Contact

L’écart entre les sexes

L’écart entre les sexes

Les femmes sont-elles plus spirituelles?

 Email

Question

N’est-ce pas seulement une façon condescendante d’éviter la question ?

J’ai souvent entendu dire que le judaïsme considère les femmes comme étant plus spirituelles que les hommes. Ceci est censé expliquer pourquoi les hommes ont plus d’obligations religieuses que les femmes – les hommes ont besoin de ces choses pour se rapprocher de D.ieu, les femmes y sont déjà. Mais est-ce vraiment ce que nous croyons ? N’est-ce pas seulement une façon condescendante d’éviter la question des différences dans les rôles que le judaïsme attribue aux hommes et aux femmes ?

Réponse

Je me souviens que, lorsque j’étais enfant, on m’a dit que les hommes et les femmes étaient égaux. Cela m’a semblé absurde. J’ai demandé : « Si les hommes et les femmes sont égaux, pourquoi ne sont-ils jamais opposés dans le sport ? On ne voit jamais un homme jouer contre une femme au tennis ou des équipes de football féminines jouer contre des équipes masculines, ou un sprint de 100 mètres mixte. Si nous sommes tous égaux, pourquoi ne pouvons-nous pas être en compétition ensemble ? »

La réponse que j’ai reçue était insatisfaisante : « Les hommes sont en moyenne plus forts que les femmes. Ce ne serait pas juste de les opposer dans les sports qui nécessitent de la force physique, parce que les hommes gagneraient toujours. Mais dans toutes les autres dimensions, les hommes et les femmes sont égaux. »

Je n’ai pas accepté cette réponse. Si les hommes sont supérieurs aux femmes en force physique, mais égaux dans tout le reste, alors les hommes et les femmes ne sont pas égaux. Les hommes ont un avantage. À moins qu’il n’y ait un autre domaine de l’activité humaine dans lequel les femmes sont supérieures aux hommes, nous ne sommes pas égaux.

Cela m’a dérangé pendant des années. Jusqu’à ce que je découvre l’attitude du judaïsme vis-à-vis des femmes.

Les hommes ont des corps plus forts, les femmes ont des âmes plus fortes

Les femmes sont plus spirituelles que les hommes. Alors que les hommes peuvent exceller dans les prouesses physiques, les femmes sont loin devant quand il s’agit de force spirituelle. Les femmes sont plus sensibles aux questions de l’âme, plus réceptives aux idées de foi, plus attirées par le divin que les hommes. L’âme féminine a une ouverture à l’abstraction et une compréhension de l’intangible auxquelles une âme masculine peut seulement aspirer. C’est pourquoi D.ieu dit à Abraham, le premier homme juif : « Quoi que Sarah, ta femme, te dise, écoute sa voix. » Elle était une plus grande prophétesse que lui, son âme était plus intuitive que la sienne.

Quand j’ai entendu cette idée pour la première fois, tout est devenu logique. Il existe bien un équilibre entre les hommes et les femmes. Les hommes ont des corps plus forts, les femmes ont des âmes plus fortes.

Bien sûr, il existe des exceptions. Certaines femmes peuvent battre n’importe quel gars au bras de fer. Et certains hommes sont plus sensibles spirituellement que les femmes qui les entourent. Mais de manière générale, les hommes ont de plus gros muscles, les femmes ont des sentiments plus profonds.

La Torah donne aux hommes plus de mitsvas physiques pour dompter le corps et donner à l’âme un pouvoir supplémentaire. Les femmes n’ont pas besoin de cette aide, car bien que les hommes puissent sauter plus haut dans les airs, les femmes peuvent parvenir plus haut dans le ciel.

par Aron Moss
Le Rav Aron Moss est le rabbin de la Nefesh Community à Sydney en Australie et contribue fréquemment à Chabad.org.
© Copyright, all rights reserved. If you enjoyed this article, we encourage you to distribute it further, provided that you comply with Chabad.org's copyright policy.
 Email
Rejoignez la discussion
Trier par:
2 Commentaires
1000 Caractères restants
Laure Marseille 5 mai 2017

égaux en droit L'égalité au sens de la déclaration universelle des droits de l'homme qui est une notion de Droit. Elle veut dire :tous les êtres sont égaux en droits. Ils ont les mêmes droits. Cette notion ne parle pas des compétences et aptitudes des sexes ni de leur culture. Elle appelle à revendiquer de soi-même et de la société la reconnaissance d'une aptitude à être entier. Ce n'est pas anodin si elle fut adoptée par l'Assemblée générale des Nations Unies le 10 décembre 1948 à Paris au palais de Chaillot par la résolution 217 (III) A. La part d'Israël et de la reconnaissance de l'Etre est omniprésente. Maintenant en tant que femme j'accepte le compliment de l'auteur. Un jour nos savants seront capables de faire un compliment direct sur nos aptitudes sans souligner nos défauts. Comme nous serons capables de faire un compliment aux hommes sans souligner leurs défauts. Nous sommes donc égaux: nous avons des qualités et des défauts chacun. Reply

Olivier Muller Boulogne-Paris via loubavitch-boulogne.com 5 mai 2017

"Un vieillard à la maison ? C'est une charge ! Une vieille femme à la maison ? C'est un trésor ! " (Talmud Arakhine 19 a)

(= elle peut rendre plus d'un service au foyer) Reply