Obtenez le meilleur du contenu de Chabad.org chaque semaine!
Trouvez les réponses à de fascinantes questions sur la vie juive et le judaïsme, profitez de conseils et de guides pour les fêtes, lisez des histoires vraies, et plus encore!
ב"ה
Pour consulter les horaires de Chabbat, pour définir votre lieu de résidence

Dimanche 13 juin 2021

Horaires Halakhiques (Zemanim)
Pour voir les horaires halakhiques Cliquez ici pour définir votre lieu
Histoire juive

Le trois Tamouz de l'an 2488 arprès la Création (-1273), Josué menait le peuple juif dans l'une des batailles pour la conquête de la Terre d'Israël. La victoire était imminente, mais la nuit allait bientôt tomber. "Soleil !" proclama Josué, "arrête-toi sur Guivon ! Lune, fais halte dans la vallée d'Ayalon !" (Josué 10, 12). Les astres obtempérèrent, arrêtant leur course dans le course céleste jusqu'à ce que les armées d'Israël parvinrent à une victoire totale.

Liens :
Trois miracles naturels

Un grand incendie détruisit une grande partie de la ville de Loubavitch, y compris la maison du troisième Rabbi de 'Habad, Rabbi Mena'hem Mendel de Loubavitch (le "Tsema'h Tsedek", 1789-1866) et de nombreux manuscrits d'enseignements 'hassidiques de valeur inestimable.

Le sixième Rabbi de Loubavitch, Rabbi Yossef Its'hak Schneerson (1880-1950), avait été arrêté le 15 Sivan 1927 par les agents de la GPU (la police secrète soviétique) et de la Yevsektsia (la "section juive" du Parti communiste) pour ses efforts pour préserver et à disséminer l'éducation et la pratique juive à travers l'empire soviétique. Incarcéré dans la tristement célèbre prison Spalerno de Leningrad, il y avait été interrogé et battu à de nombreuses reprises. Initialement condamné à mort, à D.ieu ne plaise, des pressions internationales avaient forcé le régime soviétique à commuer sa sentence d’abord à dix ans de travaux forcés en Sibérie, puis à trois d’exil à Kostroma, une ville de Russie intérieure.

Le 3 Tamouz, 18 jours après son arrestation, il fut relâché de prison et reçu la permission de passer six heures chez lui avant de se présenter à la gare ferroviaire de Leningrad pour prendre le train qui l’amènerait en son lieu d’exil. De très nombreuses personnes se rassemblèrent à la gare à cette occasion. Bien qu’il sût que des agents de la GPU étaient mêlés à la foule, il s’adressa à celle-ci, l’encourageant à persévérer dans les actions pour lesquelles il avait été arrêté. “Ceci, proclama-t-il, toutes les nations du monde doivent le savoir : seuls nos corps ont été envoyés en exil et soumis à une domination étrangère. Nos âmes n’ont pas été livrées à la captivité ni à un pouvoir étranger. Nous devons proclamer ouvertement et devant tous que toute affaire concernant la religion juive, la Torah, ses mitsvot et ses coutumes n’est pas soumise à une quelconque coercition. Personne ne peut nous imposer ses croyances, ni nous obliger à nous comporter contrairement à nos croyances !”

(Le 12 Tamouz, après avoir passé seulement neuf jours en exil sur les trois ans que devait durer sa peine, Rabbi Yossef Its'hak fut avisé qu’il était libre de retourner chez lui. Peu de temps après, il fut autorisé à quitter l’Union Soviétique et s’établit à Riga, en Lettonie.)

Le Rabbi de Loubavitch, Rabbi Mena'hem Mendel Schneerson de mémoire bénie (né en 1902) a quitté ce monde dans les premières heures du matin du 3 Tamouz de l'an 5754 après la Création (1994). Voir les Lois et Coutumes pour ce jour.

Liens :
Le Ohel (la sépulture du Rabbi)
Plus sur le 3 Tamouz
Une brève biographie du Rabbi

Lois et coutumes

Les 'Hassidim 'Habad-Loubavitch observent les coutumes du yahrtseit (anniversaire du décès) conformément aux coutumes instaurées par le Rabbi pour le yahrtseit de son beau-père et prédécesseur, Rabbi Yossef Its'hak Schneersohn (1880-1950), suite à son décès le 10 Chevat en 1950.

Liens :
Quelques coutumes liées au 3 Tamouz
Le Yahrtseit/la Haskara