Chers amis,

Le 33ème jour du compte du Omer est un jour très particulier dans le calendrier juif. C’est Lag Baomer, l’anniversaire du décès du grand sage talmudique et mystique, Rabbi Shimon Bar Yo’haï. Ce rabbin et kabbaliste du 2ème siècle demanda que le jour de son décès soit célébré dans la joie.

Une des nombreuses traditions de Lag BaOmer veut que les enfants sortent dans la nature et jouent avec des arcs et des flèches. L’une des raisons de cette tradition recèle d’une importante leçon de vie.

Pour tirer efficacement une flèche, l’archer doit d’abord tirer la corde vers soi. Lorsque la corde est tirée autant que possible, la flèche peut être libérée avec une force importante qui lui permet d’atteindre sa cible rapidement et avec précision.

La leçon ici est simple, mais tellement puissante : pour conquérir et marquer le monde autour de nous, nous devons d’abord nous tourner vers l’intérieur. C’est seulement après avoir regardé au fond de notre âme et pris conscience de son incroyable potentiel que nous pouvons influencer les autres.

Le Rabbi de Kotzk a dit une fois : « Quand j’étais plus jeune, je pensais que j’allais changer le monde. Puis j’ai décidé que j’allais travailler sur ma ville, et plus tard je me suis concentré seulement sur ma famille. Mais maintenant j’ai décidé d’essayer seulement de me changer moi-même... » Je ne crois pas que le Rabbi de Kotzk voulait dire qu’il n’allait s’occuper que de lui-même et ignorer les autres. N’a-t-il pas dirigé une grande communauté et été responsable de milliers de disciples ? Ce qu’il voulait dire, c’est que la seule manière efficace de changer les autres est de commencer par soi-même.

Améliorer notre propre caractère et notre personnalité est à notre portée. C’est notre choix que de progresser ou de stagner, de nous mettre en colère ou de rester calme, de donner ou de retenir. Nous ne pouvons pas contrôler les autres, mais nous pouvons les influencer en nous tournant vers l’intérieur. C’est en nous changeant nous-mêmes que nous changerons les autres.