Contact

Comment allumer la Ménorah

Comment allumer la Ménorah

Illuminez votre environnement !

 Email

Le contexte

‘Hanouka – la fête des lumières qui dure huit jours à partir de la veille du 25ème jour du mois hébraïque de Kislev – célèbre le triomphe de la lumière sur l’obscurité, de la pureté sur l’altération, de la spiritualité sur le matérialisme.

Il y a 2100, la Terre d’Israël était sous la domination de l’empereur gréco-syrien Antiochus qui édicta une série de décret dans le but d’imposer au peuple juif son idéologie et ses rituels hellénistiques. Il interdit l'étude de la Torah et l'observation de ses commandements, et profana le Saint Temple à Jérusalem en y plaçant des idoles grecques.

Un petit groupe de juifs, largement surpassé en nombre, lutta contre les puissantes armées grecques et les chassa du pays. Quand ils reprirent le Saint Temple, le 25 Kislev, ils voulurent allumer la ménorah du Temple (le candélabre), mais ils découvrirent que les Grecs avaient profané la quasi-totalité de l'huile sainte. Tout ce qui restait, c'était une unique fiole d'huile pure, juste assez pour durer une nuit, et il faudrait huit jours pour confectionner une nouvelle huile pure.

Miraculeusement, la provision d’huile suffisante pour un jour dura huit jours et huit nuits, et la fête de ‘Hanouka fut instaurée.

Pour commémorer et faire connaître ces miracles, nous allumons la ménorah de ‘Hanouka (également appelée ‘hanoukia) chacun des huit soirs de ‘Hanouka. Cette année nous commençons à allumer la ménorah samedi soir 24 décembre 2016.

La Menorah

Les éléments de base d'une ménorah casher sont huit supports pour l'huile ou des bougies et un support supplémentaire, séparé des autres, pour la bougie du chamach (le « serviteur »).

Les lumières de ‘Hanouka peuvent être des flammes de bougie ou de godets d’huile. Comme le miracle de ‘Hanouka eut lieu avec de l'huile d'olive – la fameuse petite fiole d'huile qui dura pendant huit jours – l’utilisation d’huile est préférable à celle de bougies, et l'huile d'olive reste le combustible idéal. Les mèches de coton sont préférées en raison de la flamme lisse qu'elles produisent.

Lorsque nous achetons un article de mitsva, nous nous efforçons qu’il soit le plus beau possible dans la mesure de nos moyens. Donc, si possible, choisissez une ménorah d'argent. Embellir une mitsva est notre façon d'exprimer notre gratitude envers D.ieu et de montrer combien Ses commandements nous sont précieux.

Les huit bougies de la ménorah doivent être disposées en ligne droite et non pas en zigzag ou avec des lumières plus hautes que d'autres. Si vous utilisez de l'huile, les godets doivent contenir assez d'huile pour brûler le temps requis – au moins 30 minutes les soirs de semaine et jusqu'à une heure et demie le vendredi soir (voir les Règles spéciales du Chabbat ci-dessous). Si vous utilisez des bougies, celles-ci doivent être suffisamment grandes pour brûler pendant le temps requis.

Les ménorahs électriques sont un excellent moyen merveilleux pour diffuser le miracle de ‘Hanouka. Cependant, les lumières de ‘Hanouka utilisées pour accomplir la mitsva doivent être de véritables flammes alimentées par de la cire ou de l’huile – comme celles de la ménorah du Temple.

Le Chamach

Le chamach – le « serviteur », c’est-à-dire la bougie utilisée pour allumer les autres lumières – se trouve un peu plus haut ou plus bas que les autres bougies, sur la neuvième branche de la ménorah. Beaucoup de Juifs ont une tradition d'utiliser une bougie de cire d'abeille pour le chamach.

