Notre conseil d'ami:
Entrez votre adresse email et nous vous enverrons notre magazine hebdomadaire par mail avec un contenu frais, excitant et profond qui enrichira votre boîte de réception et votre vie, semaine après semaine. Et c'est gratuit.
Oh, et n'oubliez pas "d'aimer" notre page Facebook aussi!
Contact

Garder l'équilibre en marchant sur la Lune

Garder l'équilibre en marchant sur la Lune

 Email

Chabbat après-midi, le 19 juillet 1969, alors qu’Apollo 11 approchait de la Lune, le Rabbi anima un Farbrenguen, un rassemblement tenu en partie, dit-il, pour discuter des illustres événements de la semaine écoulée.

Le ton du Rabbi était presque surpris, « Cette dernière semaine, les gens ont été plongés dans la plus grande confusion par le voyage vers la Lune. Mais pourquoi cela devrait-il déstabiliser les Juifs ? Il n’y a aucun sujet d’inquiétude, ni de raison de se sentir intimidé. »

Le Rabbi insista que, loin de constituer une quelconque remise en question des fondements de la foi juive relatifs au « Ciel » et à la « terre », cette entreprise était porteuse de leçons, dans trois domaines :

- La première est que pour mener à bien une telle mission, il a fallu le travail d’une équipe animée par un formidable esprit de cohésion. Neil Armstrong témoigna d’ailleurs de la terrible pression qui pesait sur lui due au fait que « ce voyage vers la Lune était le point culminant du travail de 300 000 à 400 000 personnes pendant plus de dix ans. »

- Le deuxième point est que chaque détail était crucial. Rien que dans le cockpit, la moindre erreur d’activation de l’un des quelque 400 boutons, interrupteurs et autres manettes pouvait être désastreuse.

- Le troisième et dernier point est que l’homme, simple et limité, a pu inventer quelque chose de tellement plus grand que lui-même : « Un petit homme limité à créé une immense invention, presque infinie. » Le Rabbi précéda ainsi Armstrong juste d’un jour avec sa propre version de « Un petit pas pour l’homme ; un grand pas pour l’humanité. »

Mais le plus important dans l’élaboration de ces instruments, dit le Rabbi, est de réaliser que leur finalité n’est pas d’amplifier l’ego de l’homme, mais de lui permettre d’admirer la fascinante création de D.ieu. C’est d’ailleurs ce que les astronautes avaient fait : « En route vers l’espace, ils on cité des versets des Psaumes exprimant la fascination pour la grandeur de D.ieu exprimée à travers Ses formidables créations », dit le Rabbi.

par Yosef Zaklos
Extrait d'un article de Rav Yosef Zaklos
© Copyright, all rights reserved. If you enjoyed this article, we encourage you to distribute it further, provided that you comply with Chabad.org's copyright policy.
 Email
Rejoignez la discussion
Trier par:
1 Commentaire
1000 Caractères restants
Saya Jean-Claude saint-martin-d'hères, France Isère 29 octobre 2009

Voyage vers la Lune Pour moi, c'est un très bon souvenir, car j'en avais fait le pari avec mon oncle (prof de physique et féru d'astronomie) : une caisse de champagne. Et bien c'est arrivé le 20 juillet 1969 pour mon 33ième anniversaire et mon oncle m'a amené cette caisse avec grand plaisir, car il était content d'avoir perdu son pari! Reply

Cette page en d'autres langues