1) Il n’y a pas d’obligation à vérifier le sol de sa cour ou de son jardin, car le ‘hamets qu’on a pu y oublier est mangé par les oiseaux. Cependant, on vérifiera les trous dans les murs.

2) Dans le cas où l’on est certain que du 'hamets a été laissé dans son jardin ou sa cour, pendant les jours qui précèdent Pessa’h, certaines autorités exigent que la bédika soit faite à la bougie, la nuit du 14 Nissan. Le Choul’hane Aroukh HaRav exige seulement de vérifier le matin du 14, à l’heure du biour, qu’il ne reste plus de ce ‘hamets. Si l’on en trouve, on le brûlera.