Bien que la fonction principale du chamach ait été remplie une fois que les bougies ont été allumées, nous n'éteignons pas le chamach. Nous le mettons à sa place près des autres lumières, prêt à « servir » de nouveau au cas où une bougie s’éteindrait. Une autre raison pour laquelle nous laissons le chamach allumé est qu'il est interdit de faire un quelconque usage des lumières de ‘Hanouka. De cette façon, si l’emploi d’une bougie est nécessaire, le chamach est disponible, préservant ainsi la sainteté des lumières de mitsva.

Qui ?

Aussi bien les hommes que les femmes ont le devoir de participer à l’allumage de la ménorah. Dans certaines familles, le chef de la maison allume la ménorah familliale tandis que tout le monde écoute les bénédictions et y répond « Amen ». Dans beaucoup d'autres familles, tous les membres du foyer, y compris les enfants, allument leurs propres ménorahs. En tout état de cause, il est important que tout le monde soit présent et impliqué lorsque le miracle de ‘Hanouka est célébré.

Où ?

Allumez la ménorah chez vous, dans votre propre maison. Si vous voyagez hors de la ville, placez votre ménorah là où vous allez passer la nuit. Si vous allez passer la nuit dans un foyer juif, vous avez la possibilité de donner à votre hôte la somme symbolique d’un euro ou un dollar environ, pour les dépenses de la ménorah, et vous êtes alors inclus par son allumage. Mieux encore : allumez si possible votre propre ménorah. Deux bougies sont plus puissantes qu’une !

Les étudiants qui vivent dans des dortoirs ou dans leurs propres appartements allument leur ménorah dans leurs chambres ou dans une salle à manger commune. Dans les endroits où cela est interdit, un rabbin doit être consulté pour savoir où allumer la ménorah.

À la maison, il y a deux lieux de prédilection pour disposer la ménorah :

Vous pouvez placer la ménorah dans l’encadrement d’une porte centrale de la maison. Placez-la sur une chaise ou une petite table près du montant de la porte qui est en face de la mézouza. Ainsi en franchissant cette porte vous serez entouré de deux mitsvot : la mézouza et la ménorah. Idéalement, les lumières ménorah devraient être à entre 30 et 80 cm du sol.

Ou bien vous pouvez placer votre ménorah à une fenêtre donnant sur la rue. Ceci ne doit toutefois être fait que si la fenêtre est à moins de 9,6 m du niveau de la rue.

Quand ?

Les lumières de ‘Hanouka sont allumées chaque nuit de ‘Hanouka. Les Macchabées chassèrent les forces des ténèbres avec des épées ; nous le faisons avec de la lumière.

La coutume de nombreuses communautés (et telle est la coutume de ‘Habad-Loubavitch) est d'allumer la ménorah peu après le coucher du soleil. Dans d'autres communautés, la ménorah est allumée après la tombée de la nuit (environ trente minutes après le coucher du soleil). En tout état de cause, la ménorah doit contenir suffisamment d’huile, ou avoir des bougies assez grandes pour brûler pendant au moins trente minutes après la tombée de la nuit.

Remarque : Les bougies de ‘Hanouka standard ne durent qu’environ 30 minutes. Si vous utilisez ces bougies, allumez après la tombée de la nuit tous les soirs.

Quelle que soit la coutume que vous suivez les autres soirs de ‘Hanouka, le vendredi soir, la ménorah est allumée avant le coucher du soleil, et le samedi soir, après la tombée de la nuit. (Voir les Règles spéciales du Chabbat ci-dessous pour plus d'informations.)

Dans l’idéal, il faut allumer la ménorah dès que possible. On ne recule l’allumage que si l’on attend des membres de la famille qui souhaitent être présents lorsque la ménorah est allumée. Les lumières de ‘Hanouka peuvent être allumées tant qu’il y a des gens dans les rues, ou tant qu'il y a un autre membre de la famille réveillé pour participer – mais au plus tard une demi-heure avant l'aube. (Si aucun autre membre du foyer n'est réveillé et que les rues sont déjà calmes, on allume la ménorah sans réciter la bénédiction.)

