dimanche 29 septembre 2019 – 29 Eloul
  • Cliquez ici pour d’autres coutumes de la veille de Roch Hachana.

Les femmes et les jeunes filles allument les bougies de la fête ce soir pour accueillir Roch Hachana. Cliquez ici pour les bénédictions, et ici pour les horaires d’allumage pour votre ville.

Après l’office du soir, nous nous souhaitons mutuellement , “Lechana tova tekatev vete’hatem - Puissiez-vous être inscrit(e) et scellé(e) pour une bonne année !”

Après avoir récité le kidouche de la fête sur du vin (ou du jus de raisin), nous mangeons la ’hallah trempée dans du miel. Il est alors de coutume de manger une pomme douce trempée dans du miel, de la tête d’un poisson, ou d’un bélier ou d’un autre animal cachère, et une grenade. Il existe différentes coutumes quant aux autres aliments que l’on mange traditionnellement lors de ce repas. Voir le Repas du soir de Roch Hachana pour plus d’information sur ce repas.

Lundi 30 septembre – 1er Tichri
1er jour de Roch Hachana

Lecture de la Torah : Genèse 21, 1-34 ; Nombres 29, 1-6.
Haftarah : Samuel I 1, 1 - 2, 10.

Il est important que tous les hommes, femmes et enfants se rendent à la synagogue pour écouter la sonnerie du Choffar. Vous êtes dans l’impossibilité de vous déplacer ? Contactez l’émissaire du Rabbi de Loubavitch le plus proche de chez vous, il s’efforcera d’organiser la visite d’un sonneur de Choffar chez vous.

Les Cohanim bénissent l’assemblée au cours de la prière de Moussaf.

Repas de fête. La ’hallah est trempée dans le miel.

Dans l’après-midi, la prière de Tachlikh, dans laquelle nous demandons à D.ieu de “jeter nos péchés dans les profondeurs de la mer”, est récitée près d’un point d’eau (mer, rivière, lac, etc) où se trouvent des poissons. Cliquez ici pour en savoir plus sur la cérémonie du Tachlikh.

Les femmes et les jeunes filles allument les bougies de la fête ce soir après la tombée de la nuit, à partir d’une flamme existante. Cliquez ici pour les bénédictions, et ici pour les horaires d’allumage pour votre ville. Il convient qu’au moment de l’allumage des bougies, un “fruit nouveau” soit présent sur la table. En récitant la bénédiction de chéhé’héyanou, la personne qui allume doit avoir en tête le fruit nouveau qui sera consommé après le kidouche. Ceci est également valable pour le chéhé’héyanou récité lors du kidouche.

Après le kidouche de la fête, avant de se laver les mains pour manger le pain, le fruit nouveau est consommé. Voir le Repas du soir de Roch Hachana pour plus d’information sur ce repas.

La ’hallah est de nouveau trempée dans le miel.

Mardi 1er octobre – 2 Tichri
2ème jour de Roch Hachana

Lecture de la Torah : Genèse 22, 1-24 ; Nombres 29, 1-6.
Haftarah : Jérémie 31, 1-20.

Il est important que tous les hommes, femmes et enfants se rendent à la synagogue pour écouter la sonnerie du Choffar ce jour également. Vous êtes dans l’impossibilité de vous déplacer ? Contactez l’émissaire du Rabbi de Loubavitch le plus proche de chez vous, il s’efforcera d’organiser la visite d’un sonneur de Choffar chez vous.

Les Cohanim bénissent l’assemblée au cours de la prière de Moussaf.

Repas de fête. La ’hallah est trempée dans le miel.

Offices de l’après-midi.

Office du soir, suivi de la havdalah.

Mercredi

Jeûne de Guédalia
2 octobre – 3 Tichri

Tous les hommes et les femmes au-dessus de l’âge de Bar/Bat Mitsva jeûnent depuis l’aube jusqu’à la tombée de la nuit, en commémoration de l’assassinat du Guédalia, gouverneur de Judée. Cliquez ici pour en savoir plus sur Guédalia. Cliquez ici pour connaître les horaires de début et de fin de jeûne dans votre ville.

  • Les femmes enceintes et qui allaitent ne jeûnent pas. Un malade doit consulter un rabbin.
  • Au cours de la prière du matin, nous récitons les seli’hot (prières de repentir).
  • La Torah est lue lors de l’office du matin et de celui de l’après-midi (Exode 31,11-14 et 34,1-10). Après la lecture de l’après-midi, la Haftarah des jours de jeûne est lue (Isaïe 55,6 à 58,8).
  • Au cours de la Amidah de l’après-midi, tous ceux qui jeûnent ajoutent un petit passage, aneinou, dans la bénédiction Chéma koleinou.