ב"ה

Rambam - 1 chapitre par jour

Chapitre Huit

Montrer le texte en :

Lois relatives aux offrandes invalides : Chapitre Huit

1. Un oiseau apporté en sacrifice expiatoire qui s’est mélangé avec des oiseaux apportés en holocaustes ou un oiseau apporté en holocauste qui s’est mélangé avec des oiseaux apportés en sacrifices expiatoires, même un parmi dix mille, tous doivent mourir. Dans quel cas cela s’applique-t-il ? S’ils [les oiseaux] les ont désignés [comme sacrifices expiatoires ou comme holocaustes] au moment de l’acquisition par les propriétaires. Mais s’il a apporté des oiseaux pour son obligation, parmi eux un sacrifice expiatoire et un holocauste sans donner de désignation explicite [à chacun] mais tous étaient [destinés à son obligation] sans précision et un sacrifice expiatoire ou un holocauste s’est mélangé avec [les oiseaux faisant l’objet de] cette obligation [évoquée dont] aucune précision [n’a été donnée], cela fait appel à d’autres lois.

2. Quelles sont ces lois ? Si un [oiseau apporté en] sacrifice expiatoire s’est mélangé avec [les paires d’oiseaux faisant l’objet de] cette [dite] obligation [qui ont été désignés] sans précision, ne sont valides que le nombre de sacrifices expiatoires faisant l’objet de l’obligation. Mais le nombre d’holocaustes faisant l’objet de l’obligation avec le sacrifice expiatoire qui s’est mélangé sont invalides, car il y a là un mélange d’un sacrifice expiatoire avec des holocaustes.

3. Et de même, s’il y a deux fois plus [d’oiseaux faisant l’objet de] l’obligation que de [oiseaux apportés en] sacrifices expiatoires [qui se sont mélangés], la moitié [des oiseaux] de l’obligation est valide et la moitié est invalide. Et il me semble qu’on les fait tous en bas comme le rituel d’un sacrifice expiatoire.

4. Et de même, si des holocaustes se sont mélangés avec [les oiseaux faisant l’objet de] cette obligation, ne sont valides que le nombre d’holocaustes faisant l’objet de l’obligation. Mais le nombre de sacrifices expiatoires faisant l’objet de l’obligation, avec les holocaustes qui s’y sont mélangés sont invalides, car il y a là un mélange d’un holocauste avec un sacrifice expiatoire, que [les oiseaux faisant l’objet de] l’obligation [désignés] sans précision soient plus nombreux que les holocaustes qui s’y sont mélangés ou que les holocaustes soient plus nombreux que [les oiseaux faisant l’objet de] l’obligation, ou qu’ils soient en quantité égale, ne sont valides que le nombre d’holocaustes faisant l’objet de l’obligation. C’est pourquoi, s’il y a deux fois [plus d’oiseaux faisant l’objet de] l’obligation que d’holocaustes, la moitié [des oiseaux faisant l’objet] de l’obligation est valide et la moitié est invalide. Et il me semble qu’on les fait tous au niveau supérieur [de l’autel] suivant le rituel de l’holocauste.

5. Si [des oiseaux faisant l’objet d’]une obligation [désignés] sans précision se sont mélangés avec [des oiseaux faisant l’objet d’]une autre obligation [désignés] sans précision, qu’ils soient tous de la même nature, par exemple, des paires [d’oiseaux désignés] pour une personne atteinte de flux avec des paires [d’oiseaux désignés] pour une personne atteinte de flux ou de nature différente, par exemple, des paires [d’oiseaux désignés] pour une personne atteinte de flux avec des paires [d’oiseaux désignés] pour une femme accouchée, qu’ils [les deux groupes d’oiseaux] appartiennent tous deux à une personne ou à deux personnes, s’ils sont en nombre égal, la moitié est valide et la moitié est invalide, que l’on fait [le cérémonial] de tous [les oiseaux] au niveau supérieur ou au niveau inférieur ou la moitié au niveau supérieur et la moitié au niveau inférieur, [on a] toujours [pour règle que] la moitié est valide et la moitié est invalide parce qu’il a parmi tous [ces oiseaux] une moitié d’holocaustes et une moitié de sacrifices expiatoires, et le [cérémonial du] sacrifice expiatoire se fait au niveau inférieur et [le cérémonial de] l’holocauste se fait au niveau supérieur. [Par conséquent,] si l’on a fait [le cérémonial de] tous [les oiseaux] au niveau supérieur, la moitié sont valides, et ce sont des holocaustes. Si on a fait [le cérémonial de] tous [les oiseaux] au niveau inférieur, la moitié sont valides, et ce sont des sacrifices expiatoires. Et si on a fait [le cérémonial de] la moitié [des oiseaux] au niveau inférieur et [le cérémonial de] la moitié [des oiseaux] au niveau supérieur, la moitié de la moitié [des oiseaux dont le cérémonial a été] fait au niveau supérieur est valide ; [seule la moitié est valide] à cause du mélange [et il est à craindre que ce sont tous les sacrifices de l’un qui ont été faits en haut et tous les sacrifices de l’autre qui ont été faits en bas], ce sont des holocaustes et la moitié de la moitié [des oiseaux dont le cérémonial a été] fait au niveau inférieur est valide, ce sont des sacrifices expiatoires.

