ב"ה

La Mitsva du jour

Day 118: Commandement positif 145; Commandement négatif 110

Montrer le texte en :

Commandement positif n°145

Il s'agit du commandement nous incombant à propos de "choses dévouées"; ainsi, quand une personne a prononcé l'anathème sur une chose lui appartenant en ces termes "qu'elle soit dévouée", elle la donnera au prêtre, sauf si elle ajoute expressément que cette chose sera dévolue à D.ieu. Dans ce cas, elle sera remise sous la garde du Sanctuaire, car toutes les choses dévouées appartiennent aux prêtres, comme il est dit : "Mais toute chose dévouée, qu'un homme aurait dévouée à l'Éternel, parmi ses propriétés que ce soit une personne, une bête..."

Le fait que toutes les choses dévouées en termes généraux appartiennent aux prêtres est tiré du verset suivant : "...comme une terre dévouée, c'est le pontife qui en aura la propriété".

Les dispositions relatives à ce commandement ont été expliquées dans le chapitre 8 du Traité 'Arakhin et au début du Traité Nedarim.

Commandement négatif n°110

Il nous est interdit de vendre une propriété déclarée "'Hérem" (dévouée) par ses propriétaires même au trésorier du Temple, car il est écrit : "Toute chose dévouée... ne pourra être vendue". Le Sifra s'exprime ainsi : "Elle ne pourra être vendue : [même pas] au trésorier".

Le mot "dévoué" signifie ici dévoué en des termes généraux.

La Paracha
Parachat Vayéra
Cette page en d'autres langues