ב"ה

Rambam - 1 chapitre par jour

Lois relatives aux ustensiles : Chapitre Six

Montrer le texte en :

Lois relatives aux ustensiles : Chapitre Six

1. Tout ustensile qui est devenu impur et a été brisé après être devenu impur, et a perdu sa forme et n’est plus apte à sa fonction, devient pur en étant brisé. Et de même, quand des ustensiles sont brisés alors qu’ils sont purs, leurs morceaux ne sont pas susceptibles de contracter l’impureté.

2. Quelle doit être la mesure de la cassure du récipient pour qu’il devienne pur ? Pour tous les ustensiles des maîtres de maison, la mesure est le volume d’une grenade. Quel est le cas ? Dès que le récipient a un trou suffisant pour laisser sortir une grenade, il est pur ; et la grenade à laquelle ils [les sages] ont fait référence est de taille moyenne, ni grande, ni petite, selon l’appréciation de celui [le sage] qui examine [le récipient], alors que le récipient contient trois grenades attachées l’une à l’autre [c'est-à-dire que même si la grenade ne tombe du récipient que du fait de la pression exercée par les deux autres et non d’elle-même, le récipient est pur]. Si le récipient a un trou de la taille d’une olive, qu’on le bouche, puis qu’il se troue [à côté] de la taille d’une olive [et qu’on le rebouche] jusqu’à ce qu’au total, il atteigne la taille suffisante pour laisser sortir une grenade [c'est-à-dire que la surface rebouchée avec la surface trouée ont atteint la taille suffisante pour laisser sortir une grenade,] bien qu’elle soit [complètement re]bouchée, il [le récipient] est pur, parce qu’il a reçu un nouvel aspect.

3. Les ustensiles qui ont été a priori confectionné avec un trou de taille suffisante pour laisser sortir une grenade, par exemple, un panier, le treillis des chameaux [pour tenir les charges], et les treillis [qui sont des récipients] sont susceptibles de contracter l’impureté.

4. Les treillis [ouverts dans leur majeure partie] sur lesquels on a mis des roseaux en haut et en bas pour les renforcer sont purs [ne sont pas susceptibles de contracter l’impureté]. Si on fait un cadre [une bordure tout autour en dessous, qui forme un réceptacle], quelle que soit sa taille, bien qu’il soit recouvert de trous de taille suffisante pour faire sortir une grenade, il est susceptible de contracter l’impureté.

5. Tous les ustensiles qui ne peuvent pas contenir de grenades, comme [la mesure d’]un quart [de kav], la moitié d’un quart [de kav], les petites corbeilles [en forme de bol], la mesure [minimale de la cassure pour qu’ils ne sont pas susceptibles de contracter l’impureté] est la taille suffisante pour faire sortir une olive. Si leur bord se détériore, s’ils ont un [bord] suffisant pour contenir quelle quantité que ce soit, ils sont susceptibles de contracter l’impureté.

6. Les paniers à pain, la mesure [de la cassure pour qu’ils deviennent purs] est [un trou] de la taille des pains.

7. Les corbeilles des jardiniers sont pures [ne sont pas susceptibles de contracter l’impureté] dès que des bottes de légumes peuvent tomber. Et celles [les corbeilles] des particuliers, quand la paille peut tomber. Et celles [les corbeilles] des gardiens de bains, dès que la paille mélangée au fumier [(qu’ils brûlent dans les bains) peut tomber].

8. Si une corbeille pour bols [a été trouée et par conséquent] ne peut pas contenir de bols, dès lors qu’elle peut contenir de grands bols, elle est susceptible de contracter l’impureté. Et de même, un pot de chambre qui ne peut pas contenir de liquide [d’urine], étant donné qu’il peut contenir des excréments, il est susceptible de contracter l’impureté.

