Contact

L’évolution et ses conséquences morales

L’évolution et ses conséquences morales

 Email

Question :

Mon fils et moi avons eu une conversation sur les origines de l’humanité. Il a dit qu’il était offensé par la croyance selon laquelle l’homme descend de la famille des singes, et il soutenait catégoriquement que nous venions tous d’Adam et Ève. Pour ma part, je crois que la théorie de Darwin est une explication plus raisonnable de notre évolution, et je pense qu’il est ridicule de continuer à enseigner aux enfants le mythe de la création. Bien sûr, cette discussion peut tourner en rond indéfiniment. Pouvez-vous éclairer un peu le sujet ?

Réponse :

Dans un avion pour Israël, un vieux rabbin se retrouva assis à côté d’un athée assumé. Les deux discutèrent amicalement pendant tout le voyage.

De temps en temps, le petit-fils du rabbin, assis dans une autre rangée, venait vers lui et lui amenait une boisson ou lui demandait s’il pouvait lui apporter quelque chose pour qu’il soit plus à l’aise. Lorsque ceci se produisit plusieurs fois, l’athée soupira : « J’aimerais que mes petits-enfants me traitent avec le même respect. C’est à peine s’ils me disent bonjour. Quel est votre secret ? »

Le rabbin répondit : « Pensez-y : pour mes petits-enfants, je suis deux générations plus près d’Adam et Ève, les deux personnes faites par la main même de D.ieu. C’est pourquoi ils me respectent. Mais selon la philosophie que vous enseignez vous-même à vos petits-enfants, vous êtes deux générations plus proche du singe. Dans ce cas, pourquoi devraient-ils vous respecter ? »

Les croyances ont des conséquences. Si les enfants d’aujourd’hui manquent de respect et sont incapables d’honorer leurs aînés, si la tradition est méprisée et si les valeurs du passé sont oubliées, n’est-ce pas une conséquence naturelle de l’éducation moderne ? Si nous apprenons à nos enfants qu’ils ne sont rien d’autre que des animaux évolués, ils agiront de la sorte. Et ils traiteront leurs parents et leurs enseignants comme les versions obsolètes de l’humanité qu’ils sont.

Nous devons être conscients des effets de nos croyances. Si nous croyons que les humains sont apparus par hasard, alors la vie n’a pas de sens. Il ne peut y avoir de sens à quelque chose qui arrive par hasard. Une explosion ou une mutation aléatoire ne peut pas nous donner un but. Ma vie, votre vie et toute l’histoire humaine n’ont aucune signification réelle. Que je vive une vie de bien ou une vie pleine de mal ne fait aucune différence. Tout n’est qu’un gros accident de toute façon.

Nous n’avons une finalité que si nous avons été créés exprès. Nos vies n’ont de sens que si nous avons été créés par un être doté de sens. Si nous apprenons à nos enfants qu’ils ont été créés intentionnellement dans une certaine intention, alors ils sauront qu’on attend plus d’eux que d’un animal. L’histoire d’Adam et Ève doit être enseignée, pas seulement parce qu’elle est vraie, mais parce qu’elle est la base de la moralité.

Aussi bien le créationnisme que le darwinisme requièrent de la foi. Accepter que D.ieu a créé l’homme et la femme exige de la foi. Accepter qu’un organisme unicellulaire a spontanément muté des milliards de fois pour former l’être humain exige aussi de la foi. Mais une seule de ces deux croyances exige que nous menions une vie morale. C’est celle-là que je veux que mes enfants apprennent.

par Aron Moss
Le Rav Aron Moss est le rabbin de la Nefesh Community à Sydney en Australie et contribue fréquemment à Chabad.org.
Illustration par Sarah Kranz.
© Copyright, all rights reserved. If you enjoyed this article, we encourage you to distribute it further, provided that you comply with Chabad.org's copyright policy.
 Email
Rejoignez la discussion
Trier par:
1 Commentaire
1000 Caractères restants
Benjamin Joseph 5 novembre 2017

Je rajouterai humblement que les enfants et petits enfants sont, quant à eux, plus proches du Machia'h ! Reply

Cette page en d'autres langues