Obtenez le meilleur du contenu de Chabad.org chaque semaine!
Trouvez les réponses à de fascinantes questions sur la vie juive et le judaïsme, profitez de conseils et de guides pour les fêtes, lisez des histoires vraies, et plus encore!
ב"ה

La Mitsva du jour

Day 118: Commandement positif 145; Commandement négatif 110

Montrer le texte en :

Commandement positif n°145

Il s'agit du commandement nous incombant à propos de "choses dévouées"; ainsi, quand une personne a prononcé l'anathème sur une chose lui appartenant en ces termes "qu'elle soit dévouée", elle la donnera au prêtre, sauf si elle ajoute expressément que cette chose sera dévolue à D.ieu. Dans ce cas, elle sera remise sous la garde du Sanctuaire, car toutes les choses dévouées appartiennent aux prêtres, comme il est dit : "Mais toute chose dévouée, qu'un homme aurait dévouée à l'Éternel, parmi ses propriétés que ce soit une personne, une bête..."

Le fait que toutes les choses dévouées en termes généraux appartiennent aux prêtres est tiré du verset suivant : "...comme une terre dévouée, c'est le pontife qui en aura la propriété".

Les dispositions relatives à ce commandement ont été expliquées dans le chapitre 8 du Traité 'Arakhin et au début du Traité Nedarim.

Commandement négatif n°110

Il nous est interdit de vendre une propriété déclarée "'Hérem" (dévouée) par ses propriétaires même au trésorier du Temple, car il est écrit : "Toute chose dévouée... ne pourra être vendue". Le Sifra s'exprime ainsi : "Elle ne pourra être vendue : [même pas] au trésorier".

Le mot "dévoué" signifie ici dévoué en des termes généraux.

La Paracha
Parachat Vayéra
Cette page en d'autres langues