Contact

Aimez votre prochain

Aimez votre prochain

Nous sommes un

 Email

« Aime ton prochain comme toi-même » – Lévitique.

« C’est un principe fondamental de la Torah » – Rabbi Akiva.

« Une âme descend dans ce monde pour soixante-dix ou quatre-vingts ans juste pour rendre un service à une autre âme » – le Baal Chem Tov.

Peut-être que rien n’a été aussi néfaste pour le peuple juif que l’idée moderne selon laquelle le Judaïsme est une religion. Nous ne sommes pas une religion ; nous sommes une âme unique qui irradie en de nombreux corps, les attachant ensemble pour ne faire qu’un.

Un corps sain est un corps dont tous les éléments fonctionnent en harmonie. Un peuple juif en bonne santé est une grande famille bienveillante dans laquelle chacun des membres aime les autres comme lui-même ou elle-même. Dans laquelle si un Juif traverse une mauvaise passe, les autres lui tiennent la main. Dans laquelle quand l’un connait le succès, nous célébrons tous. Dans laquelle personne n’est catalogué ou exclu à cause de ses croyances, de son comportement ou de son passé. Dans laquelle chacun court accomplir un acte de bonté en faveur d’un autre et ferme ses yeux et ses oreilles devant la honte d’autrui.

Suivez la règle d’or de Hillel : « Si tu n’aimerais pas qu’on te le fasse, ne le fais pas aux autres. »L’amour envers ceux qui sont le plus proche de chez soi entretient l’amour pour la grande famille de l’humanité et, de là, pour toutes les créatures de D.ieu. Car si l’amour ne démarrait pas à la maison, d’où viendrait-il ?

Concrètement parlant :

1) Commencez votre journée en disant « Je prends sur moi la mitsva d’aimer mon prochain comme moi-même »

2) Suivez la règle d’or de Hillel : « Si tu n’aimerais pas qu’on te le fasse, ne le fais pas aux autres. »

3) Ne dites que du bien des autres Juifs. N’écoutez pas ne serait-ce qu’un seul mot de médisance, sauf si vous savez que cette conversation est réellement nécessaire pour la sauvegarde de quelqu’un.

4) Veillez aux possessions de votre prochain de la même manière que sur les vôtres.

5) Soyez à l’affut de la moindre occasion de rendre service à votre prochain.

6) Rassemblez le peuple juif. Faites disparaître les fausses barrières que sont l’âge, l’affiliation communautaire ou l’ethnicité.

7) Invitez d’autres Juifs à partager la chose la plus précieuse que nous ayons, notre Torah et nos Mitsvot.

Illustrations par Yehuda Lang. Pour voir d'autres œuvres de cet artiste cliquez ici.
© Copyright, all rights reserved. If you enjoyed this article, we encourage you to distribute it further, provided that you comply with Chabad.org's copyright policy.
 Email
Rejoignez la discussion
Trier par:
7 Commentaires
1000 Caractères restants
Arezki Agérie 21 juillet 2017

si tu ne veux pas qu'on te le fasse, ne le fais pas aux autres. Reply

Olivier Muller Boulogne-Paris, France via loubavitch-boulogne.com 11 juin 2015

Puisque vous citez le talmud, je cite un extrait avec ses références précises sur la tolérance juive:
Traité Méguila du Talmud page 16a: "Amar Ribbi Yo'hanane: Kol haomer devar 'hokhma afilou béoumote ha ôlamn, niqra 'hakham" = "Ribbi Yo'hanane a dit: tout celui qui dit des paroles de sagesse, même des nations du monde, nous le nommons "un Sage".

Remarque : vous n'êtes pas une goy, car goy signifie "peuple" ; vous êtes plus exactement une "non-juive" sympathisante sympathique. Reply

danino jacqui 10 juin 2015

j'adhere totalement à ce fondement du judaisme! Reply

Anonyme Paris 4 mars 2015

renforcement Hazak oubarouh pour cette explication ! C'est extraordinaire !
Que D.ieu vous bénisse et bénisse tout le peuple d'Israel . Des très bonnes nouvelles .

Hag sameah Reply

Erik Schando Dieppe, France 27 juillet 2011

Unité de l'Humanité... Le verset complet nous dit de ne pas garder un esprit de vengeance et de rancune pour son peuple et d'aimer son prochain comme soi-même. A qui viendrait à l'esprit après s'être accidentellement blessé une main avec un couteau, de garder rancune et à la moindre occasion de se venger en se blessant l'autre main, avec la première main blessée? Impossible car il s'agit du même corps. Considérons l'humanité comme un même corps, comme une unité, garderait-on rancune,ou esprit de vengeance? Non, car nous porterions atteinte à nous-même: nous comprenons ce que signifie réellement aimer son prochain comme soi-même: unité de l'Humanité, grandeur de l'enseignement de la Thora: Hachem Ehad, tout est un, unité d'Hachem qui est de notre devoir et mission en tant qu'Homme de réaliser sur cette Terre, en attendant .... Mais ce sera un autre commentaire. Reply

Anonyme paris, france 27 juillet 2009

Mitsvot On peut lire dans le Talmud " En outre, Israël ne doit pas considérer la Torah comme sa possession exclusive. Au contraire, elle est destinée à l'humanité entière. Heureux le jour où toutes les nations l'auront adoptée."
Alors, pourquoi ne pas associer dès à présent les goyim à accomplir cette mitsva...et les autres ?
Une goy plus que sympathisante et concernée par le judaïsme. Reply

Arezki Agérie 21 juillet 2017
En réponse à Anonyme:

Depuis que je lis les valeurs du Judaïsme et de la Torah, j'ai radicalement changé. J'ai découvert beaucoup de réalités, j'ai trouvé que la Torah est valable pour tous les temps et peut-être suivie par tous les peuples. Merci beaucoup pour les différents sujets et que D.eu vous bénisse. Reply

Cette page en d'autres langues