Obtenez le meilleur du contenu de Chabad.org chaque semaine!
Trouvez les réponses à de fascinantes questions sur la vie juive et le judaïsme, profitez de conseils et de guides pour les fêtes, lisez des histoires vraies, et plus encore!
ב"ה

La Mitsva du jour

Day 10: Commandement négatif 256, 301, 304, 305

Montrer le texte en :

Commandement négatif n°256

C'est l'interdiction qui nous a été faite de nous montrer durs envers les orphelins et les veuves, ainsi énoncée dans la Torah : "N'humiliez jamais la veuve et l'orphelin".

Cette prohibition englobe toute dureté à leur égard, aussi bien par des paroles qu'en actes. Au contraire, nous devons leur parler très gentiment et aimablement, les traiter aussi bien que possible, montrer les meilleures dispositions à leur égard, et attacher la plus grande importance à notre attitude envers eux. Quiconque néglige l'un des points précités viole ce commandement positif et la Torah en cite expressément la punition, en ces termes : "...et mon courroux s'enflammera et je vous ferai périr par le glaive..."

Commandement négatif n°301

C'est l'interdiction qui nous a été faite de colporter le mal, énoncée en ces termes dans la Torah : "Ne va point colportant le mal parmi les tiens". Nos Sages ont déclaré : "Ne te montre pas doux et prévenant pour l'un et dur pour l'autre. Autre interprétation : ne sois pas comme un marchand d'épices qui se charge de marchandises pour aller les porter [d'un endroit à l'autre]".

Cet interdit englobe la prohibition de la diffamation.

Commandement négatif n°304

C'est l'interdiction qui nous a été faite de nous venger les uns les autres. En d'autres termes, au cas où quelqu'un nous a fait du mal, il nous est défendu de ne pas avoir de cesse jusqu'à ce que nous lui avons rendu la pareille, ou que nous lui ayons causé la même souffrance que lui à nous. Voici le texte de cette prohibition : "Ne te venge point..."

Le Sifra s'exprime ainsi : "Jusqu'où peut aller la puissance de la vengeance ? Un homme dit à l'autre : Prête-moi ta faucille. L'autre refuse. Le lendemain, ce dernier demande au premier : Prête-moi ta cognée. Il lui répond : Je ne te la prête pas, tout comme toi tu ne m'as pas prêté. C'est pour éviter une telle attitude qu'il est écrit : Ne te venge point..." En partant de cet exemple, il est possible de raisonner par analogie pour tous les autres cas.

Commandement négatif n°305

Il nous est interdit de garder rancune, c'est-à-dire de fixer en notre mémoire le tort que quelqu'un nous a causé et de lui rappeler, même si nous nous abstenons de nous venger. Cette prohibition est énoncée dans la Torah en ces termes : "Ne te venge ni ne garde rancune..."

Le Sifri s'exprime ainsi : "Jusqu'où peut aller la puissance de la rancune ? Un homme dit à l'autre : Prête-moi ta faucille. L'autre refuse. Le lendemain, ce dernier demande au premier : Prête-moi ta cognée. Il lui répond : la voici. Je ne suis pas comme toi qui ne m'a pas prêté ta faucille. C'est pour éviter une telle attitude qu'il est écrit :...ni ne garde rancune".

La Paracha
Parachat Balak
Cette page en d'autres langues