La menace du coronavirus envoie chaque jour davantage de personnes en quarantaine, et la plupart, en particulier les personnes âgées, se sentent effrayées et impuissantes. Un principe clé du judaïsme est l’importance du ‘hessed, de la bonté, et il y a beaucoup de choses que nous pouvons faire en toute sécurité pour aider les autres. De plus, pendant que nous aidons les autres, nous nous investissons dans des pensées et des actions positives qui nous distraient du courant général de négativité et de peur en le remplaçant par de la gentillesse, de la bonté et de la gratitude – ce dont nous avons tous besoin en ce moment !

1. Restez en contact

Il n’a jamais été aussi facile dans l’histoire humaine de rester en contact avec les gens en temps réel. Que vous utilisiez Skype, Tweeter, WhatsApp, FaceTime ou Google Hangouts, ou que vous parliez simplement au téléphone, vous pouvez partager des nouvelles, formuler des encouragements et donner aux autres le sentiment qu’ils ne sont pas seuls et que vous pensez à eux.

2. Proposez de faire des courses

Être enfermé pendant deux semaines rend difficile de s’occuper des tâches quotidiennes, des courses et des rendez-vous. Proposez d’apporter des choses au domicile de ces gens : des courses, du travail du bureau, des sudokus, des livres inspirants, de déposer ou d’aller chercher des colis au bureau de poste, ou tout ce dont ils pourraient avoir besoin, et déposez cela devant leur porte.

3. Priez

La prière a un pouvoir de guérison. Dites quelques psaumes pour la personne ou formulez une prière sincère avec vos propres mots. Il a même été médicalement documenté que lorsque les gens savent que l’on prie pour eux, cela leur donne la force de guérir plus rapidement. Vous pouvez également envisager d’organiser un groupe de prière virtuel dans lequel le Livre des Psaumes est réparti de sorte à être lu par un certain nombre de personnes, chacun chez soi.

4. Envoyez une carte virtuelle

Envoyez à votre connaissance en quarantaine une carte humoristique de vœux de guérison de l’une des nombreuses sociétés de cartes de vœux virtuelles. Vous pouvez également envoyer des blagues, des idées inspirantes, des histoires intéressantes ou des vidéos.

5. Étudiez par téléphone

Répétez-leur un cours de Torah intéressant auquel vous êtes allé, ou étudiez ensemble la paracha et la leçon quotidienne de Tanya au téléphone. L’étude est un excellent moyen de faire en sorte qu’une personne confinée à la maison se sente productive et de lui injecter une dose curative de spiritualité.

6. Apportez un bol de soupe au poulet

Faites un gâteau, apportez un repas fait maison ou une soupe au poulet, ou bien leur gourmandise préférée. Laissez-le devant leur porte, puis appelez et dites : « Le dîner est servi. »

7. Diffusez-leur en live les événements qu’elles manquent

Si vous assistez à un événement qu’elles manquent – un mariage ou une bar-mitsva –, diffusez-le-leur en direct afin qu’elles se sentent partie prenante de la célébration, ou permettez-leur de discuter par vidéo avec les hôtes et de leur souhaiter « Mazal Tov! »

8. Demandez leur avis

Aider une personne à sentir qu’elle est toujours nécessaire, même lorsqu’elle a elle-même besoin d’aide, est un merveilleux cadeau. Appelez pour lui demander conseil au sujet d’un problème que vous rencontrez.

9. Aidez-les à adopter une perspective positive

Aidez-les à se concentrer sur les aspects positifs de la mise en quarantaine. Elles se reposent. Elles ont du temps à consacrer aux projets qu’elles ont négligés. Elles peuvent passer du temps avec des membres de leur famille qui sont en quarantaine avec elles. De plus, l’idée de la quarantaine est d’essayer de garder autant de gens en bonne santé que possible, donc quiconque est soumis à cette interruption de la vie régulière aide en fait à garder les autres en bonne santé et il n’y a pas de plus grande mitsva.

10. Encouragez la foi

L’inquiétude et les sentiments d’impuissance sont contre-productifs, parfois plus affaiblissants que la maladie elle-même. Quelle est la clé du rétablissement ? Une attitude positive et la confiance en D.ieu. Aidez la personne en quarantaine à croire que D.ieu est aux commandes et sait ce qu’Il fait, et même si nous ne le comprenons pas, cela fait partie du plan divin. Aidez-la à renforcer sa foi en D.ieu qui est la Source de tout bien et qui nous aime plus que nous ne pouvons l’imaginer.

En nous souhaitant à tous une bonne santé !