Capter l’âme

Chers amis,

Un grand homme est souvent difficile à caractériser. Nous pouvons décrire les facettes de sa personnalité, sa bonté, ses points forts et ses réalisations. Mais trop souvent, son esprit essentiel nous échappe.

Cette semaine marque 71 ans depuis le décès de Rabbi Lévi Its’hak Schneerson, le père du Rabbi, de mémoire bénie. Rabbi Lévi Its’hak était un rabbin et un kabbaliste de renom qui dirigea la communauté juive de Yékaterinoslav-Dniepropetrovsk (Ukraine) à travers les années difficiles de la chute de l’empire tsariste et de l’oppression communiste qui surgit dans son sillage.

Beaucoup a été écrit, et doit encore être écrit, à propos de Rabbi Lévi Its’hak (voir ici une brève biographie).

Cependant, pour avoir un aperçu plus transcendant de l’âme de Rabbi Lévi Its’hak, je vous recommande cette vidéo dans laquelle le Rabbi dirige l’assemblée des ‘hassidim dans le chant du nigoun attribué à son père :

En effet, la puissance enthousiaste de cet air traditionnellement chanté lors des joyeuses danses de Sim’hat Torah rend bien la vigueur unique de la personnalité de Rabbi Lévi Its’hak. Même dans les conditions les plus oppressives, il a célébré son judaïsme avec une hardiesse, une espérance et une joie remarquables.

Et aujourd’hui encore, nous pouvons tous partager son esprit.

Eli Rubin,
au nom de l’équipe éditoriale de Chabad.org