Contact
Selon l'un de nos Rabbis, le 19 Kislev est le jour où "la lumière et la vitalité de nos âmes nous ont été données"...

Le 19 Kislev

Le 19 Kislev

Le "Nouvel An" du 'Hassidisme

 Email

En 1798, Rabbi Chnéour Zalman de Lyadi est, à la suite du Baal Chem Tov et du Maguid de Mézeritch dont il fut l’élève, l’un des grands maîtres du ‘Hassidisme en plein essor.

Il se heurte à l’opposition des tenants du judaïsme traditionnel, inquiets de ce mouvement qui embrase des masses juives jusque-là méprisées.

Calomnies, machinations : on parvient à faire arrêter le Rabbi par la police tsariste sous l’accusation de crime de haute trahison.1 Rabbi Chnéour Zalman est conduit à la forteresse Pierre-et-Paul à S. Petersbourg. Le même jour, vingt-deux de ses ‘hassidim sont emprisonnés à Liozna.

À son procès, le Rabbi doit répondre à de nombreuses questions sur les pratiques et la foi juives. On fait traduire en russe le Tanya, le grand livre du Rabbi, l’ouvrage fondamental de la Hassidout. Le 19 Kislev, enfin, 53 jours après son arrestation on annonce à Rabbi Chnéour Zalman qu’il a été reconnu innocent des « crimes » dont on l’accusait. Il est libre. Les vingt-deux hassidim incarcérés à Liozna le sont aussi. Depuis lors, le 19 Kislev – le Youd-Tet Kislev – est une grande fête ‘hassidique, portant le nom de « Nouvel An de la ‘Hassidout ».

C’est que, pour les ‘hassidim ce moment dépasse infiniment sa ponctualité historique. Il marque un moment capital de l’histoire spirituelle du peuple juif.

Car le tribunal d’en bas, le tribunal russe, renvoie à celui d’En Haut. La vraie question qui a été tranchée était : Rabbi Chnéour Zalman, le grand maître qui a porté la pensée ‘hassidique à son niveau le plus achevé, peut-il répandre son enseignement ?

Quelques siècles auparavant, déjà, Rabbi Its’hak Louria avait déclaré que, dans les dernières générations, il deviendrait nécessaire de dévoiler la sagesse de la Kabbale. Telle était, notamment, l’ambition des fondateurs du ‘Hassidisme.

Dès lors, la libération de Rabbi Chnéour Zalman par un tribunal terrestre ne peut que signifier l’acquiescement du Tribunal céleste. Le processus annoncé par Rabbi Its’hak Louria pouvait commencer, dans cette nouvelle ère de « l’après-Petersbourg », la ‘Hassidout allait répandre ses sources vers l’extérieur.

NOTES
1.
Le motif de l’accusation était les fonds que Rabbi Chnéour Zalman faisait parvenir aux communautés ‘hassidiques démunies de Terre Sainte alors sous domination de l’Empire ottoman, ennemi de l’Empire russe.
Quelques-uns des épisodes marquants de l'histoire de la libération de Rabbi Chnéour Zalman de Lyadi
Dans une de ses fameuses lettres, Rabbi Chalom Dovber Schneerson, cinquième Rabbi de Loubavitch, ira jusqu’à désigner le 19 Kislev comme «la Fête de la Rédemption» et «le Nouvel An de la ‘Hassidout». En quoi Youd-Teth Kislev mérite-t-il donc tant de couronnes, a priori sans proportion aucune avec l’événement qui s’est produit?
On raconte que Reb Shmouel dit alors Rabbi: “Si vous êtes un vrai Rabbi, vous n’avez pas à craindre d’être arrêté. Si vous ne l’êtes pas, vous méritez tout ce qu’ils vous feront.”
La clé de la libération du 19 Kislev
La libération de Rabbi Chnéour Zalman, maître fondateur du ‘hassidisme ‘Habad, des prisons tsaristes revêt pour la tradition hassidique une dimension spirituelle
Le 19 Kislev
Le 19 Kislev célèbre la libération de prison de Rabbi Chnéour Zalman de Lyadi accusé par le Tribunal Céleste d'avoir répandu à outrance et vulgarisé un enseignement ésotérique qui aurait dû rester caché. Mais fallait-il vraiment prendre ce risque ?
La réponse du Machia'h
« Un jour, le Baal Chem Tov laissa son âme s’élever dans les mondes spirituels. Là, il parvint jusqu’au ‘Palais du Machia’h’. Il posa alors à ce dernier l’éternelle question : ‘Maître, quand viendras-tu ?’ ‘Quand les sources de tes enseignements se seront répandues au dehors’ lui fut-il répondu. »
Pourquoi la 'Hassidout ?
Certains Rabbins et chefs 'hassidiques bien intentionnés pensèrent qu'une grande part de la ‘Hassidout est enseignée en pure perte dès qu'elle atteint le Juif moyen, le Juif ordinaire. « Si la plupart des Juifs, disaient-ils, ont pu s'en passer jusqu'à ce jour, pourquoi ne pas continuer ainsi ? » En réponse à ces critiques, Rabbi Chnéour Zalman raconta une histoire...
La lutte intérieure qui est notre lot à tous peut largement être évitée. Il nous suffit de découvrir l'arme secrète qui garantit la victoire.
Un document historique
La plaidoirie que l'Admour Hazakène adressa au Tsar de Russie lors de son emprisonnement en 5559 (1798) suite auquel il fut libéré le 19 kislev
Révélation
En 1901, le cinquième Rabbi de Loubavitch publia une lettre dans laquelle il révélait la puissance du jour du 19 Kislev…
Rejoignez la discussion
Trier par:
1 Commentaire
1000 Caractères restants
Leymonie 87220 Feytiat, Autres 6 décembre 2012

Depuis la question, le plus grand de la foi ou de la discipline est de pousser dans ce savoir. Restons au coeur de cette idée. Nous sommes encore sur son seuil. C'est le plus bel équilibre pour nous transformer. Reply