ב"ה

La Mitsva du jour

Jour 208: Commandement négatif 308, 307

Montrer le texte en :

Commandement négatif n°308

C'est l'interdiction qui nous a été faite de couper ou de brûler les signes de la lèpre, de manière à en changer l'aspect, formulée dans la Torah de la manière suivante : "Observe avec un soin extrême ...les prescriptions relatives à la lèpre". Le Sifri s'exprime ainsi : "Observe avec soin extrême... les prescriptions relatives à la lèpre : [cette expression] exprime un commandement négatif". Dans la Michna, on peut lire en outre ce qui suit : "Celui qui arrache les signes d'impureté ou qui brûle une partie cicatrisée transgresse un commandement négatif". Une telle personne est passible de la bastonnade, comme nous l'avons expliqué à l'endroit approprié.

Commandement négatif n°307

Il nous est interdit de raser les poils ou les cheveux entourant la teigne, ainsi qu'il est écrit : "...mais elle ne rasera point la partie teigneuse".

Le Sifri s'exprime ainsi : "D'où sait-on que celui qui détache les signes d'impureté d'une plaie lépreuse viole un commandement négatif ? Du verset suivant : ...mais elle ne rasera point la partie teigneuse"

La Paracha
Parachat Yitro
Cette page en d'autres langues