Entrez votre adresse email pour recevoir notre email hebdomadaire avec un contenu frais, excitant et fascinant qui enrichira votre boîte de réception et votre vie.

La Mitsva du jour

Commandement positif 49, 118

Montrer le texte en :

Commandement positif n°49

Il s'agit du commandement qui nous a été ordonné d'accomplir le service du Jour (de Yom Kippour), c'est-à-dire toutes les offrandes et les confessions qui nous sont enjointes par la Torah pour le Jour du Grand Pardon, afin que nous soyons purifiés de tous nos péchés. C'est le rituel prévu à cet effet. La preuve que l'ensemble de ces rites énumérés dans le chapitre "après la mort" constitue un seul commandement se trouve à la fin du chapitre 5 du Traité Yoma : "Pour tout cérémonial du Jour du Grand Pardon qui vient d'être énuméré dans l'ordre (dans lequel il doit être fait), s'il a fait un acte avant l'autre, c'est comme s'il n'avait rien fait".

Toutes les dispositions concernant ce commandement ont été expliquées dans le Traité consacré à ce sujet, le Traité Yoma.

Commandement positif n°118

Il s'agit du commandement qui nous a été enjoint au sujet de celui qui tire profit des objets consacrés au Seigneur ou consomme par inadvertance, par exemple une offrande faite par élévation ("Terouma"), restitue ce dont il a tiré profit ou ce qu'il a mangé en y ajoutant le cinquième en sus, ainsi qu'il est dit : "Quant au tort qu'il a fait au Sanctuaire, il le réparera et ajoutera un cinquième en sus". La Torah prescrit en outre ce qui suit : "Si quelqu'un avait par inadvertance mangé une chose sainte..."

Les dispositions relatives à ce commandement sont expliquées dans le Traité Me'ila et aussi dans le Traité Teroumoth.

La Paracha
Parachat Bo
Cette page en d'autres langues