Obtenez le meilleur du contenu de Chabad.org chaque semaine!
Trouvez les réponses à de fascinantes questions sur la vie juive et le judaïsme, profitez de conseils et de guides pour les fêtes, lisez des histoires vraies, et plus encore!
ב"ה
Pour consulter les horaires de Chabbat, pour définir votre lieu de résidence

Lundi 26 avril 2021

Horaires Halakhiques (Zemanim)
Pour voir les horaires halakhiques Cliquez ici pour définir votre lieu
Pessa'h Chéni ("Deuxième Pessa'h)
Omer : 29ème jour - 'Hessed chebeHod
Ce soir, comptez 30
Histoire juive

Un an après l’Exode d’Égypte, D.ieu ordonna aux Enfants d’Israël d’offrir le sacrifice pascal l’après-midi du 14 Nissan et de le consommer ce soir-là, grillé au feu et accompagné de Matsa et d’herbes amères, comme ils l’avaient fait un an auparavant juste avant de quitter l’Égypte. « Il y eut cependant des hommes qui s’étaient rendus rituellement impurs au contact d’un cadavre et qui ne purent donc pas préparer l’offrande de Pessa’h ce jour-là. Ils se présentèrent devant Moïse et Aharon... et ils dirent “Pourquoi serions-nous privés d’apporter l’offrande de D.ieu en son temps, seuls parmi les Enfants d’Israël ?” » (Nombres chap. 9)

En réponse à leur requête, D.ieu fit du quatorzième jour de Iyar un « second Pessa’h » (Pessa’h Chéni) pour quiconque avait été dans l’incapacité d’apporter le sacrifice pascal la veille de Pessa’h, le mois précédent. Ce jour représente la « seconde chance » que l’on atteint par la téchouva, la force de repentir et du « retour ». Dans les mots de Rabbi Yossef Its’hak de Loubavitch, « Le second Pessa’h enseigne qu’une situation n’est jamais désespérée. »

Liens:
Pessa'h Chéni
Une deuxième chance

Rabbi Méir, un sage et un scribe du 2ème siècle, compta parmi les premiers disciples de Rabbi Akiba. Ses collègues l’appelaient Méir parce qu’il “éclairait les yeux des sages” par son génie et son savoir (“Méir” vient du mot hébraïque “Or”, la lumière).

La longue vie de Rabbi Méir fut marquée par de nombreuses tragédies (voir les liens ci-dessous pour plus de détails). Outre ses difficultés personnelles, il vécut dans les temps difficiles qui suivirent la destruction du deuxième Temple. Après que son maître bien-aimé, Rabbi Akiva, ait été exécuté par les Romains, il s’enfuit à Babylone jusqu’à ce que les persécutions cessent.

Sa sagesse et ses enseignements sont si souvent cités dans la Michna et le Talmud que chaque enseignement anonyme de la Michna lui est attribué.

Sa femme, Berouriah, fut également célèbre pour ses connaissances de la Torah, sa piété et sa sagesse.

Il est enterré dans la ville sainte de Tibériade.

Liens :
Rabbi Méir
Berouriah

Les Juifs de Bisenz en Autriche furent massacrés le 14 Iyar 5365 (1605).

Suite à la montée du parti nazi en Allemagne en 1933, les nazis ont brûlé des milliers de livres écrits par des Juifs – et par d’autres considérés comme “non allemands” – le 14 Iyar de cette année.

Adolf Eichmann, qui joua un rôle essentiel dans la mise en œuvre de la “solution finale” d’Hitler, fut capturé par des agents du “Mossad” israélien à Buenos Aires, en Argentine. Eichmann était responsable de tous les transports nécessaires à l’expédition de Juifs vers les camps d’extermination. Il atteignit l’apogée de sa carrière en Hongrie en 1944, lorsqu’il réussit à acheminer 400 000 Juifs dans les chambres à gaz en moins de cinq semaines.

Après la guerre, Eichmann s’enfuit en Argentine où il vécut pendant dix ans sous le pseudonyme de Ricardo Klement jusqu’à ce que des agents du Mossad israélien l’enlèvent le 11 mai 1960 et le fassent passer clandestinement hors du pays afin qu’il soit jugé à Jérusalem pour ses crimes contre le peuple juif, ses crimes contre l’humanité et ses crimes de guerre.

Au cours des quatre mois du procès, plus de cent témoins déposèrent contre lui. Eichmann prit la barre et dit pour sa défense qu’il n’a fait qu’obéir aux ordres. “Pourquoi moi ?, demanda-t-il. Pourquoi pas les policiers locaux, par milliers ? Ils auraient été abattus s’ils avaient refusé de rassembler les Juifs pour les camps de la mort. Tout le monde a tué les Juifs.”

Eichmann fut reconnu coupable de tous les chefs d’accusation, condamné à mort et pendu à la prison de Ramleh le 31 mai 1962.

Lois et coutumes

Il est de coutume de manger de la matsa aujourd'hui pour marquer le “Second Pessa’h” (voir "Aujourd'hui dans l'Histoire Juive").