Notre conseil d'ami:
Entrez votre adresse email et nous vous enverrons notre magazine hebdomadaire par mail avec un contenu frais, excitant et profond qui enrichira votre boîte de réception et votre vie, semaine après semaine. Et c'est gratuit.
Oh, et n'oubliez pas "d'aimer" notre page Facebook aussi!
Contact

Histoires & Anecdotes

Histoires & Anecdotes

 Email
J'avais moralement subi un grand choc et je décidai donc de reporter mon retour en Israël. Dans un premier temps, je n'ai pas modifié mon mode de vie habituel, ni ma tenue vestimentaire. Puis, peu à peu, mon naufrage moral commença..
Quand le Rabbi conseille de faire vérifier des Téfilines qui n'ont pas encore été écrits...
Le jour de Pourim 1988, après avoir passé la journée à distribuer les Michloa’h Manot ainsi que les Matanot Laévyonim, nous étions enfin assis pour le festin de la fête. Soudain une sirène retentit.
Quand Rav Nir Gavriel – le Chalia’h, représentant du Rabbi – dans le quartier Florentine de Tel-Aviv, se dirigea vers sa synagogue ce jeudi-là, il remarqua sur son téléphone portable qu’il avait reçu plusieurs appels en absence, provenant du même numéro inconnu...
Un ancien sanatorium d'enfants juifs décimé par la Shoah. Une école juive dont on empêche la construction au même endroit. Et une demande de bénédiction du Rabbi de Loubavitch...
Une petite communauté juive se retrouve dans la détresse de l'exiguité de ses locaux. Mais un Tsadik n'est pas limité, même par le temps, et c'est avec 20 ans d'avance que le Rabbi va répondre à leur requête...
Dans cette synagogue du Bronx, le rabbin, Rav Rabinowitz, s’asseyait au coin de la table plutôt qu’à sa tête. « Nul ne s’asseoit à cette place ! » expliqua le vieux rabbin. Il raconta alors pourquoi...
Ces ‘Hassidim qui avaient survécu aux pogromes du Tsar Nicolas et que l’Armée Rouge n’avait pas intimidés, qui avaient été exilés en Sibérie dans les terrifiants « camps de rééducation » du Goulag, qui ne s’étaient pas inclinés devant le KGB, étaient maintenant paralysés, désespérés. Au cœur du nouvel Etat juif, ils avaient été frappés au plus profond d’eux-mêmes
Le vieil homme accepta la tasse de café que les 'Hassidim lui proposaient, mais à la condition que cette tasse soit pleine à ras bord....
"Mon chien!... répliqua le chauffeur entre deux sanglots. Mon chien Freddy va subir une opération demain!..."
Cet homme était un 'hassid de Belz bien établi, aux opinions tranchées, qui ne tarissait pas de critiques sur les "campagnes des Mitsvot" du Rabbi de Loubavitch...
Jeune homme, vieil homme, un monde englouti et un autre renaissant... Reprenons la discussion
Personne ne savait comment me dire les choses et, bien que j’eusse compris au fond de moi, je persistait à espérer pendant ces interminables minutes. Espérer qu’il s’agissait seulement d’un accident...
« Mon mari s’est rendu au Ohel pour demander une bénédiction pour sa santé. Et avant qu’on ait pu réaliser quoi que ce soit, il se retrouve à l’hôpital avec deux opérations : cardiaque et cérébrale ! »
Le Rav Gurary ne comprenait pas : il était persuadé que le Rabbi accomplirait encore un miracle, comme tant d’autres fois, mais ce n’était pas le cas ! Et, de plus, il devait transmettre au père bouleversé un étrange message...
Jamais je n’ai considéré notre souffrance comme une punition de D.ieu. A force de réflexion, j’en étais venue à la conclusion que D.ieu voulait quelque chose de nous et je me demandais ce que cela pouvait être. Dès que j’aurais compris ce que D.ieu voulait et que je l’accomplirais – j’en étais persuadée – Il arrêterait de nous envoyer Ses messages de manière aussi douloureuse...
« Je veux vous donner des Téfilines à emporter avec vous de l’autre côté de l’océan » dit le Rabbi au jeune appelé. Celui-ci, surpris, lui répondit qu'il avait déjà sa propre paire. Le Rabbi devint très sérieux : « Avez-vous entendu ce que j’ai dit ? Je veux vous donner des Téfilines à emporter avec vous ! »
Nombreux sont ceux qui peuvent témoigner que, quand ils ont besoin d’aide, le Rabbi est toujours là pour les guider et les bénir dans tout ce dont ils ont besoin, même plus de douze ans après la date fatidique du 3 Tamouz 1994... Le Rabbi n’abandonne pas ceux qui ont confiance en lui et, en particulier, ses « Chlou’him », les émissaires qu’il a envoyés aux quatre coins du monde afin d’amener chaque Juif à réaliser son identité juive.
Mais que venait faire la veuve d'un éminent député décédé à la Brit Mila du fils du joueur de Basket ?...
Je ne te comprends pas, dit le 'Hassid, quelle meilleure “Segoula” peut-il y avoir à part un million de dollars à la banque ?...