Il nous est défendu d'avoir des relations intimes avec une femme "Nidda" (impure) durant la période de son impureté, à savoir pendant sept jours pleins, ainsi qu'il est dit : "Lorsqu'une femme est isolée par son impureté, n'approche point d'elle..." En outre, tant qu'elle ne se sera pas immergée [dans un bain rituel] après la période de sept jours, elle demeure impure.

Celui qui transgresse cet interdit est, si c'était intentionnel, passible de retranchement, tandis qu'il apporte une offrande expiatoire fixe au cas où il n'a pas agi volontairement.