Notre conseil d'ami:
Entrez votre adresse email et nous vous enverrons notre magazine hebdomadaire par mail avec un contenu frais, excitant et profond qui enrichira votre boîte de réception et votre vie, semaine après semaine. Et c'est gratuit.
Oh, et n'oubliez pas "d'aimer" notre page Facebook aussi!
Contact

Madoff n’a pas dû aller à l’école juive...

Madoff n’a pas dû aller à l’école juive...

Les Juifs ont-ils le droit de voler ?

 Email

Donc un type juif vole 50 milliards de dollars a ses amis et associés – pour la plupart juifs. Et bien sûr les stéréotypes prévisibles sur les Juifs et l’argent commencent à envahir la blogosphère et les salons de discussions partout sur la toile. Ils recyclent la vieille calomnie selon laquelle la tradition juive permettrait de traiter malhonnêtement avec autrui dès lors que l’on mène une vie pieuse par ailleurs.

Rien ne pourrait être plus faux.

En réalité, la tradition juive enseigne que la manière dont vous traitez avec vos semblables est peut-être l’aspect le plus important de votre relation avec votre Créateur. Cette idée a été exprimée aussi bien dans les enseignements juifs qu’à travers l’exemple depuis presque les origines du monde.

Regardons ensemble un échantillon de ces enseignements et de ces anecdotes.

Il y a 4100 ans

Les gens sont si mauvais que D.ieu n’a pas d’autre choix que de faire table rase et tout recommencer, avec Noé et ses enfants.  Quelle fut la faute de cette génération ? Citons la Torah (Genèse 6, 11) : « La terre était corrompue devant D.ieu, et la terre était pleine de vol. » Le Talmud nous enseigne (Sanhédrine 108a) que, malgré toute leur perversion, leur sort ne fut scellé qu’à cause du vol.

Quelques siècles plus tard, le monde est encore dans de beaux draps. Les descendants de Noé construisent une tour (Genèse 11, 1-9) pour s’attaquer à D.ieu (Rachi ad loc). Que fait D.ieu ? Combien en tue-t-Il ? Aucun. Tout ce qu’Il fit fut les disperser.

Les Sages (Midrache Rabbah Genèse 38:6) expliquent que, bien qu’ils aient eu l’audace de se liguer contre D.ieu, ils avaient agi ensemble, en harmonie. Ceci contrairement à « la génération du Déluge qui était composée de voleurs et en proie aux querelles. C’est pourquoi ils furent détruits ».

Il y a 3700 ans

Abraham et Sarah arrivent en terre de Canaan, avec leur neveu Loth. Peu après, une dispute éclate entre les bergers de Loth et ceux d’Abraham (Genèse 13, 7). Qu’est-ce qui a causé cela ? Là encore, le Midrache (Rabbah Genèse 41:5) nous éclaire : les bergers de Loth avaient fait paître leurs troupeaux dans des prés appartenant à d’autres gens, les bergers d’Abraham gardaient leurs animaux muselés et avaient réprimandé ceux de Loth pour avoir commis un vol...

Il y a 3300 ans

Sept semaines après son Exode d’Égypte, la nation juive naissante se rassemble au mont Sinaï pour entrer dans une alliance avec D.ieu. Celui-ci choisit dix parmi Ses 613 commandements qu’Il communiquerait Lui-Même au peuple. Cinq ont trait aux relations interpersonnelles, parmi lesquels trois expriment l’importance de l’honnêteté : tu ne voleras pas, tu ne porteras pas de faux témoignage et tu ne convoiteras pas.

Ceci donna le ton pour tous les temps à venir.

Il y a 2900 ans

Le roi David écrit (Psaumes 24, 3-4), « Qui s'élèvera sur la montagne de D.ieu et qui se tiendra dans Sa sainte résidence ? Celui dont les mains sont sans tache et le cœur est pur, qui n'atteste pas Ma personne pour la fausseté, et ne prête pas de serment frauduleux. »

Il y a 2600 ans

D.ieu réprimande le peuple au sujet de leur manière de jeûner qui était répréhensible à ses yeux (Isaïe 58, 2-11) :

« Jour par jour, ils s'adressent à Moi, manifestant le désir de connaître Mes voies ... “Pourquoi jeûnons-nous, sans que Tu t'en aperçoives ?” demandent-ils. “Mortifions-nous notre personne, sans que Tu le remarques ?” C'est qu'au jour de votre jeûne, vous poursuivez vos intérêts et tyrannisez vos débiteurs. Oui, vous jeûnez pour fomenter querelles et dissensions, pour frapper d'un poing brutal... »

Isaïe enseigne alors au peuple la façon dont il convient de jeûner :

« Rompez les chaînes de l'injustice, dénouez les liens de la perversité, renvoyez libres les opprimés et brisez enfin toute servitude. Partage ton pain avec l'affamé, recueille dans ta maison les malheureux sans asile; quand tu vois un homme nu, couvre-le ... Alors tu appelleras et D.ieu répondra, tu supplieras et Il dira : “Me voici.” ... D.ieu te guidera toujours, Il rassasiera ton âme de lumière... »

Il y a 2000 ans

Le sage Hillel fut approché par un non-juif. « Je souhaite me convertir au Judaïsme à la condition que vous m’enseigniez toute la Torah le temps que je me tienne sur un pied. »

« Ce que tu détestes, répondit Hillel, ne le fais pas à autrui. Tout le reste est commentaire. » (Talmud, Chabbat 31a)

Cette tradition est illustrée par un enseignement de Rabbi Yossi (Éthique des Pères 2:12) : « L’argent de ton prochain doit être aussi précieux à tes yeux que le tien propre ; apprête-toi à étudier la Torah... »

On doit d’abord apprendre à respecter la propriété d’autrui, et seulement après cela on peut s’approcher de D.ieu et étudier Sa Torah.

