1) La bédika sera faite à la lumière d’une bougie, à l’exclusion de la lumière de la lune, même si celle-ci brille et éclaire suffisamment.

2) On ne fera pas la bedika en journée, même dans une pièce obscure, car l’éclat de la lumière d’une bougie le jour n’est pas suffisant. Et même si on l’a fait le jour, il faudra recommencer la nuit.

3) Cependant, si l’on n’a pas fait la bédika la nuit du 14 Nissan, on la fera le lendemain matin en utilisant une bougie. Il sera bon dans ce cas de fermer les volets. On dira la bénédiction bien que ce soit le jour.

4) On ne fera pas la bédika à la lumière du soleil car elle ne pénètre pas dans tous les coins de la maison.

5) Loi de la ha’hsadra (balcon, arcade qui a un toit et seulement trois murs): le soleil pénètre partout et l’on pourra, a priori, le matin du 14 Nissan, faire la bédika à cette lumière, si l’on n’a pas pu le faire la nuit du 14.

6) Les pièces qui ont de nombreuses fenêtres et sont donc très éclairées peuvent être vérifiées à la lumière du soleil comme la ha’hsadra.

7) De même, les endroits de la maison qui sont en face de la fenêtre et donc directement éclairés ont le même statut que la ha’hsadra. Par contre, les autres endroits seront vérifiés à la lumière d’une bougie.

8) Quand les fenêtres sont vitrées, il faudra a priori les ouvrir. Cependant, de nos jours où les vitres sont tout à fait transparentes, il ne sera pas nécessaire d’ouvrir les fenêtres.

9) Il n’y a pas obligation d’éteindre la lumière électrique pendant la bédika.

10) A priori, on utilisera une bougie de cire. A posteriori, toutes les bougies sont valables.

11) On n’utilisera pas une lampe à huile, sauf en cas de force majeure.

12) On n’utilisera pas une bougie à 2 mèches, ou une torche.

13) L’éclairage électrique de la maison n’est pas suffisant pour la bédika.

14) On pourra utiliser une lampe de poche électrique car elle peut éclairer les trous et les fentes. Cependant, a priori, elle ne viendra qu’en complément de la bougie en cire.