Obtenez le meilleur du contenu de Chabad.org chaque semaine!
Trouvez les réponses à de fascinantes questions sur la vie juive et le judaïsme, profitez de conseils et de guides pour les fêtes, lisez des histoires vraies, et plus encore!
ב"ה

La Mitsva du jour

Day 51: Commandement positif 159; Commandement négatif 323; Commandement positif 160; Commandement négatif 324

Montrer le texte en :

Commandement positif n°159

Il s'agit du commandement qui nous a été enjoint de nous abstenir de tout travail le premier jour de Pessa’h, ainsi qu'il est dit : "Le premier jour vous aurez une convocation sainte". Tu devrais à titre préliminaire savoir que chaque fois que l'Éternel a dit : convocation sainte, c'est interprété comme : "consacrez [ce jour à D.ieu]", ce qui signifie que [ce jour-là] aucun travail ne sera effectué, sauf ce qui est destiné à [la préparation de] la nourriture, comme la Torah l'explique. Nous avons déjà cité les paroles suivantes de nos Maîtres : "Repos solennel : exprime un devoir positif". Cela signifie : chaque jour appelé "repos solennel", doit être pris dans le sens de "abstention de tout travail" ou "tu t'abstiendras de tout travail, toutes ces expressions servant à ordonner la cessation de tout travail. L'expression Chabbats de l'Éternel est appliquée à tous les jours de la saison fixée, c'est-à-dire aux fêtes. Dans beaucoup de passages du Talmud, il est dit : "En ce qui concerne les fêtes, nous avons un commandement positif et un commandement négatif". Cela signifie que la cessation [de tout travail] lors d'un jour de fête constitue un commandement positif et l'exécution d'un travail interdit ce jour-là constitue [la violation] d'un commandement négatif. C'est pourquoi quiconque accomplit un travail interdit ce jour-là transgresse à la fois un commandement positif et un commandement négatif.

Les dispositions relatives à ce commandement, c'est-à-dire : l'abstention de tout travail, ont été expliquées dans le Traité Yom Tov.

Commandement négatif n°323

C'est l'interdiction qui nous a été faite d'accomplir un travail servile le premier jour de la Fête de Pessa'h, ainsi énoncée dans la Torah : "Aucun travail servile ne pourra être fait ces jours-là".

Commandement positif n°160

Il s'agit du commandement qui nous a été enjoint de nous abstenir de tout travail le septième jour de Pessa’h ainsi qu'il est dit : "Le septième jour sera une convocation sainte".

Commandement négatif n°324

Il nous est interdit d'accomplir un travail servile le septième jour de Pessa'h, ainsi qu'il est dit : "Aucun travail servile ne pourra être fait ces jours-là", ce qui vise le premier et le septième jour [de Pessa'h]

La Paracha
Parachat Réeh
Cette page en d'autres langues