6. Si deux [groupes d’oiseaux faisant l’objet de deux] obligations [ayant été désignés] sans précision se sont mélangés et que l’une [obligation] était plus importante [comptait plus d’oiseaux] que l’autre, par exemple, si l’une [obligation] consistait en quatre oiseaux et l’autre en six [oiseaux], [la règle suivante est appliquée] : s’il [le cohen] a fait [le cérémonial] de tous [les oiseaux] au niveau supérieur ou au niveau inférieur, la moitié est invalide et la moitié est valide, pour la raison que nous avons expliquée. S’il a fait [le cérémonial de] la moitié [des oiseaux] au niveau inférieur et de la moitié [des oiseaux] au niveau supérieur, [on considère la manière avec laquelle il a agi :] s’il a agi ainsi après s’être enquis [auprès du tribunal rabbinique sur la loi dans un tel cas], le plus petit nombre [d’oiseaux, c’est-à-dire le nombre d’oiseaux correspondant à celui de l’obligation la plus petite] est valide. Et s’il a agi ainsi de sa propre initiative, le plus grand nombre [d’oiseaux, c’est-à-dire le nombre d’oiseaux de l’obligation la plus importante] est valide.

7. Telle est la règle générale : quand le cohen agit de sa propre initiative [faisant le cérémonial de] la moitié [des oiseaux] au niveau supérieur et la moitié au niveau inférieur, de sorte qu’il est impossible qu’il n’y ait pas [une partie] des [oiseaux] appartenant à l’un d’eux [dont le cérémonial a été fait] au niveau supérieur et [une partie] au niveau inférieur, le plus grand nombre [d’oiseaux] est valide ; étant donné que l’on a la certitude qu’une partie de ses offrandes [ont été faites] au niveau supérieur et une partie au niveau inférieur, [le nombre d’oiseaux correspondant à] toutes ses offrandes sont valides.

8. Si deux personnes ont acheté leurs paires [d’oiseaux] mélangées ou ont donné l’argent pour leurs paires [d’oiseaux] au cohen, le cohen peut offrir un sacrifice expiatoire pour celle [la personne] de son choix et un holocauste pour celle [la personne] de son choix, car les paires [d’oiseaux] ne sont définies [quant à savoir quel oiseau est désigné comme sacrifice expiatoire et lequel est désigné comme holocauste] que par l’acquisition des propriétaires [quand ils mentionnent la nature de chacun au moment de l’acquisition] ou par le cérémonial du cohen, comme nous l’avons expliqué.

9. Si se sont présentés au cohen des sacrifices expiatoires et des holocaustes et qu’il les a faits tous au niveau supérieur ou au niveau inférieur, la moitié est valide et la moitié est invalide. S’il en a fait la moitié au niveau supérieur et la moitié au niveau inférieur, sans savoir si ce sont les sacrifices expiatoires qu’il a faits au niveau inférieur ou les holocaustes, ils sont tous invalides, car l’on présume que ce sont les holocaustes qu’il a faits au niveau inférieur et les sacrifices expiatoires [qu’il a faits] au niveau supérieur.

10. S’il [le cohen] avait devant lui trois groupes d’oiseaux : un [groupe] de sacrifices expiatoires, un [groupe] d’holocaustes [le cohen les a lui-même désignés] et un [groupe d’oiseaux désignés] sans précision, [c’est-à-dire contenant] une moitié d’holocaustes et une moitié de sacrifices expiatoires n’ayant pas été désignés explicitement [et ne se rappelait plus à quoi correspondant chaque groupe], s’il les a tous faits au niveau supérieur ou au niveau inférieur, la moitié est valide et la moitié est invalide.

11. S’il a fait la moitié au niveau supérieur et la moitié au niveau inférieur, ne sont valides que ceux qui n’ont pas été désignés explicitement dont il a fait la moitié au niveau supérieur et la moitié au niveau inférieur et ils sont partagés entre les propriétaires et sont comptés pour les deux [la moitié pour chacun], parce que le cohen ne sait pas pour qui il a désigné [les deux groupes d’oiseaux] et à qui appartenait le [groupe d’oiseaux] sans précision. Et les deux groupes désignés sont invalides car il ne sait pas lequel il a fait au niveau supérieur et lequel il a fait au niveau inférieur, et il est à craindre que les holocaustes ont été faits au niveau inférieur et les sacrifices expiatoires au niveau supérieur.

About the book
Featuring a modern English translation and a commentary that presents a digest of the centuries of Torah scholarship which have been devoted to the study of the Mishneh Torah by Maimonides.
Au sujet de l'éditeur
Moznaim
Moznaim is the publisher of the Nehardaa Shas, a new, state-of-the-art edition of the Talmud and all major commentaries in 20 volumes. Click here to purchase or email the publisher at [email protected]