Notre conseil d'ami:
Entrez votre adresse email et nous vous enverrons notre magazine hebdomadaire par mail avec un contenu frais, excitant et profond qui enrichira votre boîte de réception et votre vie, semaine après semaine. Et c'est gratuit.
Oh, et n'oubliez pas "d'aimer" notre page Facebook aussi!
Contact
“Seul notre corps a été envoyé en exil, notre âme est libre et n’est soumise à aucune domination étrangère”

Le 12 Tamouz

Le 12 Tamouz

La Fête de la Délivrance du 12-13 Tamouz, précédée du 3 Tamouz

 Email
« ...Nous devons proclamer ouvertement et devant tous que toute affaire concernant la religion juive, la Torah, ses mitsvot et ses coutumes n’est pas soumise à une quelconque coercition. Personne ne peut nous imposer ses croyances, ni nous obliger à nous comporter contrairement à nos croyances ! »
Ce que le Rabbi précédent a affronté, en ce carrefour des siècles, ce sont les ténèbres de l’infini. Ceux qui, depuis l’aube des jours, dissimulaient la cachette secrète. Celle du Messie. Le sauveur qui gît en chacun et que chacun doit dévoiler. Et toute lumière ne naît qu’enveloppée de nuit…
Une crise diplomatique internationale à la fois accrut la menace pour la vie du Rabbi et contribua à obtenir sa libération.
«Ce n’est pas seulement moi que le Saint, béni soit-Il, a délivré à Youd-Beth Tamouz, mais aussi ceux qui aiment la Torah et observent ses commandements, et même tous ceux qui portent simplement le nom de “Juif”...»
“Seul notre corps a été envoyé en exil, notre âme est libre et n’est soumise à aucune domination étrangère”
Les 'Hassidim ont coutume de chanter ce nigoun à l'occasion du 12 Tamouz, Fête de la Libération de Rabbi Yossef Its'hak