Contact

Le Chabbat dans le Talmud

Le Chabbat dans le Talmud

 Email

Rabbi Juda dit au nom de Rav : « Si (tout) Israël avait observé le premier Chabbat, aucun peuple ni nation n'auraient de pouvoir sur lui. »

Il dit : « Celui qui fait du Chabbat ses délices voit se réaliser tous les désirs de son cœur. »

(Chabbat, 118a).

***

Rabbi Yo'hanan dit au nom de Rabbi Siméon Ben Yo'haï : « Si (tous) les Juifs observaient deux Chabbat consécutifs, ils seraient immédiatement rachetés »

(Ibid.)

***

Abayé dit : « Jérusalem fut détruite à cause de la profanation du Chabbat »

(Ibid. 119b)

***

Rabbi José, fils de Rabbi Juda dit : « Deux anges accompagnent le Juif, la veille du Chabbat, de la synagogue à la maison, l'un souhaitant le bien, l'autre le mal. Quand le Juif arrive chez lui et trouve les bougies du Chabbat allumées, la table dressée, la maison en ordre, le bon ange dit : « Puisse le Chabbat prochain être pareil », à quoi l'autre est contraint de répondre : « Amen ». Mais si la maison se présente différemment, l'ange du mal dit : « Puisse le Chabbat prochain être pareil ». A son tour, l'ange du bien est obligé de répondre : « Amen ».

Rabbi Abahou dit : « Allumer les bougies du Chabbat apporte la paix à l'âme. »

(Midrache Tan'houma 55 ; Chabbat 28b)

***

Rabbi Ta'hlifa, frère de Rabbanaï 'Hozoah enseignait : « Toutes les dépenses du Juif sont fixées entre Roch Hachanah et Yom Kippour, sauf celles destinées au Chabbat, aux fêtes et à l'enseignement de la Torah à ses enfants. Ainsi, s'il fait des économies sur ces dépenses, la perte est pour lui ; si, au contraire, il est généreux, il sera entièrement remboursé. »

(Beitsa, 16a)

***

Rabbi Yo'hanan ait au nom de Rabbi Elazar, fils de Rabbi Siméon : « L'É-ternel béni soit-Il, dit à Israël : « Mes enfants, tirez sur Mon compte pour sanctifier le Chabbat. Ayez confiance en Moi et Je paierai vos dettes. »

(Ibid. 15b)

***

« Le Chabbat vient, le repos vient. »

(Sanhédrin, 35).

***

« La joie du Chabbat est la soixantième partie de la joie de la vie future.

En ce monde, un Juif peut, le Chabbat, cueillir une figue de l'arbre sans que celle-ci proteste ; mais dans la vie future, la figue crierait : « C'est le Chabbat aujourd'hui ! »

(Yalkouth Chimoni, Jérémie)

***

« Souviens-toi » et « observe » : Souviens-toi du Chabbat à son commencement et observes-en la- sainteté à sa conclusion. C'est pourquoi il a été commandé d'ajouter au Chabbat un peu de temps supplémentaire des jours de semaine.

(Mekhilta, Yitro).

© Copyright, all rights reserved. If you enjoyed this article, we encourage you to distribute it further, provided that you comply with Chabad.org's copyright policy.
 Email
Commencez une discussion
1000 Caractères restants