Contact

Qu’est-ce que Yom Kippour?

Qu’est-ce que Yom Kippour?

Le jour le plus saint de l'année. Jeûne et expiation, solennité et joie

 Email

Yom Kippour en bref

Quoi : Yom Kippour est le jour le plus saint de l’année – le jour durant lequel nous sommes le plus proches de D.ieu et de la quintessence de nos âmes. Yom Kippour signifie « le Jour d’Expiation », comme l’enseigne le verset : « Car en ce jour, Il fera expiation pour vous purifier de toutes vos fautes, afin que vous soyez purifiés devant D.ieu. »1

Quand : Il a lieu le 10 Tichri (en 2017, depuis quelques minutes avant le coucher du soleil, le 29 septembre jusqu’après la tombée de la nuit le 30 septembre), peu après Roch Hachana (le Nouvel An juif, qui a lieu les 1 et 2 Tichri).

Comment : Pendant pratiquement 26 heures, nous « affligeons nos âmes » : nous nous abstenons de manger et de boire, de se laver ou de s’appliquer des lotions, de porter des chaussures en cuir, et d’avoir des relations conjugales. À la place, nous passons la journée à la synagogue, à prier pour le pardon.

L’histoire de Yom Kippour

Quelques mois après que les Enfants d’Israël eurent quitté l’Égypte en 2448 après la création (1313 avant l’ère commune), ils ont péché en adorant un Veau d’or. Moïse monta sur le mont Sinaï et pria Dieu de leur pardonner. Après deux périodes de 40 jours sur la montagne, le pardon divin total fut obtenu. Le jour où Moïse descendit de la montagne (le 10 Tichri) serait désormais connu comme étant le Jour de l’Expiation : Yom Kippour.

Cette année-là, le Tabernacle – une maison portative pour Dieu – fut construit. Le Tabernacle était l’endroit de prières et d’offrandes sacrificielles. Le service du Tabernacle culminait à Yom Kippour, lorsque le Grand Prêtre effectuait un service spécialement prescrit pour ce jour. Parmi les moments forts de ce service il y avait l’offrande des encens dans le Saint des Saints (où se trouvait l'arche) et le tirage au sort entre deux boucs, dont l'un était offert en sacrifice, et l'autre envoyé au désert (à Azazel).

Tandis que le Grand Prêtre portait généralement des vêtements dorés et décorés, à Yom Kippour, il s’immergeait dans un mikvé et mettait de simples vêtements blancs pour effectuer ce service.

Cette pratique a continué pendant des centaines d’années, pendant tout le temps du premier Temple à Jérusalem, construit par Salomon, et du second Temple, construit par Ezra. Les Juifs de toutes les régions se rassemblaient dans le Temple pour voir le Grand Prêtre accomplir son service, et ainsi obtenir le pardon pour tout Israël.

Lorsque le second Temple fut détruit en 3830 depuis la création (en 70 de l’ère commune), le service de Yom Kippour continua. Au lieu d’un Grand Prêtre apportant les sacrifices à Jérusalem, chaque Juif accomplit le service de Yom Kippour dans le temple de son cœur.

Que faire avant Yom Kippour ?

Photo: Chaya Mishulovin, Chabad Lubavitch de Skokie
Photo: Chaya Mishulovin, Chabad Lubavitch de Skokie

Quarante jours avant Yom Kippour, le premier Eloul, nous commençons à sonner le choffar tous les matins et à réciter le Psaume 27 après les prières du matin et de l’après-midi. Dans les communautés séfarades, il est de coutume de commencer à dire les Seli’hot tôt chaque matin (les Ashkenazim commencent quelques jours avant Roch Hachana) – construisant une atmosphère de révérence, de repentir et de crainte à l’approche de Yom Kippour.

Pour la semaine précédant Yom Kippour (connue sous le nom de 10 Jours de Repentance), certains passages sont ajoutés aux prières, et l’on est particulièrement méticuleux dans l’accomplissement des mitsvas.

