Notre conseil d'ami:
Entrez votre adresse email et nous vous enverrons notre magazine hebdomadaire par mail avec un contenu frais, excitant et profond qui enrichira votre boîte de réception et votre vie, semaine après semaine. Et c'est gratuit.
Oh, et n'oubliez pas "d'aimer" notre page Facebook aussi!
Contact

Hanté par les âmes du passé

Hanté par les âmes du passé

 Email

Question :

Je suis un petit-fils de survivants de l’Holocauste, pourtant cela me hante comme si j’avais moi-même subi cette épreuve. Je vois régulièrement des images d’Auschwitz dans mes rêves ou bien sous forme de flashes. Il m’arrive même d’avoir peur de dévoiler que je suis juif.

Cela m’apparaît tellement ridicule d’être comme ça ici, en Australie, en 2005. Suis-je fou ?


Réponse :

Non, vous n’êtes pas fou. Vous êtes une âme juive sensible et ce que vous ressentez n’est pas exceptionnel. C’est l’expression d’une profonde vérité spirituelle.

La mystique juive enseigne que toutes les âmes juives sont interconnectées. Nous sommes plus qu’une famille, nous sommes un continuum d’âmes. Quelle que soit « l’affiliation » communautaire d’un Juif (ou sa « non-affiliation »), son âme est connectée. Cette connexion transcende le temps et l’espace : nous sommes horizontalement connectés à tous les Juifs et à toutes les Juives vivants aujourd’hui et nous sommes aussi verticalement connectés à tous les Juifs et à toutes les Juives ayant vécu dans les générations précédentes.

Nous avons tous déjà ressenti cette connexion horizontale : lorsque quelque chose arrive à un Juif à l’autre bout du monde, cela m’affecte comme si cela m’était arrivé à moi. Lorsqu’un athlète juif gagne une médaille d’or, chaque Juif, chaque Juive, ressent cette victoire comme la sienne propre. Et l’athlète lui-même ressent qu’il a gagné au nom de tout le Peuple Juif. Quand nous entendons des nouvelles d’une tragédie en Israël, cela nous touche profondément. Et les victimes survivantes se sentent soutenues par notre sympathie et nos offres d’assistance. Telle est notre connexion horizontale avec tous les Juifs de notre génération.

Cependant, nous sommes également connectés avec tous les Juifs ayant vécu par le passé. Imaginez une pyramide d’âmes, avec Avraham et Sarah, le premier couple juif, à son sommet. Chaque génération ultérieure se tient en dessous d’eux. Et nous, les âmes de la génération présente, nous trouvons en bas de cette pyramide, sous des couches et des couches d’âmes du passé. Les victoires et les épreuves, les célébrations et les tragédies de toutes ces âmes reposent sur nos épaules.

Peut-être que ces images qui vous hantent sont l’expérience collective des âmes que vous, personnellement, portez. Telle est l’épreuve, le défi, de la vie dans notre génération. C’est un lourd fardeau que nous portons, si peu de temps après cette terrible tragédie de l’histoire juive que fut la Shoah, quand tellement d’âmes de notre peuple furent fauchées. Ce n’est pas simple, ni facile, de se tenir sous le poids de toutes ces âmes.

Nous avons un choix devant nous. Nous pouvons ployer sous la charge de cette colonne d’âmes. Celle-ci peut dépasser nos forces et nous écraser. Il peut nous sembler qu’être juif est trop lourd, trop difficile, et nous pouvons chercher à nous soulager de ce fardeau. Ou bien nous pouvons choisir une autre approche : nous pouvons choisir d’affronter et de surmonter l’épreuve et d’élever ainsi la pyramide tout entière. Ceci est possible, car nous avons une richesse qui a été enlevée à toutes ces âmes qui se tiennent au-dessus de nous : nous sommes vivants. Contrairement à ceux qui sont montés dans les mondes supérieurs, nous vivons dans le monde de l’action. Ici-bas, il nous est donné d’agir pour le bien et ainsi de nous élever. Et de cette façon, depuis notre position à la base de la pyramide, nous pouvons hisser la structure tout entière et ainsi élever les âmes de ceux qui ne sont plus là et ne peuvent plus rien faire pour eux-mêmes.

