Contact

Les lois du Lachone Hara

Les lois du Lachone Hara

 Email

Lorsque Miriam parla négativement de son frère Moïse, elle fut réprimandée par D.ieu et fut punie de l’affection cutanée de tsaraat. Grâce aux prières de Moïse, elle guérit rapidement, mais dut cependant rester à l’extérieur du camp sept jours durant.1 Aaron, qui avait écouté ses paroles négatives sans protester, fut également puni, bien que pas aussi sévèrement.2

Malheureusement, les espions qui furent envoyés en Israël peu après ne tirèrent pas de leçon de cette histoire et parlèrent eux aussi en mal, au sujet de ​​la terre d’Israël. Le résultat en fut que les Israélites de cette génération moururent tous dans le désert.

Les armées idolâtres du roi Achab gagnaient leurs batailles car elles n’avaient pas le péché de lachone hara

De fait, le lachone hara, c’est-à-dire la médisance, est un péché qui fut la cause de nombreuses tragédies pour le peuple juif et pour le monde entier, et ce, depuis le début de l’histoire.

Quelques exemples :

  • Le Midrache raconte que le serpent calomnia D.ieu auprès d’Ève pour la convaincre de manger de l’Arbre de la Connaissance.3
  • Joseph parla négativement de ses frères à son père Jacob, les amenant à le détester. Cela conduisit à ce qu’ils le vendent, ce qui, à terme, entraîna l’exil en Égypte.4
  • Au début, Moïse se demandait en quoi les Juifs avaient mérité un esclavage aussi difficile en Égypte. Quand il entendit qu’il y avait parmi des délateurs, il dit qu’il comprenait alors pourquoi ils méritaient ce sort.5
  • La calomnie de Doeg, berger en chef du roi Saül et chef du Sanhédrine, entraîna le massacre de près d’une ville entière de kohanim.6 Et les armées du roi Saül perdirent leurs batailles contre les Philistins suite aux calomnies proférées contre le (futur) roi David.7
    (En revanche, Les armées du tristement célèbre roi Achab gagnaient leurs batailles, bien qu’elles fussent idolâtres, du fait qu’elles n’avaient pas le péché de lachone hara .8 )
  • Selon le Talmud, c’est la calomnie de Juifs par des Juifs qui entraîna la destruction du Second Temple.9

Les lois de lachone hara sont trop volumineuses pour être toutes traitées dans un article. Le rabbin Israël Meir Hakohen de Radin écrivit un livre entier sur le sujet dont le titre est ‘Hafets ‘Haïm (et c’est également ainsi que son auteur est populairement désigné : « le ‘Hafets ‘Haïm »). Ce nom est inspiré par le verset des Psaumes : « Quiconque désire la vie (‘hafets ‘haïm)... garde ta langue du mal... »10

Voici toutefois un bref aperçu de quelques-unes de ces lois, pour la plupart extraites du ‘Hafets ‘Haïm :

  1. Lachone hara signifie littéralement « mauvaises paroles ». Cela signifie qu’il est interdit de parler négativement d’autrui, même si ce que l’on dit est vrai.11
  2. Il est également interdit de répéter quoi que ce soit au sujet d’autrui, même si ce n’est pas quelque chose de négatif. Ceci est appelé rekhilout, colporter.12
  3. Il est également interdit d’écouter du lachone hara. Il faut réprimander celui qui parle ou, si ce n’est pas possible, s’extraire de cette situation.13
  4. Même lorsque l’on a effectivement entendu du lachone hara, il est interdit d’y prêter foi. Au contraire, il faut toujours juger son prochain favorablement.14
  5. Si l’on a entendu du lachone hara, il est interdit d’y croire On peut toutefois soupçonner que le lachone hara est vrai, et prendre les précautions nécessaires pour se protéger.15
  6. Il est interdit de faire ne serait-ce qu’un geste qui soit péjoratif ou désobligeant envers quelqu’un.16
  7. On ne peut pas même raconter un événement négatif sans mentionner de noms, si ceux qui entendent peuvent deviner à propos de qui on parle.17
  8. Dans certains cas, tel que pour protéger quelqu’un d’un préjudice, il est permis et même obligatoire de divulguer des informations négatives. Comme il y a beaucoup de détails à cette loi, on doit toujours consulter un rabbin compétent pour savoir ce qui peut être divulgué, chaque situation étant particulière.18
NOTES
1.
Voir Nombres ch. 12. Les commentaires des versets 1-2 traitent de ce qu’elle a dit.
2.
Voir Rachi au verset 9 et Rabbénou Be’hayé au verset 1.
3.
Voir Béréchit Rabba 19:4 sur les allégations calomnieuses du serpent.
4.
Voir Genèse, ch. 37 et Béréchit Rabba 84:7.
5.
Voir Exode 2,14 et Rachi sur ce verset.
6.
Voir Samuel I 22,9 et suivants.
7.
Midrache Sho’har Tov 7:8.
8.
Ibid.
9.
Talmud Guittin 55b-56a.
10.
Psaumes 34,12-13.
11.
Voir Choul’hane Aroukh Harav, Ora’h ‘Haïm 156:10.
12.
Voir Lévitique 19,16, et Michné Torah, Hilkhot Déot, chapitre 7.
13.
‘Hafets ‘Haïm 6:2, basé sur le Talmud, Ketoubot 5a et d’autres sources.
14.
Ibid. basée sur le Talmud, Pessa’him 118a et le commentaire de Rashbam ibid. s.v. Hamekabel.
15.
Talmud, Niddah 61a. Voir Jérémie ch. 41 où il est raconté comment Guedalia ne croyait pas du tout le lachone hara et permis ainsi l’accès de son palais à ses adversaires qui l’assassinèrent de même que la plupart de ses hommes.
16.
Dans les paroles du roi Salomon : “Un homme sans scrupules, un homme de violence, il avance avec une bouche tordue ; il cligne des yeux, frappe des pieds, fait des signes avec ses doigts. La contradiction est dans son cœur ; il complote le mal en tout temps ; il provoque les querelles” (Proverbes 6,12-15).
17.
‘Hafets ‘Haïm 3:4.
18.
Voir ‘Hafets ‘Haïm ch. 10.
par Aryeh Citron
Le Rav Aryeh Citron fut étudiant des yéchivas 'Habad à Los Angeles, à New York, en Israël et en Australie. Il fut Roch Kollel de The Shul of Bal Harbour, en Floride, et enseigne actuellement le Talmud, le 'Hassidisme, l'histoire juive et la loi juive contemporaine à Surfside, en Floride.
© Copyright, all rights reserved. If you enjoyed this article, we encourage you to distribute it further, provided that you comply with Chabad.org's copyright policy.
 Email
Rejoignez la discussion
Trier par:
1 Commentaire
1000 Caractères restants
Anonymous paris 4 juin 2015

Petite correction, le Talmud relate que la destruction du second temple est dû à la sin-at hinam (haine gratuite) et non au lashon ara. La sin-at hinam est ce qui freine l'arrivée du mashiah. Reply

Cette page en d'autres langues