Chaque Chabbat bénit la semaine qui le suit. Le travail spirituel que nous accomplissons le jour de repos remplit notre « réservoir » de bénédictions qui nous ferons traverser les six jours suivants. Une fois par mois, cependant, nous avons la possibilité de remplir un réservoir encore plus grand.

Chabbat Mevarkhim

Le Chabbat qui précède le début d’un mois juif (Roch ‘Hodech) est appelé Chabbat Mevarkhim, « le Chabbat où nous bénissons ». En ce jour, nous récitons une bénédiction pour le nouveau mois et annonçons la/les date(s) de Roch’ Hodech lors de l’office à la synagogue.

Le Chabbat matin, après la lecture de la Torah, le ‘hazane (l’officiant) tient le rouleau de la Torah dans ses bras, et ce qui suit est dit :

Celui qui a fait des miracles pour nos pères et les a délivrés de l’esclavage pour les amener à la liberté, Lui nous délivrera rapidement et rassemblera notre peuple dispersé aux quatre coins de la terre, réunissant l’ensemble d’Israël, et nous disons Amen. (Amen)

Roch ‘Hodech (nom du mois) sera le (jour(s) de la semaine), qui vient/viennent favorablement à nous.

Puisse le Saint, béni soit-Il, le renouveler pour nous et pour tout Son peuple, la maison d’Israël, pour la vie et pour la paix (Amen), pour l’allégresse et pour la joie (Amen), pour le salut et pour la consolation, et nous disons Amen. (Amen)

Il est de coutume d’annoncer avant cela l’heure et le jour du molad (le temps prévu de la naissance de la nouvelle lune). De nombreuses communautés commencent également par une prière commençant par les mots yehi ratsone (« Puisse être Ta volonté »).

Autres observances

À l’été de 1935, alors que les nuages sombres du communisme et du fascisme s’amoncelaient sur l’Europe, le sixième Rabbi de ‘Habad, Rabbi Yossef Its’hak Schneerson, demanda à ses ‘hassidim de profiter pleinement de Chabbat Mevarkhim. Il instaura que les ‘hassidim se rassemblent tôt le matin pour réciter tout le livre des Psaumes, suivi du kaddich des endeuillés. Après les psaumes, il institua l’étude d’un discours ‘hassidique. Et, à l’issue de l’office, il encouragea que se tiennent des farbrenguens, des réunions informelles lors desquelles, avec d’émouvantes mélodies et des pensées de Torah, les ‘hassidim s’inspirent mutuellement à renforcer leur service de D.ieu.

Considérations particulières

Les prières de Chabbat Mevarkhim ne sont pas dites le Chabbat qui précède le mois de Tichri. La tradition ‘hassidique, remontant à Rabbi Israël Baal Chem Tov, enseigne que ce mois-ci, qui marque la tête de l’année, est béni par D.ieu Lui-même, conférant ainsi à Israël la possibilité de bénir les onze autres mois. La récitation des psaumes et les rassemblements ‘hassidiques se font comme d’habitude.

Le Chabbat Mevarkhim, nous omettons généralement la prière de Av Hara’hamim dans laquelle nous implorons D.ieu de venger le sang des martyrs juifs à travers les âges. Cependant, le Chabbat qui précède le mois de Sivan, cette prière est dite, en souvenir du sang juif si abondamment versé en ce mois pendant les croisades et le soulèvement de Chmielnicki.

Lorsque Roch ‘Hodech tombe Chabbat (ou Chabbat et dimanche), Chabbat Mevarkhim est observé le Chabbat précédent.