Au moment de bénir le nouveau mois à la synagogue le Chabbat qui précède Roch ‘Hodech, il est de coutume d’annoncer l’heure à laquelle se fera le molad (la naissance de la nouvelle lune) à Jérusalem, afin de l’avoir à l’esprit en récitant la bénédiction.

Traditionnellement, cet horaire est annoncé en heures, minutes et ‘halakim, soit par exemple : « Le molad aura lieu dimanche soir à sept heures du soir, huit minutes et six ‘halakim. » Un ‘helek est un 1080ème d’heure, ou encore 3,33 secondes. Dans le tableau ci-après, nous avons inscrit le moment du molad en heures, minutes et secondes (par ex. : 7:08:23). Nous avons aussi noté le nombre de ‘halakim, pour l’annonce traditionnelle à la synagogue.

Tous les horaires indiqués sont ceux de Jérusalem. Ce sont ceux annoncés dans toutes les synagogues, où qu’elles se trouvent.

Pour plus d’information sur le molad, voir plus bas Qu’est-ce que le molad ?

Horaires du Molad pour 5781 (2020-2021)

Molad pour le mois de

Jour de la semaine

Date

Horaire

Tichri

Jeudi

17 septembre 2020

14:38 (17 'halakim)

'Hechvan

Chabbat

17 octobre 2020

3:23

Kislev

Dimanche

15 novembre 2020

16:07 (1 'helek)

Tevet

Mardi

7 décembre 2020

4:51 (2 'halakim)

Chevat

Mercredi

13 janvier 2021

17:35 (3 'halakim)

Adar

Vendredi

12 février 2021

6:19 (4 'halakim)

Nissan

Chabbat

13 mars 2021

19:03 (5 'halakim)

Iyar

Lundi

12 avril 2021

7:47 (6 'halakim)

Sivan

Mardi

11 mai 2021

20:31 (7 'halakim)

Tamouz

Jeudi

10 juin 2021

9:15 (8 'halakim)

Av

Vendredi

9 juillet 2021

21:59 (9 'halakim)

Eloul

Dimanche

8 août 2021

10:43 (10 'halakim)


Cliquez ici pour convertir les dates civiles en dates juives

Qu’est-ce que le molad ?

Le calendrier juif est basé sur le cycle de la lune, chaque mois représentant un cycle, soit le temps qu’il faut à la lune pour faire le tour de la terre.

Le molad est le moment de la « naissance » de la lune. Il y a en effet un point de l’orbite de la lune auquel celle-ci est positionnée exactement entre le soleil et la terre, la rendant invisible à ceux qui se trouvent à la surface de la terre. Le molad intervient lorsque la lune s’est suffisamment éloignée de ce point pour qu’un mince croissant de sa surface éclairée devienne visible, ce qui marque le début d’un nouveau mois juif.

Le temps qu’il faut à la lune pour accomplir une révolution autour de la terre – calculé par les Sages du Talmud et confirmé par l’observation astronomique – est de 29 jours, 12 heures et 793 ‘halakim (il y a 1080 ‘halakim ou « parties » dans une heure, de sorte qu’un ‘helek équivaut à 3,33 secondes). Ceci représente la durée moyenne qui s’écoule entre un molad et le suivant. Toutefois, le moment exact auquel la lune devient visible varie légèrement du molad moyen en fonction des positions de la terre, de la lune et du soleil les unes par rapport aux autres à chaque nouveau mois, de l’endroit de la terre où se tient l’observateur, de la durée du crépuscule propre à la saison de l’année et encore d’autres variables astronomiques.

Pour cette raison le calendrier juif est « ajusté » de sorte que Roch ‘Hodech, le premier jour du mois, soit aussi proche que possible du moment où la lune serait vue à Jérusalem si nous nous appuyions encore sur l’observation directe de la lune pour établir le début d’un nouveau mois (comme cela se faisait jusqu’au cinquième siècle de l’ère commune). En outre, dans la mesure où un mois doit être composé de jours entiers, la durée des mois juifs alterne entre 29 et 30 jours. C’est pourquoi il arrive souvent que Roch ‘Hodech tombe un jour ou plus après le molad moyen.