Notre conseil d'ami:
Entrez votre adresse email et nous vous enverrons notre magazine hebdomadaire par mail avec un contenu frais, excitant et profond qui enrichira votre boîte de réception et votre vie, semaine après semaine. Et c'est gratuit.
Oh, et n'oubliez pas "d'aimer" notre page Facebook aussi!
Contact

Chémot

Chémot

 Email

Un mot de la Rédaction:

Le lait maternel de D.ieu

Cette semaine, la Torah nous parle de Yokheved, la mère de Moïse. Son histoire est fascinante, mais je voudrais m’arrêter sur un détail. Lorsque le petit Moïse est recueilli dans le Nil par la fille du Pharaon, celle-ci tente de le faire allaiter par des nourrices égyptiennes, mais le bébé refuse de s’alimenter. C’est alors que sa sœur, la petite Myriam, suggère qu’il soit allaité par une femme juive, et c’est finalement sa vraie maman, Yokheved, qui va allaiter Moïse.

Pendant neuf mois, une maman nourrit son bébé dans son ventre avec son sang. Après la naissance, elle le nourrit de son lait, issu de la transformation de son sang. Si le sang est la vie même de la mère, la force d’« être », le lait est la force vitale qu’elle projette à l’extérieur d’elle-même, la force de « devenir ».

Ce passage du sang au lait symbolise les deux étapes de la naissance et de la destinée du peuple juif.

La sortie d’Égypte – la naissance – est associée au verset d’Ézéchiel (16,6) : « Je te vis t’agiter dans ton sang [comme un nouveau-né], et Je te dis : “Vis par ton sang !”, et Je te dis : “Vis par ton sang !” » Deux « sangs » ont en effet marqué la naissance du peuple juif : celui du sacrifice pascal et celui de la circoncision.

Le don de la Torah – la destinée – est associé au verset du Cantique des Cantiques (4,11) : « …du miel et du lait coulent sous ta langue », ces deux substances désignant les secrets de la Torah, révélés au Sinaï.

Tout comme la naissance est un acte miraculeux, de même l’est la transformation du sang en lait. Celle-ci symbolise la transformation de l’exil en délivrance, de la difficulté de la servitude en Égypte à la clarté des secrets de la Torah, de la longueur l’exil actuel aux nouveaux secrets de la Torah que Machia’h nous révélera très prochainement. Le « devenir » du peuple juif.

Moïse nourrisson ne s’y trompait pas et exigea du « lait casher » : il voulait un judaïsme authentique, avec une véritable perspective de délivrance. Bébé, il était déjà le Rédempteur. Celui qui allait amener le peuple à son destin, qui allait le « faire devenir ».

Nous aussi, sachons apporter cette même authenticité et cette même perspective à nos enfants pour les faire devenir des Juifs vraiment libres. Donnons-leur – matériellement, intellectuellement, moralement et spirituellement – du « lait casher ».


Emmanuel Mergui
au nom de l’équipe éditoriale de Chabad.org

Spiritualité
Avez-vous demandé à naître?

Quel genre de “libre choix” y a-t-il, si nous n’avons pas choisi d’être confrontés à ce choix?
Une émotion cérébrale

Même si vous n’obtenez pas le genre de résultats que vous avez anticipés, si vous suivez le protocole de la Torah pour servir D.ieu, vous ne devez pas ressentir de la frustration de ne pas voir des résultats tangibles de vos efforts. Les résultats sont l’affaire de D.ieu.
Judaïsme
Une brève histoire du Chabbat

La création du repos... La lampe de Chabbat miraculeuse de Chabbat... Le pain du ciel... Définition du "travail"... L'invention du tcholent... Sacrifice et martyr... Campagne des bougies... Le monde à venir...
Récit
Le prince dindon

Au début, le roi et la reine pensaient qu’il plaisantait. Mais quand il commença à passer ses journées et ses nuits dans le poulailler, ils surent que les choses allaient très mal…
Paracha
Chémot - en bref
Ce fut l'heure la plus sombre pour cette jeune nation. Esclaves dans une terre étrangère, soumis aux plus cruels décrets. Mais au moment où il semblait que les choses ne pouvaient être pires, un chef apparut, envoyé par D.ieu pour les sauver. C'est là que les choses ont empiré.
Moïse et Machia'h

Quel est le rapport entre Moïse et le Machia’h, entre le rédempteur passé et le rédempteur futur? Et quelle différence y a-t-il entre eux, qui fit que chacun fut chargé d’une mission différente? Le Rabbi répond à ces questions et explique leur signification dans la vie individuelle du Juif.