Contact

D.ieu ignore-t-Il mes prières?

D.ieu ignore-t-Il mes prières?

 Email

Question :

Je sors d’un Yom Kippour plein d’extase. J’ai été vraiment ému par les prières et les chants. Mais le petit sceptique au fond de moi a une petite question. Il y a quelque chose de très important pour moi pour lequel je prie depuis de nombreuses années et cela ne s’est pas encore concrétisé. Mes larmes ont-elles été vaines ? Puis-je croire au pouvoir de la prière alors que, de toute évidence, cela n’a pas fonctionné ?

Réponse :

Aucune prière n’est ignorée et aucune larme n’est dédaignée. Mais la réponse ne prend pas toujours la forme que nous attendons.

Au point culminant de Yom Kippour, vers la fin de la journée dans la prière de Neilah, nous adressons à D.ieu cette requête : « Toi qui entends le son des pleurs, range nos larmes dans Ton flacon et sauve-nous de tous les décrets cruels. »

Voilà une étrange expression. Pourquoi D.ieu conserverait-Il nos larmes ? Il ne semble pas utile de garder nos larmes dans un flacon.

En réalité, le sens de cela est très profond. La réponse à nos prières n’est pas toujours telle que nous la voudrions. Parfois, dans Sa sagesse, D.ieu ne nous accorde pas nos souhaits au moment où nous les exprimons. À la place, Il met de côté nos larmes et archive nos prières, pour qu’elles puissent être retirées et exaucées à un autre moment.

Nous ne sommes pas dans le secret du calendrier de D.ieu, et nous ne comprenons pas Son système. Mais chaque mot et chaque larme est pris en compte, et a un impact. Quand et comment cet impact est ressenti par nous, c’est D.ieu qui en décide. Une prière dite aujourd’hui pour la santé de quelqu’un peut ne prendre effet que plusieurs années plus tard. Nous laissons notre demande en dépôt, sans savoir quand elle sera retirée.

En physique, la loi de conservation de l’énergie affirme que l’énergie ne peut jamais être détruite, elle ne fait que passer d’une forme à une autre. Il existe une loi similaire en métaphysique. Aucune prière n’est jamais perdue ; aucune larme n’est jamais vaine. Votre demande sera accordée ; il se peut que ce soit sous une forme inattendue. Alors continuez à prier, parce que chaque mot est conservé. Il vous reviendra au moment où vous en aurez le plus besoin.

par Aron Moss
Le Rav Aron Moss est le rabbin de la Nefesh Community à Sydney en Australie et contribue fréquemment à Chabad.org.
© Copyright, all rights reserved. If you enjoyed this article, we encourage you to distribute it further, provided that you comply with Chabad.org's copyright policy.
 Email
Commencez une discussion
1000 Caractères restants
Cette page en d'autres langues