Le 22 Chevat est l’anniversaire du décès de la Rabbanit ‘Haya Mouchka Schneerson, de mémoire bénie. Étant la fille du sixième Rabbi de Loubavitch – Rabbi Yossef Its'hak – et l’épouse du Rabbi – Rabbi Mena’hem Mendel Schneerson – l’influence de la Rabbanit sur le mouvement Loubavitch était immense. Malgré cela, elle s’est délibérément soustraite à l’attention du public.

La Rabbanit ‘Haya Mouchka Schneerson, de mémoire bénie, naquit en 1901 dans la ville de Babinovitch, dans l’actuelle Biélorussie. À sa naissance, son grand-père, le cinquième Rabbi de Loubavitch, Rabbi Chalom Dovber, écrivit à ses parents depuis l’étranger: "Si elle n’a pas été encore nommée, elle devrait être appelée ‘Haya Mouchka", comme le montre cette lettre qui demeure maintenant dans la bibliothèque d’Agoudath ‘Hassidei ‘Habad. En 1920, quand Rabbi Chalom Dovber était malade, sa petite-fille de 19 ans prenait soin de lui.
La Rabbanit ‘Haya Mouchka Schneerson, de mémoire bénie, naquit en 1901 dans la ville de Babinovitch, dans l’actuelle Biélorussie. À sa naissance, son grand-père, le cinquième Rabbi de Loubavitch, Rabbi Chalom Dovber, écrivit à ses parents depuis l’étranger: "Si elle n’a pas été encore nommée, elle devrait être appelée ‘Haya Mouchka", comme le montre cette lettre qui demeure maintenant dans la bibliothèque d’Agoudath ‘Hassidei ‘Habad. En 1920, quand Rabbi Chalom Dovber était malade, sa petite-fille de 19 ans prenait soin de lui.

Quand le père de la Rabbanit, le sixième Rabbi de Loubavitch, Rabbi Yossef Its'hak de mémoire bénie, prit la direction du mouvement, il devint l’objet de menaces continuelles de la part des autorités soviétiques de Russie. Devant l’incertitude qui pesait sur son sort, il mandata sa fille cadette ‘Haya Mouchka pour procéder à tous actes juridiques en son nom, comme en témoigne ce document.
Quand le père de la Rabbanit, le sixième Rabbi de Loubavitch, Rabbi Yossef Its'hak de mémoire bénie, prit la direction du mouvement, il devint l’objet de menaces continuelles de la part des autorités soviétiques de Russie. Devant l’incertitude qui pesait sur son sort, il mandata sa fille cadette ‘Haya Mouchka pour procéder à tous actes juridiques en son nom, comme en témoigne ce document.

La Rabbanit accompagna son père durant son exil de Leningrad à Kostroma en 1927. Quelques semaines plus tôt, la police secrète russe était venue arrêter le sixième Rabbi de Loubavitch à son domicile. La Rabbanit lança depuis le balcon à son cousin et futur mari, le Rabbi, qui arrivait au même moment: "Schneerson! Nous avons des invités!" Le signal permit au Rabbi d’échapper à l’arrestation, de sauver des manuscrits inestimables appartenant au mouvement Loubavitch et de mener des efforts clandestins pour faire commuer la condamnation à mort de son futur beau-père et au final obtenir sa libération. Ce passeport fut délivré par le gouvernement russe à la fin des années 1920.
La Rabbanit accompagna son père durant son exil de Leningrad à Kostroma en 1927. Quelques semaines plus tôt, la police secrète russe était venue arrêter le sixième Rabbi de Loubavitch à son domicile. La Rabbanit lança depuis le balcon à son cousin et futur mari, le Rabbi, qui arrivait au même moment: "Schneerson! Nous avons des invités!" Le signal permit au Rabbi d’échapper à l’arrestation, de sauver des manuscrits inestimables appartenant au mouvement Loubavitch et de mener des efforts clandestins pour faire commuer la condamnation à mort de son futur beau-père et au final obtenir sa libération. Ce passeport fut délivré par le gouvernement russe à la fin des années 1920.

Quand ses parents résidaient à Rostov-sur-le-Don, la Rabbanit rencontra son futur mari dans la ville thermale de Kislovodsk. Elle se fiança au Rabbi avant de quitter la Russie; le couple se maria en 1928 à Varsovie, en Pologne. En 1950, après le décès de son père, la Rabbanit convainquit son mari d’accepter de prendre la direction de ‘Habad-Loubavitch.
Quand ses parents résidaient à Rostov-sur-le-Don, la Rabbanit rencontra son futur mari dans la ville thermale de Kislovodsk. Elle se fiança au Rabbi avant de quitter la Russie; le couple se maria en 1928 à Varsovie, en Pologne. En 1950, après le décès de son père, la Rabbanit convainquit son mari d’accepter de prendre la direction de ‘Habad-Loubavitch.

Le Rabbi et Rabbanit ont habité dans cette maison du quartier de Crown Heights à Brooklyn depuis le milieu des années 1950. (Jewish Educational Media)
Le Rabbi et Rabbanit ont habité dans cette maison du quartier de Crown Heights à Brooklyn depuis le milieu des années 1950. (Jewish Educational Media)

Des dizaines de milliers de personnes ont participé à la procession funéraire de la Rabbanit en 1988.
Des dizaines de milliers de personnes ont participé à la procession funéraire de la Rabbanit en 1988.