1. Le judaïsme est basé sur la Torah

La Torah, appelée également « Les Cinq Livres de Moïse », est à la base de toutes les croyances, pratiques et doctrines juives. Viennent ensuite les Prophètes et les Écritures (Neviim et Ketouvim en hébreu). Ensemble, ils forment la Torah Écrite, c’est-à-dire la Bible hébraïque. Ces livres écrits nous furent donnés par D.ieu (par l’intermédiaire de Ses prophètes) accompagnés de traditions orales qui interprètent et élucident leurs enseignements parfois cryptiques. Ces traditions orales ont été rassemblées dans ce qui est devenu le Midrash et le Talmud. La Torah écrite ne peut être entièrement comprise sans la Torah Orale.

2. Les Juifs, les Israélites et les Hébreux sont le même peuple

Abraham, le père du peuple juif, était appelé l’hébreu. Son petit-fils Jacob fut renommé Israël par D.ieu et ses enfants furent appelés le Peuple (les « Enfants ») d’Israël. Avec le temps, les descendants du roi David, de la tribu de Juda, régnèrent sur le gros des Israélites vivant sur la Terre d’Israël, et le peuple prit le nom de Yehoudim (Juif). Ces trois noms sont généralement utilisés indifféremment, en fonction de l’époque et du lieu.

3. Il n’y a qu’un seul D.ieu

Le judaïsme croit en l’unique Créateur invisible du Ciel et de la Terre. Il n’a pas d’enfants et n’a besoin d’aucun aide. Rien d’autre que Lui ne possède de pouvoir indépendant (même Satan n’est qu’un ange doté d’une mission unique). D.ieu porte cependant plusieurs noms, qui sont si sacrés que les Juifs ne les utilisent que dans la prière. Dans le langage de tous les jours, ils se réfèrent généralement à lui comme à Hachem, qui signifie en hébreu « Le Nom ».

4. Les mitsvas sont la vie juive des juifs

Dans la Torah, D.ieu dit au peuple juif de suivre Ses commandements, au nombre de 613. Ceux-ci sont appelés mitsvas (« instructions »). Pour le Juif, ce ne sont pas des suggestions ou de bons moyens d’obtenir la faveur divine. Ils sont la vie elle-même, tout comme manger et boire, ainsi que notre chemin pour nous connecter à D.ieu.

5. Être juif, c’est étudier la Torah

La connaissance est un pouvoir, et connaître les voies de D.ieu, c’est se connecter à Lui de la manière la plus profonde possible. C’est la raison pour laquelle les Juifs investissent des heures, des jours et des années dans l’étude de la Torah et du Talmud, sondant leurs profondeurs inépuisables pour y trouver toujours plus de sens et de lumière.

6. Le peuple juif a commencé comme esclave

Le Livre de l’Exode raconte comment le peuple juif a commencé comme esclave en Égypte avant d’être libéré par D.ieu (par l’intermédiaire de Moïse, qui a infligé dix plaies aux Égyptiens). Cette expérience formatrice a donné au peuple juif de l’empathie pour les moins fortunés et les a conditionnés à accepter l’éthique communautaire de la Torah où la charité (appelée tsédaka) et la bonté envers l’étranger sont des principes centraux.

7. Le Chabbat : le cadeau de D.ieu aux juifs

Il est maintenant acquis dans la plupart des pays occidentaux que les gens méritent une journée de pause à la fin de chaque semaine de travail. Cela prend ses racines dans la genèse même du peuple juif. Juste après la Sortie d’Égypte, D.ieu dit au peuple de prendre un jour de congé du travail de création. Appelée Chabbat, cette journée est consacrée aux offices de prière, aux repas festifs en famille et entre amis et au repos. Le Chabbat, nous reconnaissons que D.ieu a créé le monde en six jours et s’est reposé le septième jour.

8. Qui est un Juif ?

Toute personne née d’une mère juive est juive, quelles que soient son implication ou ses convictions religieuses. Une personne peut également devenir juive par conversion sous les auspices d’un tribunal rabbinique reconnu. Le processus de conversion comprend l’acceptation inconditionnelle d’observer les mitsvas, l’immersion dans un mikvé (bassin d’eau rituel) et la circoncision (pour les hommes).

9. Le temple et la synagogue

Pendant la majeure partie du premier millénaire de l’histoire du peuple juif, il existait un Saint Temple où des sacrifices (animaux) étaient apportés et où le peuple venait adorer D.ieu (au moins) trois fois par an. Après que le deuxième Temple de Jérusalem fut détruit par les Romains au premier siècle, le centre de la vie juive se déplaça dans les synagogues, où les communautés se rassemblent pour des offices de prière réguliers.

10. La terre d’Israël est le cœur battant du peuple juif

Il y a près de quatre millénaires, D.ieu promit à Abraham (le premier Juif) que ses enfants habiteraient le pays. Alors même que les Juifs étaient exilés dans les coins les plus reculés du monde, nous n’avons jamais cessé de prier pour notre retour en Israël en tant que nation unie sous D.ieu. En Israël, la ville la plus sainte est Jérusalem. À Jérusalem, le lieu le plus sacré est le mont du Temple, où les Juifs ne peuvent généralement pas prier aujourd’hui. Ainsi, le Mur Occidental du mont du Temple est le point central de nos prières et de notre conscience nationale.

11. Les rabbins sont des Juifs érudits

Rabbi signifie en hébreu « maître » ou « enseignant », et un rabbin est un Juif érudit qui guide les autres Juifs dans leur étude de la Torah, leur observance des mitsvas et le service de D.ieu. Le rabbin interprète et applique les traditions et les principes du judaïsme tels qu’il les a reçus de ceux qui l’ont précédé.

12. Les femmes sont le pivot

Le judaïsme est une tradition transmise de génération en génération et la femme juive est l’artère par laquelle le judaïsme est transmis. Lorsque D.ieu a communiqué la Torah au Sinaï, Il s’est d’abord adressé aux femmes.

13. Le message du judaïsme pour les non-juifs

Le judaïsme ne croit pas au prosélytisme envers les non-juifs ni à encourager les autres à devenir juifs. Chaque être humain (en fait, chaque créature) participe au grand chœur de la vie. Cependant, le judaïsme a un message envers tous les peuples : vivre une vie morale, juste et pieuse, comme indiqué dans les 7 lois Noa’hides : (1) reconnaître D.ieu et ne pas adorer les idoles ; (2) ne pas commettre de meurtre ; (3) ne pas commettre d’adultère ; (4) ne pas manger le membre d’un animal vivant (ni torturer les créatures de D.ieu) ; (5) ne pas blasphémer ; (6) ne pas voler ; et (7) respecter la primauté du droit. Tout non-juif qui suit ces directives est récompensé dans le Monde Futur.

14. Le meilleur est à venir

Depuis que D.ieu a créé le monde, nous avons progressé vers son apogée, un temps de paix et de conscience de D.ieu. Cette époque sera l’ère de Machia’h (le Messie).