Entrez votre adresse email pour recevoir notre email hebdomadaire avec un contenu frais, excitant et fascinant qui enrichira votre boîte de réception et votre vie.

La Mitsva du jour

Commandement négatif 248, 249

Montrer le texte en :

Commandement négatif n°248

C'est l'interdiction qui nous a été faite de nier les dettes qui nous incombent et les dépôts qui nous ont été confiés. Elle est formulée dans la Torah en ces termes : Vous ne commettrez point de dénégation...". Il nous est expliqué que ce texte est relatif à des transactions pécuniaires.

Le Sifra s'exprime ainsi : "Du fait qu'il est écrit :...Il le nie et a recours à un faux serment, nous connaissons la punition. D'où tirons-nous la mise en garde ? Du verset suivant : Vous ne commettrez point de dénégation".

Tu sais déjà que celui qui nie [contrairement à la vérité] un dépôt n'est plus admis en qualité de témoin, même s'il n'a pas fait cette dénégation sous la foi du serment, car il a ainsi violé ce verset : "Vous ne commettrez point...de dénégation".

Les détails relatifs à ce commandement sont exposés en plusieurs endroits du Traité Chevou'oth.

Commandement négatif n°249

Il nous est interdit de nier mensongèrement, sous la foi du serment, une dette qui nous incombe, ainsi qu'il est dit : "...et vous ne commettrez point de fraude au préjudice de votre prochain". Par exemple, celui qui nie mensongèrement qu'un dépôt lui a été confié, viole le verset : "Vous ne commettrez point de.... de dénégation"; toutefois, s'il prête en plus un faux serment à ce sujet, il transgresse alors : "Vous ne commettrez point de fraude".

Voici ce qu'affirme le Sifra : "Vous ne commettrez point de fraude : que vient nous apporter ce verset ? Du fait qu'il est écrit : ...et a recours à un faux serment, nous apprenons la punition, mais d'où tirons-nous la mise en garde ? [Précisément] du verset : Vous ne commettrez point de fraude".

Les dispositions relatives à ce commandement sont exposées au chapitre 5 de Chevou'oth. Et dans ce Traité, il est précisé que celui qui jure pour confirmer sa dénégation au sujet de l'une de ses dettes est fautif deux fois, d'une part en raison de l'interdit : "Vous ne jurerez point par mon nom à l'appui du mensonge", et en outre à cause de l'autre interdit : "...et vous ne commettrez point de fraude au préjudice de votre prochain".

La Paracha
Parachat Noa'h
Cette page en d'autres langues