Bien qu’il ne soit pas habituel ni convenable de demander un cadeau d’anniversaire, cependant eu égard à notre relation particulière, je m’aventure à le faire, étant convaincu que vous traiterez cette demande avec l’esprit approprié. Le cadeau d’anniversaire que j’ai à l’esprit, que je considèrerai comme un honneur et qui me ferait grand plaisir, c’est que vous consacriez un quart d’heure de votre temps chaque matin de la semaine au geste sacré de mettre les Téfiline, avec la prière appropriée qui l’accompagne, telle que le Chema et autres.

Le Rabbi dans une lettre à David Chase, le 16 avril 1981.