9. Tout ustensile en bois qui est fendu en deux est pur, bien que les parois puissent contenir quelque chose comme une poêle, à l’exception des ustensiles en bois dont une moitié ou une partie est un récipient séparé depuis le début de sa confection, par exemple, la table double qui a été a priori faite de deux parties et qu’il est possible de plier et de déplier, un bol pour différentes sortes [de mets] composé de plusieurs bols, et chacune des parties comprend des bols entiers [c’est la raison pour laquelle il est susceptible de contracter l’impureté quand il est coupé, parce que chaque partie comprend des ustensiles entiers], un siège double, et ce qui est semblable. Et de même, une corbeille pour cruches et une corbeille pour coupes en bois [composée de plusieurs compartiments pour chaque cruche ou chaque coupe] dont l’un d’eux [l’un des compartiments] a été détérioré, celui qui a été détérioré est pur, et n’est pas [considéré comme] attaché aux autres compartiments. Si un second est détérioré, il est pur et n’est pas [considéré comme] attaché. Si les trois sont détériorés, ils sont tous purs. Et de même pour tous les ustensiles similaires.

10. Un panier de fumier [ayant la forme d’un bac allongé, tiré par une charrette] dont la partie du milieu est élevée [pour que le conducteur puisse s’asseoir, cette place s’étend sur toute la largeur du panier et le sépare en deux] et les parois sont basses, et qui est détérioré d’un côté est susceptible de contracter l’impureté, parce qu’il peut contenir [quelque chose] de l’autre côté. S’il est détérioré de l’autre côté, il est pur. Une table et une table basse de côté [à trois pieds] qui ont été diminués sont susceptibles de contracter l’impureté jusqu’à ce qu’elles soient séparées et que chaque partie soit séparée de l’autre. Si l’un des pieds est retiré, elle [la table ou la table basse] est pure. Et de même si le second [pied] est retiré. Si le troisième [pied] est retiré, [la règle suivante est appliquée :] s’il a l’intention de manger sur cette table ou sur cette table basse comme il mangeait sur un plateau, elle est susceptible de contracter l’impureté. Et sinon, elle est pure.

11. Les ustensiles en fins roseaux dont le bord est tombé sont purs [parce que le tressage se défait alors tout seul]. Et s’il reste une petite partie du bord attaché, ils sont susceptibles de contracter l’impureté.

12. Une tablette qui a été remplie de morceaux de bois et a été fixée [aux morceaux de bois] est pure [n’est pas susceptible de contracter l’impureté]. Si elle est recouverte de planches, elle est susceptible de contracter l’impureté [parce que l’on peut encore l’utiliser pour manger dessus].

13. Un banc qui a été démonté [c'est-à-dire que les pieds ont été détachés de la planche] est pur. Si on l’attache avec des cordons ou des cordes, il est susceptible de contracter l’impureté.

14. Les paniers des ânes [qui n’ont pas de fond et sont attachés par le bas pour transporter une changer, et sont défaits pour retirer celle-ci, qui tombe], si on les détache, ils sont purs [ne sont pas susceptibles de contracter l’impureté]. Si on les attache de nouveau, ils sont susceptibles de contracter l’impureté. Ils peuvent donc devenir susceptibles de contracter l’impureté et devenirs purs [non susceptibles de contracter l’impureté] même dix fois dans la journée [autant de fois qu’ils sont attachés et détachés].

15. Une table ou une table basse de côté que l’on a recouverte de marbre, en laissant une place [non recouverte] pour poser les coupes, est susceptible de contracter l’impureté, que le revêtement [le marbre] tienne ou non. [Cela s’applique] que l’on ait recouvert le bord [vertical] ou non, que le bois soit de bonne qualité, par exemple, du buis ou quelque chose de semblable, ou soit du bois ordinaire, étant donné qu’on les a recouverts, toutes sont pures [ne sont pas susceptibles de contracter l’impureté], comme nous l’avons expliqué.

About the book
Featuring a modern English translation and a commentary that presents a digest of the centuries of Torah scholarship which have been devoted to the study of the Mishneh Torah by Maimonides.
Au sujet de l'éditeur
Moznaim
Moznaim is the publisher of the Nehardaa Shas, a new, state-of-the-art edition of the Talmud and all major commentaries in 20 volumes. Click here to purchase or email the publisher at [email protected]