Les regards de toutes ces âmes sont braqués sur nous. Leur temps dans ce monde est passé, mais, à travers nous, elles peuvent compléter des vies inachevées. En menant fièrement une vie de Juif, en créant des foyers juifs prospères et de vibrantes communautés juives, en amenant encore et encore des enfants juifs au monde, nous ne faisons pas qu’accomplir notre destinée : nous réalisons les espoirs et les rêves des âmes qui n’ont jamais eu la possibilité de le faire par elles-mêmes.

Vous n’êtes donc pas fou et vous n’êtes pas non plus condamné à être hanté par ces images de souffrance qui pèsent sur vous. Laissez-les seulement vous conduire à faire plus de bien et à être plus juif.

Nous devons tous – descendants de survivants ou non – nous poser cette question : est-ce que l’horreur de la Shoah définit mon identité ? Si tel est le cas, ma judéité peut devenir un fardeau que je pourrai avoir du mal à soutenir. Mais si la Shoah m’inspire a approfondir mon identité juive et accroît ma détermination à accomplir ma mission en tant que Juif qui est de transformer le monde en un endroit divin, alors, non seulement je ne fléchirai pas, mais au contraire j’élèverai ces âmes à de plus hauts sommets et j’amènerai au monde une partie du bien qu’elles auraient voulu y amener elles-mêmes.

par Aron Moss
Le Rav Aron Moss est le rabbin de la Nefesh Community à Sydney en Australie et contribue fréquemment à Chabad.org.
© Copyright, all rights reserved. If you enjoyed this article, we encourage you to distribute it further, provided that you comply with Chabad.org's copyright policy.
 Email
Rejoignez la discussion
Trier par:
4 Commentaires
1000 Caractères restants
BACQ Luciane Lesve (Namur), BELGIQUE 8 février 2012

cela me hante comme si j’avais moi-même subi cette Bonsoir,
Il y a plusieurs explications possible.
La 1ere vous a été donnée ci-dessus Avec les explications de la famille, des amis, des films et autres ; nous nous sentons touché particulièrement..
Pour la 2ème explication, il faut croire a la réincarnation. En deux mots la réincarnation est le même esprit qui après être décédé perd son corps revient sur terre pour continuer son développement. En effet il est impossible de passer de quelqu'un d'immoral et inconscient à un être sage, sensible, ouvert au autre et imprégné de Dieu. Il est donc logique que nous ayons besoin de nombreuses vies pour arriver a notre développement complet. L'exemple des virtuoses de naissance, qui dans leur vie précédente ont développer leur virtuosité avec intensité au point d'en imprégné leur âme. Similitude avec des accidents ou des personnes décèdent coincés dans des lieux fermés, emmurés reviennent claustrophobe. Réminiscence de la vie passée. voir votre cas s'il est possible que ce soit le cas. Reply

lolobelle paris, france via chabad77.org 14 août 2011

Hanté par les ames du passé Je compatis sincèrement à vos souffrances psychologiques cependant, je pense que c'est en transcendant vos peurs d'être juif que vous parviendrez à vous soulager et à soulager les âmes de vos proches et de tous ceux qui ont souffert de la Shoa; Le judaïsme est la première religion monothéiste (donc la matrice) sans laquelle les deux autres n'existeraient pas. Alors pourquoi en avoir honte ? Est-ce qu'une mère a honte d'avoir enfanté ? Juge-t-elle ses enfants ? Et si ses enfants la jugent, doit elle pour cela se cacher ? Non !!! Elle doit s'imposer et se faire respecter. C'est impératif et c'est un commandement. Alors je vous dirais : courage !! Nous sommes tous liés et vous n'êtes pas seuls. Amitié, khaverim chelanou Reply

Anonymous via chabad77.org 13 mai 2008

hanté par les âmes du passé je suis moi aussi un " descendant " de la shoa. Je ne me définit pas comme Juif par rapport à cet évènement insoutenable de l'histoire mais je vis par extension leur souffrance. Il y a eu un avant et un après, peut être une prise de conscience pour certains Juifs. On m'a arraché ma famille ça a détruit quelque chose c'est sûr, mais pas de chance pour eux, nous sommes toujours là.... Reply

corine naharyia, Israel 9 mai 2008

A l'attention du Rav Aron Moss c'est exactement ce que j'ai vecu et fait tout les jours Rav depuis que la Shoa est entree dans ma vie ......
Corine Shabbat shalom Reply

Cette page en d'autres langues