L’allumage de la Ménorah

1. Disposez les lumières sur la ménorah. Assurez-vous qu’il y a suffisamment d'huile ou que les bougies sont suffisamment grandes pour que les lumières puissent brûler jusqu'à une demi-heure après la tombée de la nuit (ou, si l'allumage est effectué après la tombée de la nuit, pendant une demi-heure). La première nuit, mettez une bougie à l’extrémité droite de la ménorah. La nuit suivante, ajoutez une seconde lumière à gauche de la première, puis ajoutez une lumière chaque nuit de 'Hanouka – en allant de droite à gauche.

2. Rassemblez tout le monde dans la maison autour de la ménorah.

3. Allumez la bougie du chamach. Tenez la ensuite dans votre main droite (sauf si vous êtes gaucher).

4. Récitez debout les bénédictions appropriées.

5. Allumez les bougies. Chaque nuit, allumez la nouvelle bougie (celle disposée la plus à gauche) et continuez d’allumer de gauche à droite. (Nous ajoutons des lumières à la ménorah de droite à gauche, tandis que nous les allumons de gauche à droite.)

Les bénédictions

Avant d’allumer les bougies de ‘Hanouka, nous remercions D.ieu pour nous avoir donné cette mitsva spéciale, et pour les incroyables miracles de ‘Hanouka :

בָּרוּךְ אַתָּה אֲדֹנָי אֱלֹהֵינוּ מֶלֶךְ הָעוֹלָם אֲשֶׁר קִדְּשָׁנוּ בְּמִצְוֹתָיו וְצִוָּנוּ לְהַדְלִיק נֵר חֲנֻכָּה
בָּרוּךְ אַתָּה אֲדֹנָי אֱלֹהֵינוּ מֶלֶךְ הָעוֹלָם שֶׁעָשָׂה נִסִּים לַאֲבוֹתֵינוּ בַּיָּמִים הָהֵם בִּזְּמַן הַזֶּה

Barou’h Ata Ado-naï Elo-hénou Mélè’h Haolam achère kidéchanou bemitsvotav vetsivanou lehadlik ner ‘Hanouka.

Barou’h Ata Ado-naï Elo-hénou Mélè’h Haolam chéassa nissim laavoténou bayamime hahème, bizmane hazé.

Béni sois-Tu, Éternel notre D.ieu, Roi de l’Univers, qui nous a sanctifiés par Ses commandements et nous a ordonné d’allumer les lumières de ‘Hanouka.

Béni sois-Tu, Éternel notre D.ieu, Roi de l’Univers, qui a fait des miracles pour nos pères en ces jours-là, en ce temps-ci.

Le premier soir de ‘Hanouka, samedi 24 décembre 2016 (ou la première fois pendant ‘Hanouka que l’on accomplit cette mitsva), on ajoute cette bénédiction :

בָּרוּךְ אַתָּה אֲדֹנָי אֱלֹהֵינוּ מֶלֶךְ הָעוֹלָם שֶׁהֶחֱיָנוּ וְקִיְּמָנוּ וְהִגִּיעָנוּ לִזְּמַן הַזֶּה

Barou'h Ata Ado-naï Elo-hénou Mélè'h Haolam chéhé’heyanou vekiyemanou vehiguianou lizmane hazé.

Béni sois-Tu, Éternel notre D.ieu, Roi de l’Univers, qui nous a fait vivre, exister et parvenir jusqu’à ce moment.

Savourez les lumières

Après avoir fini d'allumer les lumières de la ménorah, placez la bougie du chamach dans son emplacement désigné sur la ménorah. À ce stade, il est traditionnel de chanter des hymnes de ‘Hanouka tels que Hanérot Halalou et/ou Maoz Tsour.

Demeurez auprès de la ménorah environ une demi-heure (sauf vendredi après-midi, lorsque l'on est occupé aux préparatifs de Shabbat). Partagez des histoires de ‘Hanouka avec votre famille, jouez à la toupie et dégustez quelques traditionnels latkès (beignets de pommes de terre frites) ou soufganiot (beignets frits) !

