“ Consacre-moi tout premier-né, toute prémice des entrailles parmi les enfants d’Israël, soit homme, soit animal : il est à moi ”

Exode 13, 2

“ ...tout premier-né d’un homme parmi tes fils, tu le rachèteras. 

            Exode 13, 13

C’est une Mitsva pour chaque Juif de racheter son fils, premier-né de son épouse juive. Cette Mitsva s’accomplit le 31ème jour de la vie de l’enfant, même s’il n’a pas encore été circoncis pour raison de santé. Si cette date a été dépassée, la Mitsva peut se réaliser par la suite. Si le père n’a pas du tout accompli cette cérémonie, l’enfant devra se racheter lui-même, à l’âge adulte.

La cérémonie

Le père déclare au Cohen qu’il désire racheter son fils et lui donne cinq «  Selaïm  » d’argent (soit 102 grammes d’argent pur).

Il est d’usage de célébrer cette transaction au début d’un repas de fête, après la bénédiction sur le pain. Immédiatement après le rachat, le Cohen récite la bénédiction sur une coupe de vin puis bénit l’enfant avec la bénédiction sacerdotale.

Le fait de participer à ce repas de rachat du premier-né enlève l’obligation d’observer 84 jeûnes pour d’éventuelles fautes.

On ne rachète pas l’enfant s’il est né par césarienne ou si l’un des parents est Cohen ou Lévi.