Le Séder, structuré autour de la mitsva d’enseigner à nos enfants les miracles de la Sortie d’Égypte, est l’expérience multigénérationnelle ultime, quelque chose que nous avons plaisir à partager avec nos frères, sœurs, parents et grands-parents.

Cette année, de nombreuses familles sont aux prises avec la difficulté de maintenir cette expérience alors que nous ne pouvons pas être réunis physiquement. Bien que nous n’utilisions pas d’appareils électroniques pendant la fête et que les mitsvas de Pessa’h ne peuvent se faire qu’après la tombée de la nuit, il existe toujours des moyens de se connecter avec la famille et les proches avant l’entrée de la fête !

Nous vous recommandons de faire un rassemblement pré-Séder via Zoom. Cette année, la fête commence assez tard (après 20 h à Paris !). Vous aurez donc suffisamment de temps pour discuter, chanter et passer du temps ensemble.

C’est le moment où les petits-enfants pourront montrer à Papi et Mamie leurs haggadahs coloriées (faites à la maison, cette année), de montrer comment ils connaissent bien les Quatre Questions de Ma Nichtana, et d’écouter Grand-Mère et Grand-Père expliquer les idées du Séder et peut-être raconter un ou deux souvenir de Séders pendant les périodes difficiles du passé.

Vous pouvez garder la vidéo allumée jusqu’à quelques minutes avant l’heure d’allumage des bougies, 18 minutes avant le coucher du soleil (cliquez ici pour l’heure exacte).

Quelques conseils :

  • Préparez la table tôt pour pouvoir montrer à Sabba et Savta à quoi cela va ressembler.
  • Baignez et habillez les enfants avant de commencer la diffusion afin qu’ils puissent être pleinement présents (et super mignons) devant la caméra.
  • Si vous êtes dans des fuseaux horaires différents, assurez-vous de commencer suffisamment tôt pour que celui qui habite le plus à l’est puisse se déconnecter avant que l’heure de l’allumage des bougies n’arrive dans leur fuseau horaire.
  • Bien que les mitsvas de Pessa’h (manger de la matsa et du maror, boire les quatre verres, raconter l’histoire de la Sortie d’Égypte) doivent être accomplies après la tombée de la nuit, tremper le karpas dans l’eau salée peut être symboliquement fait plus tôt, vous pouvez donc le faire ensemble sur Zoom.

Bonus : comme le Séder commence après la tombée de la nuit, c’est-à-dire bien après l’heure habituelle du coucher pour la plupart des petits enfants, tenir une conférence Zoom avant le Séder signifie que les enfants seront vus par leurs grands-parents avant qu’ils soient épuisés et nerveux.

Nous vous recommandons de terminer la réunion vidéo par une chanson. Éteignez ensuite le téléphone, rangez l’ordinateur portable et allumez les bougies de la fête. Ce faisant, joignez-vous à des centaines de milliers de femmes et de filles à travers le monde en priant pour que cette pandémie se termine bientôt et que « D.ieu essuie les larmes de tous les visages. »1

Ensuite, chaque famille peut faire individuellement la prière du soir de fête puis entamer le Séder, boire les Quatre Verres, développer l’histoire de l’Exode, manger la matsa et les herbes amères, etc. Notez que même si vous avez dit certains textes ou chanté certains passages pendant la vidéo-conférence dans l’après-midi, vous devrez les redire pendant le Séder.

En vous souhaitant à vous et à vos proches un Pessa’h joyeux et casher !

PS: Partagez cette image et aidez les autres à entrer dans l’action :