Si Yom Kippour est un jour de jeûne, la veille de Yom Kippour est consacrée à manger et à se préparer pour ce saint jour. Voici quelques-unes des activités que nous faisons la veille de Yom Kippour :

  • Les Kapparot sont souvent faites aux petites heures du matin.
  • Il existe une très belle coutume consistant à recevoir un morceau de gâteau au miel, de sorte que si, à D.ieu ne plaise, il a été décrété que nous devrions recevoir l’aumône, cela sera accompli par le fait d’avoir demandé du gâteau au miel et d’avoir reçu une bénédiction pour une bonne et douce année.
  • Nous prenons deux repas festifs, l’un tôt dans l’après-midi et l’autre juste avant le début du jeûne.
  • Beaucoup ont la coutume de s’immerger dans un mikvé en ce jour
  • On donne à la charité plus qu’à l’accoutumée. D’ailleurs, des plateaux sont disposés dans les synagogues pour recevoir les dons avant l’office de l’après-midi, qui contient la prière de Yom Kippour de Al ‘Het.
  • Juste avant le début du jeûne (après la fin du second repas), il est recommandé de bénir les enfants par la Bénédiction Sacerdotale.
  • Nous allumons une bougie spéciale qui brûle tout au long du jeûne, appelée Ner ‘Haïm.

Comment Yom Kippour est observé ?

Comme le Chabbat, aucun travail ne doit être effectué à Yom Kippour, depuis le coucher du soleil le 9 Tichri jusqu’à la sortie des étoiles le lendemain soir. Les bougies de la fête sont allumées avant le début de celle-ci.

À Yom Kippour, nous nous affligeons en nous abstenant des cinq activités suivantes:

  • Manger et boire (en cas de besoin, il convient de consulter une autorité médicale et un rabbin).
  • Porter des chaussures en cuir
  • S’appliquer des lotions ou des crèmes
  • se laver ou se baigner
  • Avoir des relations conjugales

La journée est passée à la synagogue, où cinq offices se succèdent :

  1. Maariv, avec le solennel Kol Nidrei, le soir de Yom Kippour ;
  2. Cha’harit, la prière du matin, qui comprend la lecture d'une section du Lévitique suivie de la prière de Yizkor à la mémoire des défunts ;
  3. Moussaf, qui inclut un récit détaillé du service de Yom Kippour dans le temple ;
  4. Min’ha, qui inclut la lecture du Livre de Jonas ;
  5. Néïla, la prière de la « fermeture des portes », au moment du coucher du soleil.

Cliquez ici pour un aperçu détaillé du déroulement de la journée et des prières.

De manière générale, Yom Kippour est consacré à l’introspection, à la prière et à demander pardon à D.ieu. Même pendant les pauses entre les offices, il convient de réciter des psaumes à chaque moment de libre.

Ce que nous faisons après Yom Kippour

Loulavim et étroguim en vente en Israël avant Soukkot
Loulavim et étroguim en vente en Israël avant Soukkot

Après la tombée de la nuit, l’office de clôture de Néila se termine par les cris retentissants de la prière du Chéma : « Écoute O Israël : l’Éternel est notre D.ieu, l’Éternel est un. » C’est alors que la joie éclate, dans le chant et la danse (la coutume ‘Habad est de chanter à ce moment la joyeuse « Marche de Napoléon »), suivie par une sonnerie unique du choffar et la proclamation : « L’an prochain à Jérusalem ! »

Nous prenons ensuite un repas festif d’après-jeûne, faisant de la soirée d’après Yom Kippour un yom tov (une fête) en soi.

En effet, bien que Yom Kippour soit le jour le plus solennel de l’année, il est imprégné d’une joie sous-jacente : la joie d’être immergé dans la spiritualité de ce jour, qui exprime notre confiance que D.ieu acceptera notre repentir, pardonnera nos fautes et scellera notre verdict pour une année de vie, de santé et de bonheur.

Il existe la coutume qu’après Yom Kippour, nous commençons immédiatement (la planification de) la construction de la soukkah, que nous allons utiliser pour les joyeuses fêtes de Soukkot qui suivent à peine cinq jours plus tard.

NOTES
1.
Lévitique 16,30.
© Copyright, all rights reserved. If you enjoyed this article, we encourage you to distribute it further, provided that you comply with Chabad.org's copyright policy.
 Email
Rejoignez la discussion
Trier par:
3 Commentaires
1000 Caractères restants
Anonymous Bruxelles, Belgique via chabad.be 9 septembre 2013

Toile de sara krantz Merci pour ces commentaires enrichissants.
La toile de Sara Krantz est très belle.
Est-ce que l'artiste expose en Belgique? Reply

Emmanuel Mergui, pour Chabad.org 5 octobre 2011

Réponse Oui, on allume d'abord une bougie de 26h (sans bénédiction), puis deux bougies pour Yom Kippour (que la fête tombe Chabbat ou non) en prononçant la bénédiction correspondante. Reply

Anonyme Anvers, Belgique 5 octobre 2011

Bougies de la fetes Chalom,
Si j'ai bien compris il faut une bougies qui dure plus de 26 heures ainsi que les deux bougies que nous allumons pour chabbat. Pourriez vous confirmer Reply

Cette page en d'autres langues