Pendant la première demi-heure après l'allumage des bougies (ou jusqu'à une demi-heure après la tombée de la nuit, si la ménorah a été allumée avant la nuit), la ménorah ne doit pas être déplacée. Si une flamme s'éteint pendant ce temps, il est préférable de la rallumer. Après ce temps, la ménorah peut être déplacée si nécessaire, et il n'est pas nécessaire de rallumer les flammes éteintes.

Beaucoup de femmes s'abstiennent d'effectuer des tâches ménagères pendant la première demi-heure que les lumières brûlent, pour honorer les courageuses femmes juives qui jouèrent un rôle déterminant dans la victoire de ‘Hanouka.

Audio de Hanérot Halalou :


Audio de Maoz Tsour :


Règles spéciales du Chabbat

Il est interdit d'allumer du feu le Chabbat, qui s'étend du coucher du soleil le vendredi soir jusqu'à la tombée de la nuit le samedi soir. Par conséquent, le vendredi après-midi, allumez la ménorah avant les bougies du Chabbat. Les bougies de Chabbat sont traditionnellement allumées dix-huit minutes avant le coucher du soleil. Utilisez une quantité d’huile plus importante ou des bougies plus grandes pour les lumières de ‘Hanouka du vendredi soir, car elles doivent rester allumées jusqu'à une demi-heure après la tombée de la nuit, approximativement 1 heure et demi après l’allumage du vendredi après-midi. Remarque : Les bougies standard de 30 minutes de ‘Hanouka ne peuvent pas être utilisées le vendredi.

Pendant la durée du Chabbat, ne rallumez pas les flammes qui se sont éteintes et ne déplacez pas la ménorah. Il ne fait également pas préparer les lumières de ‘Hanouka du samedi soir pendant le Chabbat.

Le samedi soir, allumez la ménorah après la fin du Chabbat à la tombée de la nuit. Traditionnellement, la ménorah est allumée immédiatement après la cérémonie de la havdalah.

Ménorahs publiques

En plus des ménorahs placées aux portes et aux fenêtres des maisons juives, les sages ont institué la pratique d’allumer la ménorah dans les synagogues afin de mieux faire connaître le « miracle de ‘Hanouka ». La ménorah de la synagogue est placée près de la paroi sud du sanctuaire (qui rappelle la ménorah du Temple qui était également située le long du mur sud du sanctuaire) et est allumée avant le coucher du soleil, immédiatement après les prières de l’après-midi.

Ceux qui assistent à l’allumage à la synagogue, y compris celui qui allume la ménorah et récite les bénédictions, n’ont pas rempli leur obligation d’allumer leur ménorah personnelle. Ils sont toujours tenus d’allumer la ménorah à la maison.

Idéalement, la ménorah de la synagogue doit être rallumée le matin (sans bénédiction), de sorte qu’elle reste allumée toute la journée (tant que des personnes sont présentes).

Autrefois, la synagogue était le lieu juif le plus fréquenté. Aujourd’hui, cependant, la réalité est telle que beaucoup de Juifs ne visitent pas la synagogue quotidiennement. Le Rabbi de Loubavitch, Rabbi Mena’hem Mendel Schneerson, de mémoire bénie, a donc encouragé l’érection de ménorahs dans les lieux publics afin de maximiser la portée du rayonnement des lumières de ‘Hanouka et de proclamer publiquement le message intemporel de la victoire de ‘Hanouka, celle de la lumière sur l’obscurité.

Si vous envisagez de construire une grande ménorah en plein air vous-même, la hauteur maximale d’une ménorah casher est d’environ 9,5 m. Les gens ne regardent normalement pas plus haut que cela, et une ménorah plus haute ne servirait pas le but prévu.

Cliquez ici pour l’histoire complète de ‘Hanouka et ici pour un guide halakhique complet des observances et des coutumes de ‘Hanouka.

Illustrations par Yehuda Lang. Pour voir d'autres œuvres de cet artiste cliquez ici.
© Copyright, all rights reserved. If you enjoyed this article, we encourage you to distribute it further, provided that you comply with Chabad.org's copyright policy.
 Email
Commencez une discussion
1000 Caractères restants
Cette page en d'autres langues