ב"ה

La Mitsva du jour

Jour 291: Commandement négatif 267, 268

Montrer le texte en :

Commandement négatif n°267

C'est l'interdiction qui a été faite à l'ouvrier de manger pendant son travail l'un des produits du sol dont il s'occupe. Elle est formulée dans la Torah en ces termes : "...tu ne porteras point la faucille sur les blés de ton prochain". Nos Sages ont déclaré : "Faucille : ce terme montre que la règle s'applique à tout homme travaillant avec une faucille et au moment où elle est nécessaire". En d'autres termes, à l'époque de la moisson, tu ne faucheras rien pour toi-même. On considère que ce verset se réfère seulement à l'ouvrier et que l'expression "Quand tu entreras" [employée au début du verset précité] signifie "Quand l'ouvrier entrera"; c'est d'ailleurs bien ainsi que le Targoum traduit : "Quand tu seras employé comme ouvrier". Dans le chapitre 7 de Baba Metsia, nos Sages ont déclaré ce qui suit : "Voici les ouvriers qui, d'après la Torah, peuvent manger [les fruits du champ où ils travaillent] : celui qui travaille à ce qui adhère à la terre au moment de l'achèvement de la récolte..."

C'est à cet endroit que sont exposées les dispositions relatives à ce commandement.

Commandement négatif n°268

Il est interdit à l'ouvrier de manger davantage, parmi les produits se trouvant à l'endroit où il travaille, que ce qu'il a besoin pour s'alimenter, ainsi qu'il est dit : "...tu pourras manger des raisins à ton appétit jusqu'à t'en rassasier; mais tu n'en mettras point dans ton panier".

Les dispositions relatives à ce commandement sont exposées au chapitre 7 de Baba Metsia où l'on explique ce qui est permis de consommer, et ce qui ne l'est pas sous peine de transgresser l'interdiction : "...mais tu n'en mettras point dans ton panier".

La Paracha
Parachat Emor
Cette page en d'autres langues