Que voudriez-vous savoir ?

Qu’est-ce que ‘Hanouka ?

‘Hanouka est une fête juive hivernale qui dure huit jours. C’est la « Fête des Lumières », célébrée par l’allumage d’une ménorah chaque soir, ainsi que des prières particulières et la consommation d’aliments frits.

Lire : Qu’est-ce que ‘Hanouka ?

Que célèbre la fête de ‘Hanouka ?

‘Hanouka célèbre deux miracles qui se sont produits en Judée en 139 avant l’ère commune : les Maccabées juifs battirent les envahisseurs gréco-syriens, et une petite fiole d’huile brûla pendant 8 jours consécutifs dans la ménorah du Temple au lieu d’un seul jour.

Lire : L’histoire de ‘Hanouka

Quelle est la salutation de ‘Hanouka ?

La salutation de ‘Hanouka la plus courante est « Joyeux ‘Hanouka » en français ou « ‘Hanouka saméa’h » en hébreu.

Quand tombe ‘Hanouka en 2023 ?

Le premier soir de ‘Hanouka 2023 commence à la tombée de la nuit le jeudi 7 décembre 2023, date à laquelle la première bougie est allumée. Les dernières bougies sont allumées jeudi soir 14 décembre, et la fête se termine le lendemain, le 15 décembre.

Lire : Les 8 nuits de ‘Hanouka

Que signifie le mot « ‘Hanouka » ?

‘Hanouka signifie « inauguration » et fait référence au fait que l’autel du Temple a été consacré de nouveau par les Maccabées après qu’ils aient chassé les Grecs idolâtres qui occupaient le complexe.

Lire : Les sens cachés du mot ‘Hanouka

Qui sont les héros de ‘Hanouka ?

Menés par le grand prêtre Matityahou et son fils Juda Maccabée, les combattants juifs qui ont vaincu les Grecs de Syrie et restauré la souveraineté juive en Judée sont connus sous le nom de Maccabées.

D’où vient le nom « Maccabée » ?

Ce nom serait un acronyme du cri de ralliement de Judah Maccabée (Judas Maccabeus ou Yehouda Hamakabi), chef de la révolte juive contre les Grecs : « Qui est comme Toi parmi les puissants, D.ieu ! »

Quelle est la bonne orthographe, ‘Hanouccah ou ‘Hanouka ?

Dans la mesure où il s’agit de rendre un terme hébraïque comportant la lettre gutturale ח dont la convention de translittération peut varier, ainsi que la lettre כ pouvant s’écrire avec un c ou un k (voire deux !), sans parler du ה final qui peut être rendu par un h ou omis car il est muet, de nombreuses versions du mot coexistent.

Pourquoi la date de ‘Hanouka semble changer chaque année ?

‘Hanouka a toujours lieu à la même date hébraïque : le 25 Kislev. Comme les mois hébraïques sont liés au cycle de la lune, ils peuvent dévier de quelques semaines par rapport au calendrier civil, qui est entièrement solaire.

Lire : Méditations pour le mois de Kislev

Comment ‘Hanouka est-elle célébrée ?

La fête de ‘Hanouka est célébrée par l’allumage nocturne de la ménorah, l’ajout de liturgie et de psaumes, la consommation d’aliments frits tels que les beignets et les crêpes aux pommes de terre ou au fromage, et le don d’argent liquide aux enfants (Dmei ‘Hanouka ou ‘Hanouka Guelt).

Lire : Guide pratique complet des lois et coutumes de ‘Hanouka

Quand la ménorah de ‘Hanouka est-elle allumée ?

La ménorah est allumée à la tombée de la nuit (ou après) chacun des huit soirs de ‘Hanouka, en prenant soin de l’allumer avant le début du Chabbat le vendredi et après la fin du Chabbat le samedi.

Dans quel ordre les bougies sont-elles allumées ?

Nous ajoutons une nouvelle bougie chaque soir, en les disposant de droite à gauche : une la première nuit, deux la deuxième, etc. Les bougies sont allumées de gauche à droite, en commençant toujours par la bougie la plus récente.

Lire : Comment allumer la Ménorah

Les bougies bleues et blanches de ‘Hanouka ont-elles une signification particulière ?

N’importe quelle couleur de bougie est parfaitement acceptable. La popularité du bleu et du blanc est probablement due au fait que ce sont les couleurs de l’État d’Israël.

À quoi sert la neuvième bougie ?

La neuvième bougie porte le nom de chamach, qui signifie « serviteur » ou « utilisation ». Elle est utilisée pour allumer le reste des bougies et reste ensuite allumée, de sorte que si nous devons utiliser la lumière des bougies, nous utilisons la lumière du chamach et non celle de la ménorah sainte.

Lire : Pourquoi la Ménorah a une 9e bougie ?

Quelles bénédictions dit-on avant d’allumer la ménorah ?

Chaque soir, nous disons deux bénédictions qui s’achèvent par : « ... qui nous a sanctifiés par Ses commandements et nous a ordonné d’allumer la lampe de ‘Hanouka », et « ... qui a fait des miracles pour nos parents en ces jours-ci ». Le premier soir, nous disons également la bénédiction « chéhé’héyanou ».