Il y a 1900 ans

L’un des saints Dix Martyrs fut le grand sage Rabbi ‘Hanina ben Tradyon. L’enseignement de la Torah fut interdit par le gouvernement romain et puni de mort, mais il ne se laissa pas décourager. Il rassembla publiquement des disciples et, avec un rouleau de la Torah sur ses genoux, leur enseigna héroïquement la Torah. Il fut arrêté pendant un cours et brûlé vif par les Romains.

Peu avant son arrestation, il rendit visite à un collègue, Rabbi Yossi ben Kisma. Rabbi ‘Hanina se tourna vers lui et lui demanda, « Mériterai-je une part dans le Monde Futur ? »

Rabbi Yossi demanda à Rabbi ‘Hanina s’il avait accompli quelque chose de particulier dans sa vie. Rabbi ‘Hanina répondit qu’un jour, il avait deux bourses d’argent. L’une désignée pour la charité, et l’autre pour ses dépenses personnelles liées aux fêtes. Il s’aperçut plus tard qu’il avait donné le contenu de sa bourse personnelle à la charité. Bien qu’il eût pu se rembourser sur l’autre bourse, il choisit de ne pas le faire et donna la seconde bourse aux pauvres également.

« Dans ce cas, répondit Rabbi Yossi, puisse ma part être comme la tienne, puisse mon sort être comme ton sort. » (Talmud, Avodah Zarah 18a)

Ceci est plus que stupéfiant. Rabbi Yossi savait très bien que Rabbi ‘Hanina dévouait sa vie au développement de la Torah, au péril de sa vie. Pourtant il ne l’assura qu’il aurait une part dans le Monde Futur que lorsqu’il fut certain qu’il gérait honnêtement les fonds publics !

Il y a 1700 ans

Rabbah, le sage du Talmud le plus éminent de son époque, enseigne (Talmud Chabbat 31a) que lorsqu’une âme monte au Ciel, la première question qui lui est posée est « As-tu mené tes affaires honnêtement ? »

Il y a 1000 ans

Rabbénou Guérchom, « la lumière de la Diaspora », interdit d’ouvrir un courrier adressé à quelqu’un d’autre. Un millénaire avant le mouvement pour les droits civiques, les rabbins de jadis connaissaient l’importance des droits individuels et combien il était important d’être honnête dans toutes ses entreprises.

Il y a 700 ans

Rabbi Yaakov ben Acher, le « Baal HaTourim », recompose l’ensemble du corpus de la loi juive en quatre sections. Cette structure deviendra l’ossature du code de loi juive, le Choul’hane Aroukh. Une de ces sections, ‘Hochène Michpat, est entièrement dédiée aux lois régissant les relations interpersonnelles et les moindres détails du commerce honnête.

Il y a 65 ans

Le Rabbi de Loubavitch publie un calendrier, le « Hayom Yom », qui contient des aphorismes ‘hassidiques pour chaque jour de l’année. Pour le 8 Av, le Rabbi écrit :

« De quelle utilité peuvent être la 'Hassidout et la piété lorsque la qualité essentielle, l'amour du prochain, est manquante – jusqu’au point de causer de la peine à autrui, ce qu'à D.ieu ne plaise ! »
 


Quiconque pense autrement n’a tout simplement pas été à l’école juive.

par Menahem Posner
Menahem Posner est membre de l'équipe de "Questions au Rabbin" de Chabad.org
© Copyright, all rights reserved. If you enjoyed this article, we encourage you to distribute it further, provided that you comply with Chabad.org's copyright policy.
 Email
Rejoignez la discussion
Trier par:
4 Commentaires
1000 Caractères restants
Meguerditchian Mardiros 38270 Jarcieu, FRANCE 24 novembre 2013

Quel plaisir de redécouvrir cette sagesse multimillénaire !
Lorsque l'affaire Madoff a éclaté je me disais mon D.ieu pourvu qu'il ne soit pas Juif ! Je craignais que l'opprobre ne retombe sur nous tous .
Effectivement il n'a pas du aller à l'école juive ! Il aurait appris, entre autre et mis en pratique le proverbe du Roi Salomon: "Mieux vaut peu avec justice, que beaucoup de revenus sans ce qui est juste" (Proverbe XVI, 8). Reply

Anonyme Fafa 30 octobre 2009

La vraie école juive J'ai été choqué par le titre de cet article en particulier, qui ne me semble pas relever de l'école juive justement. Stigmatiser un homme parce qu'il a un yetser hara', en somme ; hormis cela, je doute qu'un tel titre soit conforme à une chemirat halachone digne de l'esprit de l'article. Reply

Martinez clara Ines Genéve, Suisse via habadgeneve.ch 14 juillet 2009

les juives ont-il le droit de voler? Les citations sont très pertinentes dans le moment actuel et pour toujours et pas seulement pour le peuple juif.
Merci de votre travail Reply

JEAN PAUL PARIS, FRANCE 6 janvier 2009

votre article SUPERBE QU*ELLE BELLE LEÇON Reply