Entrez votre adresse email pour recevoir notre email hebdomadaire avec un contenu frais, excitant et fascinant qui enrichira votre boîte de réception et votre vie.

Nos chroniqueurs sur la Paracha

Deux femmes
...et deux destins opposés
L'histoire de Kora'h et de On ben Pelet met en évidence la puissance de persuasion de la femme. Elle exprime aussi un autre aspect de la féminité: la capacité à voir au-delà des fausses apparences et à distinguer le bon chemin du mauvais.
Le chemin du ciel
Kora'h contre Kora'h
« Moi aussi je la désire ! » Moïse joue-t-il l’avocat du diable ? Ou est-il porteur d'une âme animée par un désir consumant de quelque chose de si exalté et divin hors d’atteinte de Moïse lui-même, une âme qui trouve son aspiration la plus profonde frustrée par un commandement divin lui barrant le chemin : « Arrête. Non. Pas encore. »
Zélé comme un amandier
Symbole de la prêtrise
D.ieu demanda aux chefs de tribus de placer leur bâton dans la cour du Michkan. Un miracle se produisit : le bâton de Aaron bourgeonna, fleurit et donna des amandes. Mais quel lien y a-t-il entre la prêtrise et le fruit d’amandier ?
Quelle était la motivation de Kora’h?
Une dernière volonté vertueuse
Traditionnellement, l’histoire de Kora’h est perçue comme celle d’une révolte motivée par la soif de pouvoir et des vices tels que la cupidité et l’arrivisme. Dans un discours prononcé en 1973, le Rabbi de Loubavitch présente Kora’h sous un nouveau jour...
Une Mézouza à la porte
Pourquoi une maison remplie de rouleaux de la Torah nécessite-t-elle une Mézouza ?
Humilité ou manque d’estime de soi?
Moïse réagit vivement lorsque Kora’h suggéra qu’il n’était pas digne de diriger les Juifs. Une telle réaction convient-elle à quelqu’un d’aussi humble?
Sportifs ou spectateurs?
Vous contentez-vous de regarder la Coupe du Monde de football, ou bien vous arrive-t-il aussi de shooter dans un ballon?