Il s'agit du commandement nous enjoignant de restituer à leurs anciens propriétaires, cette année, toutes les terres vendues, que les acheteurs doivent alors céder sans indemnité, ainsi qu'il est dit : "Dans tout le pays que vous posséderez, vous accorderez le droit de rachat sur les terres". Pour nous montrer clairement que cette libération aura lieu lors de cette année du Jubilé, la Torah précise : "En cette année jubilaire, vous rentrerez chacun dans votre possession". La Torah donne les détails concernant ce commandement, et elle ajoute de quelle manière le vendeur agira envers l'acheteur si le vendeur désire racheter son patrimoine avant le commencement de l'année du Jubilé. [La Torah] explique aussi que ce commandement est spécifique aux terres se trouvant en dehors d'une ville entourée de murailles et que les villages et les maisons construites dans des espaces ouverts, dans la mesure où ils n'ont pas été érigés à l'intérieur de l'enceinte (de la ville), sont soumis à la même loi que celle concernant les champs et les jardins. Il s'agit des maisons des villages à propos desquelles la Torah a dit : "[Mais les maisons des villages non entourées de murs] seront réputées une dépendance de la campagne, laquelle sera rachetable et dégagée au Jubilé".

Les dispositions relatives à ce commandement ont été expliquées dans le Traité 'Arakhin. Ce commandement également n'est applicable que sur la terre d'Israël et seulement où le Jubilé est en vigueur.