1) Dans un immeuble habité uniquement habité par des Juifs, on devra faire la bédika des parties communes : cages d’escaliers, cour, caves…

2) De même, les bâtiments d’une Yéchiva, d’une école, des bureaux…. Cette obligation incombe au responsable de l’institution.

3) Des élèves qui rentrent dans leur famille à Pessa’h feront la bédika de leur chambre, avec la bénédiction, la dernière nuit qu’ils passent à la Yéchiva. S’ils y restent pendant Pessa’h, ils feront la bédika la nuit du 14 Nissan, avec la bénédiction.

4) Un invité, même invité pour tout Pessa’h, même si on lui attribue une chambre particulière, n’est pas tenu d’y faire la bédika, s’il mange avec la famille qui l’invite. Dans le cas où il mange sa propre nourriture, il y divergence d’opinions sur l’obligation de vérifier les parties qui lui sont attribuées. Il devra donc faire la bédika sans bénédiction.

5) Si pour une quelconque raison, le propriétaire ne fait pas la bédika, l’invité devra faire celle de sa chambre.

6) Si l’on passe Pessa’h dans un hôtel et qu’on y arrive avant la nuit du 14 Nissan, il faudra faire la bédika de sa chambre. Si l’on y a introduit du ‘hamets, on dira aussi la bénédiction. Les chambres non occupées la nuit du 14 seront vérifiées pas le propriétaire de l’hôtel.

7) Le locataire d’une maison devra faire la bédika même s’il n’occupe pas encore la maison. De même celui qui fait construire une maison, car même s’il n’acquiert pas le ‘hamets éventuellement laissé par les ouvriers, il y a obligation de bédika.

8) Celui qui loue une chambre d'hôtel, pour seulement la nuit du 14 Nissan, et a l’intention de la quitter pendant l’après-midi du 14 devra faire la bédika. Mais il ne fera pas bénédiction.