Notre conseil d'ami:
Entrez votre adresse email et nous vous enverrons notre magazine hebdomadaire par mail avec un contenu frais, excitant et profond qui enrichira votre boîte de réception et votre vie, semaine après semaine. Et c'est gratuit.
Oh, et n'oubliez pas "d'aimer" notre page Facebook aussi!
Contact

Chapitre 4

Chapitre 4

 Email

Après avoir dit, dans ce Maamar, que “la Présence de D.ieu résidait essentiellement ici-bas”, que Moïse, le septième, la fit redescendre, par la suite, sur la terre, le Rabbi ajoute : “La révélation de D.ieu était essentiellement obtenue dans le Temple” et il cite, à ce propos, un verset : “Ils Me feront un Sanctuaire et Je résiderai parmi eux” : Il n’est pas dit ‘en lui’, mais bien ‘parmi eux’, c’est-à-dire au sein de chaque Juif. C’est aussi pour cela qu’il est dit : ‘Les Justes hériteront de la terre et ils y résideront pour l’éternité’. Cette terre dont les Justes héritent est le Gan Eden. C’est là qu’ils font résider, qu’ils révèlent Celui Qui ‘réside pour l’éternité, est élevé et saint’”. Le Rabbi, dans son discours, n’explique pas ce qu’est cette résidence. Elle est, en revanche, définie par le Likouteï Torah, qui se base sur le Zohar.

Le Rabbi dit ensuite : “Cette résidence doit être révélée ici-bas et c’est à ce propos qu’il est dit : ‘Je suis venu dans Mon jardin, dans l’endroit de Mon plaisir, là où Je résidais essentiellement, à l’origine’. Car, la Présence de D.ieu se marquait essentiellement auprès des créatures inférieures”. Il énonce ensuite la raison pour laquelle il en était ainsi : “L’explication est la suivante. La finalité ultime de la création de l’enchaînement des mondes est l’envie qu’éprouva le Saint béni soit-Il de posséder une Résidence parmi les créatures inférieures”.

L’Admour Hazakène explique1 que la finalité de l’enchaînement des mondes et de la descente qui en résulta2, n’est pas les mondes supérieures, par rapport auxquels il n’y a là qu’une chute de la Lumière de Sa Face3. La descente ne peut pas être un but en soi. On sait que Seule l’Essence de D.ieu peut réaliser la création, comme l’explique Iguéret HaKodech, au paragraphe : “Lui et Sa vitalité”. L’Essence de D.ieu possède la vie intrinsèque et n’a pas de cause antérieure. Elle seul est donc en mesure de créer à partir du néant absolu. Il en résulte que la création n’est pas une simple émanation, mais bien la révélation de l’Essence. Cette création ne peut donc pas être justifiée par les mondes supérieurs. En effet, celui d’Atsilout lui-même n’est qu’un dévoilement de ce qui est caché. De ce point de vue, il constitue effectivement une descente, car les Lumières d’Atsilout, quand elles sont voilées, sont bien plus hautes qu’après leur révélation. Par ailleurs, il n’y a là qu’une révélation, qui ne peut pas être la finalité de l’Essence. L’objectif ultime est donc bien ce monde inférieur.

Comme l’explique l’Admour Haémtsahi, à propos de cette Paracha, celle de Bechala’h4, la différence entre les mondes supérieurs et ce monde matériel est la suivante. On peut percevoir que ce dernier est créé par l’Essence, comme le montre la suite de Maamarim prononcés à l’occasion du Roch Hachana de la même année. Ces textes précisent la distinction qu’il convient de faire entre la créature et la lumière. Cette dernière est représentative du Luminaire. Quand on observe une lumière, on peut en déduire qu’il existe un luminaire. A l’opposé, la créature n’établit pas l’existence d’un Créateur. Bien plus, elle L’occulte et Le voile5. Elle a l’impression d’être à l’origine de sa propre existence. Toutefois, son intellect lui dit que cela ne peut pas être le cas. Certes, il n’y a là qu’une impression, de la part de la créature. Néanmoins, le simple fait qu’il puisse lui sembler être à l’origine de sa propre existence fait la preuve que sa source est l’Essence de D.ieu, qui n’a pas de cause antérieure.

Tout ceci permet d’établir que la finalité de la création et de l’enchaînement des mondes n’est pas les mondes supérieures, lesquels ne font que révéler, mais bien ce monde inférieur, qui a l’impression de ne pas être une émanation et de posséder une existence autonome. En y assumant le service de D.ieu, en y repoussant le mal et en le transformant, on peut mettre en évidence l’Essence et c’est précisément pour cela que fut créé l’enchaînement des mondes.

NOTES
1.
Au chapitre 36 du Tanya.
2.
Pour la Lumière Divine.
3.
Sans qu’aucune élévation ne puisse en résulter.
4.
Dans les Biyoureï HaZohar, Parchat Bechala’h, à la fin du Maamar intitulé : “Comme dans les sphères célestes”.
5.
Car, la créature a la sensation de posséder une existence autonome.
par Rabbi Menahem M. Schneerson, le Rabbi de Loubavitch
© Copyright, all rights reserved. If you enjoyed this article, we encourage you to distribute it further, provided that you comply with Chabad.org's copyright policy.
 Email
Commencez une discussion
1000 Caractères restants