Lire : Les bénédictions de la Ménorah

Peut-on utiliser une ménorah électrique ?

Les lumières de ‘Hanouka doivent être de véritables flammes alimentées par de la cire ou de l’huile, comme les flammes de la Ménorah du Temple de Jérusalem. Les lampes électriques peuvent être utilisées à des fins d’exposition, à condition qu’une vraie ménorah soit également allumée.

‘Hanouka est-elle une fête juive majeure ou mineure ?

‘Hanouka est la seule fête juive qui n’est pas mentionnée dans les Écritures. Elle est donc mineure par rapport aux Fêtes Solennelles (Roch Hachana et Yom Kippour) et aux trois Fêtes de Pèlerinage (Pessa’h, Chavouot et Soukkot). Pourtant, son observance est une mitsva et son message de victoire du bien sur le mal est d’une importance majeure.

Quels sont les chants de ‘Hanouka ?

Les classiques sont Maoz Tsour et Hanérot Halalou, des hymnes chantés après avoir allumé la ménorah.

Visiter : Chants de ‘Hanouka

Est-il obligatoire d’offrir des cadeaux à ‘Hanouka ?

Ce n’est pas une mitsva d’offrir des cadeaux à ‘Hanouka. Cependant, il existe une coutume de longue date consistant à donner de l’argent (« gelt ») à ‘Hanouka, en particulier comme récompense pour l’étude de la Torah.

Lire : ‘Hanouka: pourquoi l’argent ?

Pourquoi les pièces de monnaie en chocolat « gelt » de ‘Hanouka ?

La coutume de donner de l’argent (« gelt ») à Hanouka, en particulier pour récompenser l’étude de la Torah, est très ancienne. Les pièces en chocolat enveloppées d’une feuille d’aluminium ont été introduites par des fabricants de bonbons américains entreprenants.

Qu’est-ce qu’un Dreidel/un Sevivone ?

« Dreidel » est le terme yiddish et « Sevivone » est le terme hébraïque pour « toupie », le jouet à quatre faces avec lequel on joue à ‘Hanouka. Chaque côté est orné d’une lettre hébraïque : noun (נ), guimel (ג), (ה) et chine (ש), acronyme de nès gadol haya cham, « un grand miracle s’est produit à cet endroit ».

Comment jouer au Dreidel ?

Voici quelques règles du jeu : des jetons sont donnés à chaque joueur et à un pot général. Lorsque le dreidel tombe sur נ, ne faites rien. Lorsqu’il tombe sur ג, prenez tout le pot (que tout le monde réapprovisionne). Lorsqu’il tombe sur ה, donnez la moitié de vos jetons au pot. Lorsqu’il tombe sur ש, donnez tous vos jetons au pot.

Quels sont les aliments traditionnels de ‘Hanouka ?

Puisque l’huile nous rappelle le miracle des lampes à huile qui ont brûlé pendant 8 jours d’affilée, les beignets de pommes de terre (latkès) et les beignets à la gelée (soufganiyot) sont des aliments très appréciés. Et comme Judith a utilisé du fromage pour séduire et tuer le général ennemi, les produits laitiers sont également de mise.

Voir : Recettes de ‘Hanouka

Peut-on travailler à ‘Hanouka ?

Le travail est autorisé à ‘Hanouka, car il s’agit d’une fête rabbinique (et non biblique). Cependant, une coutume de longue date veut que les femmes s’abstiennent de travailler pendant que les flammes de ‘Hanouka brûlent.

Que sont les prières spécifiques à ‘Hanouka ?

À ‘Hanouka, le passage Véal Hanissim (« Et pour les miracles ») est inséré dans la Amidah et le Birkat Hamazone (la Grâce après les repas). Le Hallel (Psaumes de louange) et la lecture de la Torah sont ajoutés aux services du matin, et les bénédictions sont dites avant d’allumer la ménorah.

Quel est le nom correct : Ménorah ou ‘Hanoukiah ?

Ménorah signifie « lampe » en hébreu et c’est le terme le plus couramment utilisé pour désigner le candélabre allumé à ‘Hanouka. ‘Hanoukiah a été popularisé par les créateurs de l’hébreu moderne.

‘Hanouka est-elle mentionnée dans la Bible ?

L’histoire de ‘Hanouka s’est déroulée après la clôture du canon biblique. Contrairement à Pourim, qui est relaté dans le Livre d’Esther et le Traité Méguila, ‘Hanouka ne figure pas dans la Bible et est relativement peu évoquée dans le Talmud.

Pourquoi ‘Hanouka dure-t-elle 8 jours ?

Il fallait 8 jours pour apporter de l’huile d’olive fraîche de Tekoa à Jérusalem, et pendant tout ce temps, l’huile de la ménorah brûla miraculeusement. Selon la Kabbale, 8 symbolise le miraculeux, au-dessus de 7, qui représente le cycle naturel.

Lire : L’importance du huit