Kislev est le neuvième mois du calendrier juif, en comptant à partir de Nissan. Il est surtout connu pour la fête de ‘Hanouka qui commence le 25 Kislev. Le message de ‘Hanouka est le pouvoir éternel de la lumière sur les ténèbres, c’est-à-dire du bien sur le mal. En plus de commémorer la victoire miraculeuse de la petite et faible armée juive sur le puissant empire syro-grec, nous célébrons aussi à ‘Hanouka le miracle de l’huile. Quand les Juifs cherchèrent à allumer la ménorah du Temple après la guerre, ils ne trouvèrent qu’une petite fiole d’huile qui n’avait pas été souillée par les envahisseurs païens. Miraculeusement, l’huile qui était seulement suffisante pour un jour brûla huit jours, jusqu’à ce que l’on obtienne une nouvelle huile pure. Pour commémorer cela, les sages instituèrent les huit jours de la fête de ‘Hanouka, lors desquels nous allumons la ménorah tous les soirs pour rappeler et faire connaître le miracle.

‘Hanouka est particulièrement important pour les femmes, car ce fut Yéhoudit, qui, par son plan sage et audacieux, changea le cours de la guerre et donna le départ de la victoire juive.

Pendant le mois de Kislev, nous célébrons également de nombreux événements ‘hassidiques, à commencer par la guérison du Rabbi de Loubavitch le 1er Kislev en 1977 suite à un terrible arrêt cardiaque, et qui culminent avec la libération de Rabbi Chnéour Zalman de Lyadi, le fondateur du ‘hassidisme ‘Habad. Il avait été emprisonné sur de fausses accusations par le régime tsariste, pour lesquelles il encourait la peine de mort. Ces accusations terrestres reflétaient les accusations spirituelles portées contre lui dans le tribunal céleste pour avoir ouvertement enseigné les plus profonds enseignements de la Torah. Le 19 Kislev, il fut pleinement acquitté et libéré, ce qui ouvrit la voie matériellement et spirituellement à la continuation de l’enseignement ‘hassidique. Ce jour est appelé le « Nouvel An du ‘Hassidisme ».